Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le projet de loi de finances rectificative portant budget de l'Etat 2021 adopté, les  trois grandes rubriques qui justifient ces aménagements
 

Côte d'Ivoire : Le projet de loi de finances rectificative portant budget de l'Etat 2021 adopté, les trois grandes rubriques qui justifient ces aménagements

 
 
 
 1716 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 16 novembre 2021 - 15:17

Le Ministre Moussa Sanogo devant les Députés ce mardi au Parlement (Ph) 



Les députés membres de la Commission des Affaires Économiques et Financières (CAEF) ont adopté ce mardi 16 novembre 2021 à l’Assemblée Nationale, le projet de loi de finances rectificative portant budget de l’Etat pour l’année 2021. 


Le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, s’est réjoui du vote favorable des parlementaires.


« Je me suis réjouis du vote favorable des Députés qui ont adopté à l’unanimité ce projet de loi qui prend en compte l’évolution des grandes lignes de l’équilibre du budget 2021 », a-t-il indiqué.


Budget de l'année 2022 en hausse de 17,9%


 Les modifications induites se traduisent par une hausse globale nette du budget de l’année 2021 de 694 685 792 938 FCFA portant son niveau à 9 093 600 894 448 FCFA contre 8 398 915 101 508 initialement prévu.


« Dans l’ensemble, trois grandes rubriques justifient ces aménagements : d’abord le renforcement des crédits alloués au Plan de riposte économique et sanitaire à la Covid-19, ensuite les questions de sécurité en lien avec la nécessité de consolider les actions de renforcement de la sécurité pour faire face aux attaques terroristes dans le nord du pays. Et enfin, les questions liées aux grands projets dont les conventions ont été signées en cours d’année », a-t-il précisé.


Moussa Sanogo a indiqué que le budget pour l'année 2022 a été préparé dans un environnement de relance générale de l'activité économique.


 

«En effet, après la contraction de l'économie mondiale en 2020 du fait des effets négatifs de la pandémie de la COVID-19, les résultats satisfaisants des campagnes de vaccination et de la mise en œuvre des plans de relance économique par de nombreux pays ont induit un rebond des activités, avec une croissance de l'économie mondiale qui devrait se situer à 6,0% en 2021, puis à 4,9% en 2022 », a expliqué, le ministre du Budget et du portefeuille de l'Etat .


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, au niveau national, l'économie continue de bénéficier de la dynamique impulsée par la mise en œuvre du plan de soutien économique, social et humanitaire pour se situer à un taux de croissance de 6,5% en 2021 contre 2% en 2020.


Il estime que la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2021-2025, découlant de la vision stratégique « Côte d'Ivoire 2030 » dont l'objectif est de doubler le revenu par habitant et de réduire la pauvreté de moitié d'ici 2030, devrait favoriser une croissance forte, soutenue et inclusive, avec un taux qui ressortirait à 7,1% en 2022.


La politique budgétaire en 2022 sera orientée vers la consolidation de l'efficacité du recouvrement des recettes intérieures, la poursuite de la maîtrise des charges de fonctionnement et le maintien de la soutenabilité de l'endettement public.


Moussa Sanogo a ajouté que cette orientation vise à conforter les marges de manœuvre budgétaires pour la mise en œuvre de la politique d'investissement dans les secteurs moteurs de la croissance et l'accroissement des dépenses de lutte contre la pauvreté et les disparités sociales.


Cette politique budgétaire sera également caractérisée par des efforts de réduction progressive du déficit budgétaire qui devrait passer de 5,6% du PIB en 2021 à 4,7% du PIB en 2022, dans la perspective du respect en 2024 de la norme communautaire fixée à 3% au maximum.


Ce rapport présente la situation économique et financière en 2021 ainsi que les perspectives pour l'année 2022. Le projet de budget pour l'année 2022 est structuré en 30 dotations et 150 programmes budgétaires déclinés au sein des institutions et ministères.


 

Il s'équilibre en ressources et en charges à 9 901 milliards FCFA et enregistre une progression de 17,9% par rapport à 2021. Cet équilibre devrait évoluer pour atteindre 10 642,8 milliards FCFA en 2023 et 11 616 en 2024.


Moussa Sanogo a affirmé que «l'économie continue de bénéficier de la dynamique impulsée par la mise en œuvre du plan de soutien économique, social et humanitaire pour se situer à un taux de croissance de 6,5% en 2021 contre 2% en 2020.


L'élaboration de ce projet de budget 2022 part d'une croissance mondiale attendue à 4,9%, la croissance de l'économie nationale projetée à 7,1% en 2022 contre 6,5% en 2021.


S'agissant du coût du baril de pétrole, dont la Côte d'Ivoire est importateur il est de 64,5 dollars américain en 2022 contre 65,7 dollars en 2021. Le cours moyen du cacao est projeté à 2,6 dollars américains par kilogramme en 2022 contre 2,4 dollars en 2021.


Concernant la noix de cajou, le gouvernement escompte un prix CAF à 741 FCFA le kg en 2022 comme en 2021. Il est également attendu un dynamisme de l'investissement qui devrait croitre de 13,6% et une consolidation de la consommation finale qui devrait progresser à 5,2%.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le projet de loi de finances rectificative portant budget de l'Etat 2021 adopté, les trois grandes rubriques qui justifient ces aménagements
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement