Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Rebond de la contestation de la présidentielle 2020, appel de la CE à enquête
 

Ghana : Rebond de la contestation de la présidentielle 2020, appel de la CE à enquête

 
 
 
 1919 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 octobre 2021 - 10:34

Mme Jean Mensa, la présidente de la CE (ph)


La latente contestation des résultats de la présidentielle 2020 au Ghana a refait surface hier lundi à Accra lors d’une sortie de Commission Electorale (CE).


Le vice-président de la CE chargé des Affaires commerciales, Dr Eric Bossman Asare, a prié la police de mener une enquête sur les allégations de l'ancien Président John Mahama selon lesquelles il y a eu un vote excessif aux élections générales de 2020.


Pour son invitation à une enquête sur les accusations de fraudes électorales, le vice-président de la CE a expliqué que la police devra enquêter sur les accusations portées contre la Commission de toute urgence en raison de son potentiel de faire dérailler et de saper notre démocratie, et de conduire à un manque de confiance dans nos systèmes et processus.


 

Tout en mettant au défi John Mahama, le candidat du NDC à la présidentielle 2020, de fournir les preuves à l'appui de ses accusations, Dr Asare a assuré qu’il est impossible que de telle fraude se soit produite lors des dernières élections car le processus est très transparent dans la mesure où toutes les parties prenantes sont au courant de tout ce qui se passe à chaque étape du processus.


Accusation de Mahama et démentis de la CE


Pour les faits, John Mahama, le candidat du parti d’opposition NDC et aussi ancien Président du pays, a accusé la CE de bourrage d'urnes, de fraudes, de militarisation du processus, en faveur du Président Nana Akufo-Addo.

Dans ses accusations, l'ancien Président Mahama a allégué dans ses tournées dans le pays que la CE « a imprimé un million de bulletins de vote pour le Président de la République ».


En réaction à ces accusations, la Commission a qualifié de fausse ces accusations et a fait savoir que c’est une grande affaire qui sape la crédibilité du système électoral et ne doit pas être ignorée. Le vice-président de la CE a aussi réfuté cinq autres allégations de l'ancien Président, entre autres l'utilisation de l'Armée pour influencer les résultats du vote, la responsabilité de la CE dans les violences survenues à Techiman Sud et que la présidente de la Commission a fui sa responsabilité.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Ghana : Rebond de la contestation de la présidentielle 2020, appel de la CE à enquête
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
On attend...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement