Niger Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Niger :  Appels aux Barreaux africains pour de meilleurs lendemains sur le continent
 

Niger : Appels aux Barreaux africains pour de meilleurs lendemains sur le continent

 
 
 
 2309 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 05 octobre 2021 - 18:47


Le Président Mohamed Bazoum, au milieu, à l’ouverture des travaux (ph)


Le Président nigérien, Mohamed Bazoum, qui a présidé hier lundi à Niamey la cérémonie d’ouverture de la conférence annuelle de l’Association des Barreaux Africains (AFBA) a exhorté les membres du corps judiciaire à contribuer à l’instauration d’une culture de la bonne gouvernance, de la démocratie et de la justice équitable en Afrique.


La conférence qui a débuté le lundi 04 octobre se poursuivra jusqu’au 07 Octobre 2021. Elle est placée sous le thème « la bonne gouvernance, comme facteur d’atténuation des conflits en Afrique, rôle et contribution des barreaux ». Cette conférence a enregistré la participation des centaines d’avocats, de magistrats, d’huissiers, de notaires et de greffiers de plusieurs pays africains. L’un des objectifs de l’Association des Barreaux Africains est de promouvoir l’Etat de droit.


Dans son intervention, Bazoum a lancé un appel pour « les juges, les avocats, les huissiers, les greffiers, et tous les acteurs et animateurs de l’appareil judicaire au Niger et en Afrique, au respect scrupuleux des textes et procédures et à résister aux tentations et autres dérives qui déshonorent leurs différentes professions ».


Il a souligné l’importance du fait que les participants à la conférence se penchent sur des sujets d’intérêt pour le continent africain à savoir la bonne gouvernance comme facteur d’atténuation des conflits armés en Afrique et le rôle et la contribution des barreaux dans la bonne gouvernance.


Pour de meilleurs lendemains en Afrique, le Président nigérien a souligné que « la bonne gouvernance qui est une exigence démocratique nous commande d’œuvrer inlassablement pour le renforcement des institutions républicaines ».


 

Selon nos confrères de l’Agence Nigérienne de Presse (ANP), les sous-thèmes qui seront développés au cours de la conférence sont entre autres les élections transparentes, la lutte contre le terrorisme, notamment les réponses juridiques au terrorisme, le fonctionnement de la Cour de justice de la CEDEAO.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Solution aux maux en Afrique


En encourageant les Présidents africains en fonction à jouer fair-play à la fin de leurs mandats constitutionnels, le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Niger, Me Oumarou Boubacar, a présenté le tableau de l’Afrique. Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Niger relevé qu’en Afrique on assiste à la mise sous tutelle du pouvoir judiciaire, utilisé pour des règlements de comptes politiques ou pour museler les droits des défenseurs des droits de l’homme et la presse.


Sur les cirses à répétition en Afrique, Me Boubacar a décelé qu’on assiste aussi impuissante au dévoiement, à la perversion de la démocratie par des Chefs d’Etat qui pensent qu’il n’y a plus de vie après le palais présidentiel et qui se permettent de triturer la constitution, compromettant ainsi toute chance d’alternance démocratique au pouvoir.


 

Pour sa part, le président de l’Association des Barreaux africains, Me Hannibal Uwaifo Esq, a invité ses confrères et consœurs à des réflexions profondes durant tout le déroulement de cette assemblée afin que les conclusions qui en sortiront puissent inspirer les dirigeants africains à une culture de bonne gouvernance plus soutenue sur le continent africain.


Distinctions honorifiques


Ajoutons que l’Association des Barreaux africains a décerné quatre distinctions honorifiques aux quatre anciens Présidents, Mahamadou Issoufou, Goodluck Jonathan, Ernest Bai Koroma et Ellen Johnson Sirleaf, invités à la conférence. Ces anciens Présidents ont été distingués pour leur contribution à l’ancrage de la démocratie et l’alternance démocratique dans leurs pays respectifs.


L'ancien Président Goodluck Jonathan a exhorté les avocats et les huissiers de justice à ne pas compromettre leur intégrité dans le processus de maintien de l'Etat de droit et de règlement des litiges soit devant les tribunaux, soit via les différents mécanismes alternatifs de règlement des litiges. Il a plaidé en faveur d'élections libres, équitables et crédibles et a exhorté les professionnels du droit à prêter leur concours au renforcement de la démocratie en Afrique.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Niger : Appels aux Barreaux africains pour de meilleurs lendemains sur le continent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter