Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali :  Succession de Soumaila Cissé, la section URD Côte d'Ivoire réfute le choix Boubou Cissé, ancien PM d'IBK
 

Côte d'Ivoire-Mali : Succession de Soumaila Cissé, la section URD Côte d'Ivoire réfute le choix Boubou Cissé, ancien PM d'IBK

 
 
 
 3765 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 07 octobre 2021 - 18:18

Diaharatou Maiga ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)




Décédé le 25 décembre 2020, l'heure est désormais à la succession de l'opposant malien, Soumaila Cissé, au sein de son parti politique, l'Union pour la République et la démocratie (URD). A quelques mois du scrutin présidentiel initialement prévu en février selon le calendrier de la junte au pouvoir suite à la chute du Président Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), les candidats « charment », les militants.


Impliquée dans le choix du successeur de feu Soumaila Cissé, la section Côte d'Ivoire de l'Union pour la République et la démocratie (URD) par le biais de Diaharatou Maiga épouse Diabagaté, membre du bureau national, adjointe chargée des Maliens de l'extérieur et membre de la section de Côte d'Ivoire était face à la presse cet après-midi pour donner son avis sur les éventuels candidats qui devront s'affronter lors des primaires.


Elle s'est attardée sur le candidat Boubou Cissé, ancien Premier ministre de IBK qui serait le choix de la section Côte d'Ivoire de l'URD aux primaires à venir. Au cours de la rencontre avec la presse, Diaharatou Maiga épouse Diabagaté a précisé qu'il en était rien d'autant plus que c'est une manigance d'un groupuscule au sein de la section.


« Nous avons appris avec stupéfaction le dépôt d'un courrier au siège du parti et de l'organisation d'une cérémonie par quelques présidents d'honneur pour un soutien à Monsieur Boubou Cissé le désignant, candidat de la section de Côte d'Ivoire. Nous en tant que responsables des sous sections de la Côte d'Ivoire, nous n'avons jamais été convoqué à une quelconque réunion ou associé de prêt ou de loin à une démarche aboutissant à ce choix. Par conséquent, nous décidons de rester équidistant de tous les candidats potentiels à la candidature », a-t-elle expliqué.


L'URD est le premier parti représenté en Côte d'Ivoire, malheureusement il est toujours deuxième lors des élections, même si la section compte à peu près 300 mille militants.


 

L'adjointe chargée des Maliens de l'extérieur et membre de la section Côte d'Ivoire de l'URD soutient que le choix n'a pas été opéré selon les règles et par conséquent les responsables de Côte d'Ivoire ne peuvent pas s'aligner sur cette décision.


« Nous n'avons pas de problème avec la personne de Boubou, c'est plutôt un problème de leadership au sein de la section de Côte d'Ivoire. Le Secrétaire général actuel de la section n'a pas été élu par les statuts du parti et il se permet de choisir le camp Boubou sans au préalable organiser une rencontre, alors que neuf candidats se signalent aux primaires et chacun a ses partisans en Côte d'Ivoire. Il a choisi quelques militants et ils se sont rendus au Mali pour annoncer que Boubou Cissé est le candidat de la section de Côte d'Ivoire. Nous n'avons rien contre lui en tant que tel. Nous ne le connaissons pas. Il est vrai qu'il a été Premier ministre au Mali, mais nous ne le connaissons pas. On aurait souhaité qu'il nous rencontre pour nous faire partager son projet pour le Mali et ce qu'il propose pour nous les maliens de la Diaspora. Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion d'échanger avec lui. Nous en tant que responsables, nous ne pouvons pas suivre une personne sans la connaître réellement. Par exemple, notre défunt Président Soumaila Cissé, nous avons pris le temps de l'apprécier en échangeant avec lui », a-t-elle martelé.


L'élection présidentielle au Mali est prévue en février, en attendant, au sein de l'URD la conférence nationale se tiendra le 23 octobre et le Président du parti sera désigné ainsi que, le candidat à la présidentielle.


La conférencière avait à ses côtés, Seydou Fomba. Elle a également abordé, le sujet relatif à la réorganisation de la section Côte d'Ivoire. Selon la militante, le bureau du Mali a validé la décision de création d'une fédération en Côte d'Ivoire.


 

Madame Diabagaté a annoncé que très bientôt un congrès va se tenir en Côte d'Ivoire, soit à Abidjan, soit à Bouaké ou à Daloa en présence de tous les militants, les membres actifs, les responsables de sections pour la mise sur pied de la Fédération de la Côte d'Ivoire.


Elle reconnaît par ailleurs que, la communauté malienne est très mal recensée en Côte d'Ivoire, parce qu'elle dépasse plus de 5 millions de personnes.


«Après le Mali, c'est la Diaspora malienne de Côte d'Ivoire. Elle joue beaucoup sur les décisions du Mali. La moindre des choses, nous devons échanger avec le futur président du Mali pour connaître ses ambitions. Nous sommes les piliers de nos familles au Mali. C'est notre force. Nous ne pouvons pas suivre quelqu'un comme ça », a conclu, madame Diabagaté.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Succession de Soumaila Cissé, la section URD Côte d'Ivoire réfute le choix Boubou Cissé, ancien PM d'IBK
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter