Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Tensions de chefferie dans les villages Atchan, les Tchagba appellent au calme et demandent  l'application pure et simple des us et coutumes
 

Côte d'Ivoire : Tensions de chefferie dans les villages Atchan, les Tchagba appellent au calme et demandent l'application pure et simple des us et coutumes

 
 
 
 1807 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 11 octobre 2021 - 16:10

Au cours d’une assemblée le vendredi 8 octobre à la chefferie du village d’Anono, les chefs des générations Tchagba des 63 villages Atchan se sont prononcés sur les tensions actuelles dans leurs villages au sujet de la passation de pouvoir entre eux et les Dougbo.


Il y a actuellement de la tension dans plusieurs villages Atchan au sujet de la passation de pouvoir entre la génération Dougbo et celle des Tchagba. En principe, selon la tradition ancestrale Atchan, depuis le 31 décembre 2020, les Dougbo de tous les villages Atchan doivent céder le pouvoir au Tchagba. Si dans des villages, cette passation s’est déroulée dans le calme et la discipline, ce n’est pas le cas dans d’autres comme Abadjin Doumé, Audin-Assandin, Abadjin-Kouté, Songon Dagbé, Songon Té, Agbadou, Akwè Santé, Akwè Djèmin, M’Bato Bouaké, Abatta où des violences ont été enregistrées. Ce vendredi 8 octobre au cours d’une assemblée à la Chefferie du village d’Anono, les chefs Tchagba des 63 villages Atchan du District d’Abidjan ont appelé au calme non sans se taire sur des vérités. Dans une déclaration lue par Drogo Nangui Sévérin, chef du village d’Anono et par ailleurs président de la Chambre des chefs Tchagba des 63 villages, ils ont interpellé le ministère de l’Intérieur et exigé que les us et coutume qui régulent la passation de pouvoir chez le Atchan depuis des lustres soient purement et simplement respectés. Ils ont notamment interpellé le ministre  sur les agissements des sous-préfets de Songon et de Bingerville qui, d’après eux, ne joueraient pas franc-jeu. Ils ont donc exigé que soient signés sans conditions l’arrêté des chefs Tchagba dans les villages où il y a bicéphalisme


Ils ont noté  que « ni nos villages, ni nos vaillantes populations n’ont besoin de paroles, d’actes ou projets funestes qui pourraient mettre à mal le vivre ensemble prôné par Son Excellence le Président Alassane Ouattara ».


 Très remontés cependant, les Tchagba ont clamé ne pas reconnaitre les chefs de village « investis » par les sous-préfets en violation du processus traditionnel de désignation, à savoir que c’est la génération au pouvoir qui désigne en son sein le chef de village et non le chef de terre. Pour exprimer leur colère, les Tchagba annoncent une marche de protestation le mercredi 13 octobre prochain sur les sous-préfectures de Songon et Bingerville. 



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Tensions de chefferie dans les villages Atchan, les Tchagba appellent au calme et demandent l'application pure et simple des us et coutumes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter