Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Faut-il s'en prendre aux autorités pour avoir accès aux besoins essentiels ?
 

Cameroun : Faut-il s'en prendre aux autorités pour avoir accès aux besoins essentiels ?

 
 
 
 2273 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 02 octobre 2021 - 07:23

Au Cameroun, pour avoir accès aux besoins essentiels, notamment à l’eau, à l’électricité, aux routes… peut-être faudra-t-il désormais s’en prendre aux autorités. 

Le 29 septembre dernier, le convoi du Pr Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et Secrétaire à la communication au comité central du Rdpc au pouvoir a été bloqué par des populations de son aire géographique, réputée acquise au régime.

Dans la vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, ces populations en colère, des ressortissants d’une zone acquise au Rdpc bloquent l’axe Ebolowa-Akom 2 dans le sud du pays.

 Ces manifestants érigent une cinquantaine de barricades sur cet axe routier plongé dans une dégradation tous azimuts. Parmi leurs revendications, ils exigent la fourniture de l'énergie électrique et le désenclavement de leur zone.

Sur autorisation du Premier ministre, le ministre de l'Eau et de l'Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba y effectue une descente.

Le Minee annonce illico presto le déblocage spécial de la somme de 200 millions FCFA pour l'électrification rurale sur cet axe.

Et, les travaux de construction de la route.

« Les travaux commencent immédiatement avec la descente dans les prochains jours de l'équipe technique pour le reprofilage pour que la lumière soit installée dans les brefs délais », annonce-t-il devant les caméras de télévision.

« Le calme est revenu. Les barricades sont levées. La circulation est rétablie. Les travaux préliminaires concernant le réseau électrique commencent ce matin », lit-on dans un communiqué.

 

Ces manifestations rares dans les régions acquises au régime, rappellent les revendications à l’origine de la crise anglophone en 2016.

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Faut-il s'en prendre aux autorités pour avoir accès aux besoins essentiels ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter