Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Hévéa dans le Gontougo, 4200 hectares plantés dont plus de 56% déjà en production, l'APROMAC promet aider les producteurs à écouler les 700 tonnes produites chaque mois
 

Côte d'Ivoire : Hévéa dans le Gontougo, 4200 hectares plantés dont plus de 56% déjà en production, l'APROMAC promet aider les producteurs à écouler les 700 tonnes produites chaque mois

 
 
 
 1946 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 01 décembre 2021 - 08:36


Initiées depuis 2012 par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MEMINADER), la 9ème édition des Journées de l’Administration Agricole Délocalisée (JAAD) a enregistré cette année, la participation de l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) dans le Bounkani et le Gontougo, du jeudi 25 au samedi 27 novembre 2021.


L'édition des JAAD 2021 dont le thème était « Résilience du secteur agricole face à la pandémie de la COVID 19 » a été couplée avec la célébration de la 41e Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) « Agir pour l’avenir. Améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie ».


L’APROMAC a saisi l'occasion pour présenter ses activités en apprenant aux populations et aux décideurs ce qu’on peut gagner grâce à la culture de l'hévéa.

Selon le Secrétaire exécutif de l’APROMAC, Albert Koffi KONAN, il faut retenir la participation de cette structure aux JAAD 2021 qu'elle a démontré que l'hévéaculture existe effectivement dans la région du Gontougo.


«C’est près de 4200 hectares qui ont déjà été plantés, dont plus de 56 % déjà en production. Il apparaît déjà que l'hévéa a déjà permis à certains de gagner de l'argent. C'est près de 700 tonnes qui sont produites chaque mois. Et donc les planteurs sont en proie à un problème d'écoulement de leur production », a précisé, le Secrétaire exécutif.


 

Il a assuré les producteurs que l'APROMAC, avec ses démembrements, va s'organiser rapidement pour apporter une réponse à ces préoccupations et a insisté que les industriels ont déjà été interpellés là-dessus.


«Et ce qu’il faut retenir aussi c’est que l’hévéa c’est la reforestation. C’est un arbre. Et c’est donc une forêt qu’on crée lorsqu’on crée une plantation d’hévéa. Il faut aussi retenir que l’hévéa c’est un arbre qui a la capacité de capter beaucoup de gaz carbonique. Donc, nous sommes des éboueurs de l’atmosphère. C’est ça qui est important et nous sommes satisfaits de ces jours parce que les populations ont une meilleure connaissance de la culture et il me semble qu’elles sont demandeuses d’entreprendre beaucoup des activités de création de plantation », a résumé, le Secrétaire exécutif de l’APROMAC, Albert Koffi KONAN.


Pour ces journées, l’APROMAC a participé à l’ouverture officielle et aux rencontres d’échanges ainsi qu’au défilé qui se sont déroulées à la mairie de Bondoukou. Elle a ouvert un stand d’exposition qui a fasciné de nombreux visiteurs. En effet, l’originalité du stand, avec des box démontables et mobiles en caoutchouc, un salon verdoyant, une banderole à l’image d’une plantation d’hévéa, une pépinière et un arbre en saignée, a suscité une grosse curiosité de la part des visiteurs.


A l’occasion de sa visite à l’espace d’exposition, le ministre d’Etat Kobenan ADJOUMANI a marqué une longue pause au stand de l’APROMAC pour faire la saignée de l’arbre. Une manière pour lui de faire savoir certainement que l’APROMAC, l’Organisation interprofessionnelle agricole (Oia) de la filière hévéa compte dans le projet de développement de l’agropole du district du Zanzan.


Le vendredi 26 novembre 2021, aux JAAD 2021, le ministre d’Etat Kobénan Adjoumani a, en effet, appelé les populations « à ne pas négliger la diversification agricole » ainsi que la transformation des produits locaux.


 

Le samedi 27, à la clôture des JAAD, il a procédé dans le cadre du Projet d’appui au secteur agricole (PASA) à la remise de matériel de travail aux acteurs de la filière agricole du district du Zanzan (Régions du Gontougo et du Bounkani). Et, ce matériel comprend 15 véhicules de type 4X4, des motos et du matériel informatique destinés à l’administration agricole décentralisée, estimés à près de 360 millions de FCFA , 200 tonnes d’engrais et des semences, d’un montant de 300 millions FCFA, une unité de transformation de manioc à Pala (Tanda), d’un coût de 45 millions FCFA, et une centaine de tricycles, à hauteur de 174 millions FCFA.



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Hévéa dans le Gontougo, 4200 hectares plantés dont plus de 56% déjà en production, l'APROMAC promet aider les producteurs à écouler les 700 tonnes produites chaque mois
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso : Arrestations dans l'armée, manifestations interdites, gestion de la sécurité, chute de Kaboré sans trop de surprise ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Coups d'Etat militaires au Mali, en Guinée au Burkina, la Côte d'Ivoire en ligne de m...
 
2160
Oui
38%  
 
3454
Non
60%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter