Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Un an après la prestation de serment de Ouattara, le RHDP veut instituer le 14 décembre « fête de la célébration de la démocratie et de l'Etat de droit  »
 

Côte d'Ivoire: Un an après la prestation de serment de Ouattara, le RHDP veut instituer le 14 décembre « fête de la célébration de la démocratie et de l'Etat de droit »

 
 
 
 16580 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 18 décembre 2021 - 20:25


Suite à son élection le 31 octobre 2020, le chef de l'Etat ivoirien qui brigue un troisième mandat a prêté serment le 14 décembre de la même année. Son parti le RHDP décide de commémorer cette date chaque année en célébrant l'an aujourd'hui Parc des sports de Treichville. 


Mamadou Touré, ministre de la Jeunesse a fait cette annonce cet après-midi en présence de milliers de jeunes au cours d'un meeting qu'il a coanimé avec le Directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo à l'occasion de la célébration du 14 décembre 2020.


Le ministre de la Jeunesse a profité de cette rencontre pour lancer des piques dans le jardin du Secrétaire général du PPA-CI, Damana Pickass, parce qu'il aurait demandé au cours d'un meeting, la libération des militaires de la crise en détention depuis plus de 10 ans.


«Ceux qui se promènent qui font des meetings demandant qu'on libère les militaires. Secrétaire général, nouvellement nommé dans un parti politique. Mais vous vous rappelez qu'il est l'une des pièces maîtresses des 3000 morts. Tu devais quitter la scène politique. Parce que tu es une honte pour ta génération, l'acte que tu as posé a été montré dans le monde entier. L'une des conséquences de cet acte, a été les 3000 morts qu'on a connus et le Président de la République nous demande d'aller à la réconciliation et de pardonner. Il peut jouir des actes de réconciliation du Président de la République. Parce que s'ils peuvent continuer à parler et souvent nous narguer. C'est parce que nous avons accepté de suivre notre leader d'accepter de pardonner et d’aller à la réconciliation. Mais qu'ils sachent qu'on n'a pas oublié et de temps en temps on va leur rappeler qu'on n'a pas oublié », a déclaré, Mamadou Touré.

 

Selon lui, ceux qui demandent la libération des militaires peuvent se promener librement en Côte d'Ivoire, parce que, Alassane Ouattara a permis au pays de rester debout.

«Si la Côte d'Ivoire avait sombré dans le chao et dans la violence, jamais ils ne pouvaient faire des meetings ici en Côte d'Ivoire. Même en nous critiquant qu'ils disent aussi merci au Président Alassane Ouattara », a-t-il ajouté.

 

Le ministre de la Jeunesse a affirmé que la Côte d'Ivoire compte 26 millions d'habitants, 20 millions de ses concitoyens ont moins de 37 ans et la moyenne d'âge du pays est de 20 ans .


«400 mille jeunes ivoiriens tous les ans arrivent sur le marché du travail sans perspectives. L'enjeu c'est ce qu'on fait pour cette jeunesse. Parce que, en vérité agir pour la jeunesse c'est garantir l'avenir de notre pays. En dehors d'Alassane Ouattara, combien d'hommes politiques dans leurs discours, dans leurs démarches ont pris la mesure de cet enjeu. C'est une question de salut national et de sécurité nationale », a mentionné, Mamadou Touré.

Il est revenu sur les raisons qui ont motivé, Alassane Ouattara à briguer un troisième mandat après le décès de l'ancien Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

 

«Et c'est pour cela que le Président n'a pas voulu laisser le pays dans les mains de n'importe qui. Ceux qui veulent devenir président pour qu'on dise qu'ils sont devenus présidents. Lorsqu’on est président c'est pour travailler pour ses concitoyens », s'est justifié, M.Touré.

Le ministre de la Jeunesse a déploré l'attitude des hommes politiques qui ne reconnaissent pas que l'état de droit existe en Côte d'Ivoire.

« Ensuite l'Etat de droit. Sur cela nous ne sommes pas d'accord chacun y va de son interprétation. Eux ils disent que nous ne sommes pas dans un état de droit, nous ne sommes pas dans une démocratie. Il faut dire que l’état de droit c'est d'abord le respect des textes qu'on s'est donnés. Des gens avec qui nous avons voté au référendum, des gens avec qui nous avons voté, lorsque que nous ne les ai avons pas choisi comme candidat du RHDP, ont décidé de renier leur engagement politique et leur propre signature. L’état de droit, c'est le respect du Conseil constitutionnel. Vous avez demandé qu'on respecte le Conseil constitutionnel de 2010 et refuser qu'on respecte celui de 2020. Tu as crié à tu tête en 2010, que la décision du Conseil constitutionnel prévalait sur tout. Et c’est le même Conseil constitutionnel qui en 2020 a dit et non seulement, qu'il y avait 3ème mandat Et Alassane Ouattara a été élu et bien élu », a expliqué, le ministre Mamadou Touré.

 

Ce jour marque la célébration de la démocratie et l’état de droit dans le pays, comme indiqué par les organisateurs du meeting.

 

«Je voudrais souhaiter que chaque année à la date anniversaire d’investiture du Président de la République, nous prenons l'engagement de faire de date, la fête de la démocratie, comme d’autres célèbrent la fête de la liberté. Tous les 14 décembre de chaque année, nous aurons notre fête de la démocratie et de l’état de droit. Toutes les opposions sont légitimes, il faut qu'elles s'expriment dans un état de droit et une démocratie. Et rappeler à tous ceux qui veulent nous critiquer demain que cela doit se faire sur une base, la base c'est l’Etat de droit et la démocratie », a soutenu, le ministre.

 

Mamadou Touré a enfin demandé aux jeunes de ne pas se laisser distraire car leur avenir se trouve avec Alassane Ouattara.

 

«Je vous jure, ne vous laissez pas distraire, les enjeux sont énormes, nous allons avancer avec le Président, le plus important pour nous, c'est le travail au quotidien et vous êtes devenus de plus en plus exigeants et c'est normal », a-t-il conclu.

 

Wassimagnon

 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Un an après la prestation de serment de Ouattara, le RHDP veut instituer le 14 décembre « fête de la célébration de la démocratie et de l'Etat de droit »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Anniversaire de 3ème mandat..Au pays de tout va bien...Vivement que la fin du film ne soit pas effroyable. Wait and see
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Ça la aussi, c'est ministre ? On a vu HamBak et AGC avec leur excès de zèle...ils sont où maintenant ? Petit arriviste de Mamadou Toure, fait attention !
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticonformiste@
Merci Touré, les gens oublient qu'eux empêchaient sous leur démocratie les meetings et que le pays était miné par le phénomène des indicateurs payés par la présidence. J'ai honte quand j'entends leurs critiques acerbes. Ils pensent être la priorité comme sans eux le reste de la Côte d'Ivoire n'est que poussière. GOR pense comme un naziste allemand qui croie à l'existence d'une race supérieure. Eux seuls ont une mémoire.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Et vous pensez que les ivoiriens ont oublié vos coup d'état, rébellion, massacre à l'ouest, les gendarmes égorgés à Bouaké,... les coup d'état, la violation de la constitution pour se maintenir au pouvoir qui a entraîné des centaines de morts, des blessés, des décapités, les enlèvements, les emprisonnements arbitraires,....La liste est très longue. Vous pouvez vociférer pour le moment et narguer continuellement le peuple ivoirien. Mais un jour,.........! Le temps est autre nom de Dieu. Wait and see. Tampiri
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter