Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, trois députés restituent les travaux parlementaires à la population
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, trois députés restituent les travaux parlementaires à la population

 
 
 
 1670 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 05 décembre 2021 - 19:37

Les députés Paul Dakuyo, Malick Fadiga et Jacqueline N'Guessan, ont procédé à la restitution des travaux parlementaires ce samedi 04 décembre 2021 à une frange de la population. À cette tribune d'échange qui a eu pour cadre le centre culturel Jacques Aka de Bouaké, il était question pour le trio parlementaire d'éclairer l'opinion public sur le dernier projet de loi adopté à l'hémicycle et de revenir sur le rôle du député dans une circonscription électorale.


« S'il y a bien une question sur laquelle nous devons davantage échanger avec vous, c'est la question de la loi sur l'orientation sexuelle. Vous devez savoir que nos travaux à l'assemblée nationale, n'ont jamais porté sur l'homosexualité...» a situé l'honorable Paul Dakuyo avant de s’étendre sur le projet de loi modifiant la loi N° 2019-574 du 15 juin 2019 portant code pénal. « Comprenez », a-t-il poursuivi, que « la polémique vient d'une seule expression que nous avons soumis à discussion. Ce n'est même pas le titre qui est venu du ministère de la Justice. Ce titre qui n'était rien d'autre que l'orientation sexuelle.»


Selon l’élu, les débats à la commission des affaires générales et institutionnelles, ont montré que tout le monde ne sera pas en mesure de comprendre cette formulation, il a fallu cependant la remplacer par « discrimination par le sexe ». Aussi, le point 1 de l'article 226 nouveau dispose comme suit: «Est qualifiée de discrimination, toute distinction, exclusion, restriction ou préférence fondée sur l’origine nationale ou ethnique, la race, l’orientation sexuelle (...) qui a pour but de compromettre la reconnaissance, la jouissance ou l’exercice, dans les conditions d’égalité des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans les domaines politique, économique, social, culturel ou dans tout autre domaine de la vie publique.»


Ce qui a fait dire à l’Honorable Paul Dakuyo que « le terme homosexualité n'existe nul part et qu’il n'a jamais été objet de débat à l'assemblée nationale ». Après cette mise au point, les populations ont dit en avoir le cœur net concernant la légalisation supposée du mariage homosexuel. Une disposition légale qui, si elle était actée, irait, selon eux, contre les mœurs et coutumes de la Côte d'Ivoire. Pour Ouattara Souleymane, participant à la rencontre, « c'était, même incroyable.»


 

Présente à cette séance de restitution, Mme Toungara, vice-présidente de l’Assemblée nationale, a saisi cette occasion pour solliciter le soutien du peuple ainsi que les prières des chefs traditionnels et religieux, afin que « la Côte d'Ivoire avance dans un seul bateau, le bateau ivoire ». En somme, face à ce projet de loi qui prête à confusion, les députés de Bouaké ont démontré un pan de leurs devoirs, celui de rendre compte des sessions parlementaires aux populations qu'ils représentent.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, trois députés restituent les travaux parlementaires à la population
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter