Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Crise anglophone, des enseignants accusés de financer les séparatistes
 

Cameroun : Crise anglophone, des enseignants accusés de financer les séparatistes

 
 
 
 2073 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 novembre 2021 - 08:38


Le préfet du Bui (Nord-Ouest), accuse les enseignants de financer les séparatistes.


Selon Menyong Gilbert Sunday, préfet du Bui, les enseignants de son unité administrative, contribuent financièrement à l'effort de guerre pour soutenir les séparatistes.


L'autorité administrative soutient que les enseignants profiteraient de la persistance du conflit pour ne pas se rendre dans les salles de classe, mais perçoivent leurs salaires chaque fin de mois.


Aussi, le nouveau préfet du Bui demande aux six sous-préfets de son unité de commandement de dresser la liste des enseignants absenteistes pour les sanctionner.


 

Le syndicat national des enseignants du supérieur (Synes) a dénoncé les accusations du préfet et promis de saisir le tribunal administratif.


En rappel, la crise anglophone a débuté en octobre 2016 par des revendications corporatistes d'enseignants et d'avocats.


Les enseignants dénonçaient leurs conditions de travail tandis que les avocats manifestaient entre autre contre l'absence de la version anglaise des Actes de l'Organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada).


En cinq ans ces revendications ont débouché sur un conflit ayant fait au moins 3500 morts et plus de 700 mille déplacés internes et refugiés.


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun 


 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au (237) 691 154 277 ou cameroun@koaci.com 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Crise anglophone, des enseignants accusés de financer les séparatistes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso : Arrestations dans l'armée, manifestations interdites, gestion de la sécurité, chute de Kaboré sans trop de surprise ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Coups d'Etat militaires au Mali, en Guinée au Burkina, la Côte d'Ivoire en ligne de m...
 
2160
Oui
38%  
 
3454
Non
60%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter