Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Affaire racket au BEPC, après l'interrogatoire des gamins la veille, l'institutrice déférée au parquet
 

Côte d'Ivoire : Affaire racket au BEPC, après l'interrogatoire des gamins la veille, l'institutrice déférée au parquet

 
 
 
 8395 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 30 octobre 2021 - 08:47



La fameuse institutrice qui répond au nom de Lingané Nahina a été déféré au parquet d'Abidjan ce vendredi 29 octobre après avoir été entendue par la police. Elle avait tenté de faire cotiser les pauvres élèves à l'examen du BEPC au centre d'examen Epp Labat A le 14 juin dernier.


Une audience s'ouvrira dans les prochains jours. Par négligence ou méprise, des autorités éducatives, ce simple incident s'est mué en procédure judiciaire.


Pourtant, la dame avait été dénoncée par les enfants dès le lendemain de son forfait. Ce qui avait amené le Directeur du centre Kouadio Simplice à entendre des élèves et la mise en cause. Lingané Nahina avait alors indiqué avoir voulu agir par pure « humanisme ».


 

Une affaire finalement qualifiée de « cocasse par les parents d'élèves qui s'en lassent et se disent « exaspérés ». Jeudi dernier, ces parents d'élèves indignés ont assisté leurs pauvres gamins, lesquels sont convoqués à faire des dépositions au commissariat du 1er arrondissement du Plateau.


Les parents d'élèves avaient pourtant « tout fait », selon l'un d'eux, pour que la tutelle, à savoir le ministère de l'Education nationale de l'alphabétisation, fasse preuve de diligence dans le règlement de ladite affaire. Ce qui aurait consisté simplement à réhabiliter les pauvres gosses en ôtant la mention de fraude qui plombe leurs compositions. D'autant plus que toutes les autres épreuves se sont déroulées normalement et les notes des élèves sont connues.


« Même sans l'épreuve de la dictée, nous savons que nos enfants auront leur Bepc », nous confient des parents d'élèves. Rien de cela n'a été fait. Et c'est dramatique pour les élèves qui sont comme pris au piège.


Et pourtant, dès la proclamation des résultats du BEPC, en juillet dernier, les parents d'élèves avaient adressé un courrier au ministère de l'Education nationale et de l'alphabétisation. Toutes les instances concernées dont, la Direction des examens et concours (DECO), avaient été également saisies par courriers. Une demande d'audience avait été faite par les parents d'élèves à la ministre Mariatou Koné. Demande restée sans suite. Et selon les parents d'élèves, deux proches de la ministre avaient été sensibilisés sur la question à l'effet de la tenir informée de cette histoire burlesque. Peine perdue. Sur la base des réclamations des parents d'élèves, la DECO a finalement entendue toutes les parties, le lundi 25 octobre dernier.


Lingané Nahina avait tout nié ce jour-là, malgré le rapport du Directeur du centre d'examen Kouadio Simplice qui l'épingle et les témoignages des gamins qui l'accablent. C'est suite à ce refus de coopérer à l'avènement de la vérité que la DECO a confié l'affaire à la police.


 

Un supplice de plus pour les enfants, pour leurs parents et pour leurs établissements d'origine. L'un de ces établissements d'origine de ces élèves est l'Institut sacré cœur d'Adjamé (Isca). Un établissement de référence qui a réalisé 95% de réussite au BEPC. Et les élèves de l'ISCA pris dans le traquenard de cette scabreuse série, font, partie des meilleurs élèves de l'établissement selon les responsables de l'école.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire racket au BEPC, après l'interrogatoire des gamins la veille, l'institutrice déférée au parquet
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Vous mettez le nom complet de l'institutrice, et vous masquez le nom des voleurs !? Expliquez vous
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter