Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Comment la désinformation a créé des conflits à Daoukro, Bongouanou, Divo et M'Batto lors de la présidentielle, les prévisions d'un rapport d'étude
 

Côte d'Ivoire : Comment la désinformation a créé des conflits à Daoukro, Bongouanou, Divo et M'Batto lors de la présidentielle, les prévisions d'un rapport d'étude

 
 
 
 3034 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 20 octobre 2021 - 16:14

Lors des élections présidentielles de 2020, dans certaines villes, l'on a pu constater des regains de violence.


L'appel à la désobéissance civile, lancé par l'opposition ivoirienne pour s'opposer au troisième mandat du chef de l'État Alassane Ouattara, n'a pas arrangé les choses.


Dans les villes DaoukroM'batto, Divo et Bongouanou les affrontements entre communautés ont fait plusieurs dégâts occasionnant des morts.


Un an après la tenue de l'élection présidentielle de 2020, un rapport d'étude menée par le National Democratic Institute (NDI) en Côte d’Ivoire fait en lumière les causes des conflits dans ces localités.

Ainsi, à Daoukro, Mbatto, Bongouanou et Divo, selon Donatien Kangah, rapporteur de l'étude de restitution de la NDI, la désinformation a été facteur essentiel des conflits communautaires dans ces localités.


Selon lui, la plupart des violences lors des élections en Côte d’Ivoire, sont dues aux discours de haine à travers la désinformation.


 

Au cours de cette cérémonie de restitution organisée hier mardi 19 octobre 2021 à  Abidjan Cocody, les troubles et conflits occasionnés lors de la crise poste électorale de 2020 à Daoukro, Divo, M'batto et Bongouanou l'étude a pu identifier, comprendre et analyser les pratiques culturelles locales qui servent à la désinformation pour faciliter la réponse communautaire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Une étude menée sur deux mois où au total 148 personnes ont été interrogées dont 69 femmes et 66 hommes. 


 

L'étude a pu donc établir que « les réseaux sociaux et les canaux informels de circulation de l’information les grins et marchés sont le lien entre la désinformation et les conflits dans les localités de Divo Daoukro M’batto et Bongouanou ».


Enfin, le NDI a fait des recommandations  pour mettre l'accent sur la résilience face à la rumeur, la désinformation et aux discours de haine.

Accroître les programmes d’éducation aux médias et à l’information, mener des Campagnes de sensibilisation avec les radios de proximité via des animations, initier des Groupes de discussion pour rapprocher les communautés et mener un plaidoyer pour l’emploi des jeunes et la régulation effective des réseaux sociaux, sont entre autres les recommandations.


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Comment la désinformation a créé des conflits à Daoukro, Bongouanou, Divo et M'Batto lors de la présidentielle, les prévisions d'un rapport d'étude
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Medecin après la mort, vous étiez tous complices du plan qui n'a pas marché. Heureusement qu'on a eu koaci.com pour bien nous informer lors de cette présidentielle d'octobre 2020. Même les rapporteurs d'Amnesty ont tenté de faire passer des casseurs pour des manifestants, on n'a rien oublié.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Donc le rdr donnait des fausses informations à sa milice( microbes) pour aller décapiter les gens!? Merci pour la confession. On vous écoute. En tout cas, vous aller tôt ou tard rendre des comptes aux ivoiriens. Tampiri
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement