Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, afin de susciter des réflexions éthico-humanistes sur la Covid-19, un séminaire international organisé à l'UAO
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, afin de susciter des réflexions éthico-humanistes sur la Covid-19, un séminaire international organisé à l'UAO

 
 
 
 2176 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 octobre 2021 - 14:30

Des étudiants assistant au séminaire (ph KOACI) 



Le campus 1 de l'Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké, a accueilli un séminaire international sur le thème de Bioéthique et Pandémie de Covid-19 : principes bioéthiques et construction d'une diplomatie vaccinale ce mercredi 20 octobre 2021. Depuis 2019, un phénomène mondial a vu le jour modifiant les habitudes et nécessitant une adaptation des conditions humaines de vie. De nombreuses ressources ont été mobilisées en vue de soigner cette plaie entêtée qui apparemment veut voir l'humanité s'endormir dans la fleur de l'âge. 


Dans la recherche de solutions, des vaccins sont nés. De la Chine, foyer de cette gangrène au USA en passant par l'Europe où plusieurs décès et désagréments ont été enregistrés, que les pays Africains eux aussi contaminés, se sont inscrits dans le processus vaccinal. Mais très tôt cette campagne rencontre des résistances, des idéologies se développent parallèlement, des préjugés grandissant contre la campagne vaccinale censée éradiquer le virus si « plus de la moitié de la population est vaccinée », d'après les propos du professeur Lazare Poamé, professeur titulaire de philosophie et président de la chaire UNESCO à l'université de Bouaké, relatif à une communication de l'ONU.


Ce séminaire avait pour objectif principal de susciter des réflexions éthico-humanistes sur la nécessité, la nature et l'impact du globalisme vaccinal contre la pandémie de Covid-19, en vue de la construction rationnelle d'un nouveau paradigme de la diplomatie vaccinale. Aussi, il vise à déconstruire ces préjugés « le vaccin rend stérile, existe pour réduire le nombre de la population...

» selon Lazare Poamé qui encourage les populations à se faire vacciner. C'est dans ce sens qu'il a livré une conférence sur le thème « les principes axiologiques de l'UNESCO et la quête d'une diplomatie vaccinale ethiquement galbée ». En effet, aux dires du conférencier, plusieurs points ont été soulignés entre autres « se faire un diagnostic sur son état de santé avant et après le vaccin pour savoir si c'est le vaccin qui tue, par ou les maladies opportunistes ».


 

« Félicitations à la Chaire UNESCO de Bioéthique et singulièrement à son Titulaire, le Professeur Lazare-Marcellin Poamé pour cette belle initiative. L’intérêt du Président de la République pour l’éthique, en effet, se manifeste à travers la mise en place du code de déontologie du gouvernement dont la finalité est d’ancrer les pratiques de bonne gouvernance dans la conduite des affaires de l’État.


Par ailleurs, dans son projet de construction de l’ivoirien nouveau, le Chef de l’État ambitionne de placer l’éthique au cœur des choix, des décisions et des actions individuelles et collectives. Et, la Chaire de Bioéthique, nous le savons désormais, peut être une partenaire de qualité en ce domaine ainsi que pour bien d’autres défis à venir.


Il est donc légitime que nous soyons heureux de l’existence de cette Chaire de l’UNESCO sur le sol ivoirien, la première et seule Chaire de Bioéthique dans l’espace francophone. Professeur Lazare Marcellin Poamé, nous sommes fiers de vous, fiers que vous soyez le Titulaire de cette Chaire, mais surtout pour votre engagement à maintenir la dynamique de cette prestigieuse Institution qui contribue au rayonnement de l’UNESCO et de la Côte d’Ivoire (...)


 

Les défis sanitaires du moment, liés à la gestion de la pandémie à Corona virus, trame de ce séminaire international, sont certainement locaux, mais ils ont une dimension globale qui exige la convergence des efforts de tous les partenaires mondiaux de la recherche et de l’innovation. L'UNESCO constitue un canal privilégié dans la construction de cette collaboration fructueuse...» a déclaré Dr N’Golo Aboudou Soro, secrétaire général de la Commission nationale ivoirienne pour l’UNESCO, représentant de la ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation Mariatou Koné.


Plusieurs autorités ont participé à ce séminaire qui se poursuit et prendra fin ce jeudi 21 octobre 2021.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, afin de susciter des réflexions éthico-humanistes sur la Covid-19, un séminaire international organisé à l'UAO
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter