Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Les professionnels du Tourisme dénoncent une parafiscalité imposée par différents départements de l'administration autres que celles prévues à l'annexe fiscale
 

Côte d'Ivoire : Les professionnels du Tourisme dénoncent une parafiscalité imposée par différents départements de l'administration autres que celles prévues à l'annexe fiscale

 
 
 
 1860 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 25 octobre 2021 - 00:35

.


Les opérateurs touristiques réunis au sein de la Fédération nationale de l’industrie touristique de Côte d’Ivoire (FENITOURCI) ont eu une séance de travail à Yamoussoukro, ce week-end avec Malékah Mourad-Condé, Directrice générale de Côte d'Ivoire Tourisme.


Au cours de cette rencontre, les membres de la FENITOURCI ont présenté leurs attentes à la Directrice générale de Côte d’Ivoire Tourisme et ont sollicité un accompagnement institutionnel, technique et financier puis une assistance de la structure qu'elle dirige auprès des autres institutions.


Membre de la Fédération, le Collectif des professionnels par corps de métiers a dénoncé le taux de la fiscalité de fonctionnement appliqué au secteur du tourisme comparativement aux autres secteurs économiques.


Selon le Collectif, la fiscalité est excessive, car les structures d’hébergement subissent un nombre important d’impôts, taxes et surtout une parafiscalité imposée par différents départements de l’administration ivoirienne autres que celles prévues à l’annexe fiscale.


Pour lui, cette pression demeure un handicap à l’éclosion d’un écosystème performant, c'est pourquoi, il sollicite une réforme urgente.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

«Nous estimons que nous ne pouvons pas lutter à armes égales avec les particuliers qui se métamorphosent en hôteliers. Nous ne vivons plus, nous survivons. La concurrence déloyale ainsi que la COVID-19 ont assombrie notre secteur. En effet, il est important de reconnaître qu’il existe une tendance de consommation à la recherche de nouveaux modes d’hébergement et d’achats de service (billets d’avion ou de location de véhicules), mais, le problème qui se pose est la professionnalisation de ces activités qui échappe à l’Etat que nous caractérisons d’évasion fiscale et de concurrence déloyale », ont expliqué, les professionnels.


La Directrice générale a indiqué que sa vision de la nouvelle gouvernance de Côte d’Ivoire Tourisme, c’est d’avoir des partenaires. Elle s’est félicitée de la rencontre et a promis s'atteler à faire de la Côte d’Ivoire une destination touristique harmonieuse et résiliente.


Selon elle, pour réussir, trois conditionnalités doivent être adressées. Il s'agit de l'affirmation du rôle de l’Etat, de la mise en place d'une fiscalité d’investissement et d’exploitation adaptée, puis une meilleure adéquation formation/emploi et un renforcement des capacités des acteurs.


Mourad-Condé a reconnu que «l’informel est devenu une pieuvre aux multiples tentacules avec des réseaux bien installés ».


«Une économie grise émerge avec des activités professionnelles dissimulées, aucune TVA à reverser, aucun impôt et salarié à payer. L’Etat doit prendre toute sa place afin d’accompagner les partenaires, privés comme publics, en vue d’accroître notre compétitivité économique», a mentionné, la DG de Côte d'Ivoire Tourisme.


 

Elle a exhorté la FENITOURCI à travailler avec Côte d’Ivoire Tourisme à l’amélioration de l’offre touristique en mettant la qualité au cœur de la stratégie de réinvention et faire du développement du tourisme intérieur le moteur de croissance de l’écosystème touristique.


Au nom de la FENITOURCI, DIOMANDE Mamadou a réitéré la volonté de sa structure à accompagner la DG en vue de la réussite de sa mission à la tête de Côte d’Ivoire Tourisme.


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les professionnels du Tourisme dénoncent une parafiscalité imposée par différents départements de l'administration autres que celles prévues à l'annexe fiscale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement