Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise au Mouvement des PME, les contestataires de l'AG élective brandissent les  preuves des d'irrégularités
 

Côte d'Ivoire : Crise au Mouvement des PME, les contestataires de l'AG élective brandissent les preuves des d'irrégularités

 
 
 
 2460 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 octobre 2021 - 11:25

L’élection de Madame Patricia Zoundi est contestée (Ph) 




Une crise secoue le Mouvement des Petites et Moyennes Entreprises (MPME) et ce, avant la tenue l’Assemblée Générale Élective (AGE) du 30 septembre 2021.


Selon les informations en notre possession, cet AGE est irrégulier, comme l’affirment les contestataires.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En effet, le Ministère de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur Informel, saisi par un courrier le 29 septembre 2021 , de Maître Amany Kouamé, Conseil de M. Laubouhet Roger Bonaventure, dénonçant des dysfonctionnements et des risques de tension dans le processus électoral du MPME, a en réponse indiqué que, « pour garantir l’organisation d’une élection apaisée, libre et transparente, invité à surseoir à la tenue de l’Assemblée Générale élective prévue le jeudi 30 septembre, à 9 h 00 et décide de l’ouverture d’une médiation. En conséquence, il convie les différentes parties à la première séance de médiation le jeudi 30 septembre 2021, à la Direction des Affaires Juridiques et du Contentieux du Ministère de la Promotion des PME, de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur Informel, sise au Plateau, cité Administrative, tour A, 2ᵉ étage. »


 Malgré l’injonction de la tutelle de surseoir à l’AG, l’autre partie dans le conflit a maintenu la tenue du conclave tout en changeant le lieu indiqué sur la convocation (CGECI). Selon le Procès-verbal l’AGE a eu lieu dans un restaurant dénommé Chez Sylla Plus (Situé juste en face la CGECI), comme l’atteste le document en notre possession.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Pour les contestataires, cette décision du Ministère est encore l’une des preuves de l’irrégularité de l’AG, car il est autorité administrative des PME, tout s’en référant à la loi No 2014-140 du 24 mars 2014, Portant Orientation de la Politique Nationale des PME.


Ils sont allés plus loin en saisissant le Tribunal de Première instance d’Abidjan en Ordonnance de Référée.


La décision du 30 septembre 2021 dans la matinée en présence des avocats des parties en conflit, a ordonné la suspension de l’Assemblée Générale Élective du Président du Mouvement des petites et Moyennes Entreprises de Côte d’Ivoire, dite MPME, jusqu’à ce que le juge du fond de ce siège, saisi de l’action en annulation des délibérations de la Commission électorale du MPME, vide sa saisine (voir document).


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le changement du lieu de la rencontre, l’injonction du Ministère de tutelle à surseoir à l’AG et la décision de Justice, fondent désormais les contestataires de l’Assemblée Générale Élective du 30 septembre 2021, dans leur démarche et demandent son annulation pure et simple.


 

Affaire à suivre...


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise au Mouvement des PME, les contestataires de l'AG élective brandissent les preuves des d'irrégularités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Une pas élue qui fait croire qu'elle est élue, un classique, Zoundi Yao libère le tabouret et ça ira
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement