Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, la plateforme dénommée  Force Intersyndicale de l'Enseignement Professionnel et Technique (FIEST) interpelle le Ministère de tutelle
 

Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, la plateforme dénommée Force Intersyndicale de l'Enseignement Professionnel et Technique (FIEST) interpelle le Ministère de tutelle

 
 
 
 2112 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 décembre 2021 - 09:50

Max-Didier Tchimou, au centre porte-parole de la plateforme (Ph) 


 Depuis 2016, l'Enseignement Supérieur Privé va mal et ce mal s'est accru ces dernières années, relève dans une déclaration la plateforme dénommée Force Intersyndicale de l'Enseignement Professionnel et Technique (FIEST), qui regroupe, CEGEPT-CI, FNEPT-CI, FETEPT-CI.


Elle se pose autant de questions considérées comme des interpellations afin de relever le niveau de l’Enseignement Supérieur privé.


« Comment comprendre que l'on puisse organiser un examen à grand tirage tel que le BTS et ne pas faire un bilan afin d'en tirer les leçons pour une bien meilleure organisation de la session suivante ?

Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur, la FIEST exige le bilan du BTS des sessions 2020 et 2021 afin de mieux préparer la session de 2022. Comment comprendre que les étudiants des grandes écoles payent deux fois pour le BTS, notamment à l'inscription (10 000 F) et la soutenance (5 000 F) ? Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur, la FIEST exige la suppression pure et simple du payement de la soutenance qui fait partie intégrante du BTS. Comment comprendre qu'un arrêté pris afin d'harmoniser les frais d'inscription à 85 000 F puisse exister et qu'il soit foulé aux pieds par des Fondateurs véreux au vu et au su du Ministère qui est censé veiller à son application ? Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur, la FIEST exige l'application de l'arrêté fixant les frais d'inscription à 85 000 F. Comment comprendre que pendant que plus de 70% des nouveaux bacheliers sont orientés dans les Grandes Écoles et que moins de 10% de ces Étudiants sont admis en résidence universitaire ? Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur, la FIEST exige un plus grand quota pour les Étudiants des Grandes Écoles au sein des résidences universitaires. Comment expliquer que les étudiants des grandes écoles soient les plus lésés du système en matière d'octroi de bourses et de secours financiers ? Monsieur le Ministre, la FIEST exige réparation pour cette énième injustice. Comment comprendre que l'État, à travers le Ministère de l'Enseignement Supérieur, décide pour deux différents étudiants, d'accompagner l'un, celui de l'université, jusqu'au Doctorat pendant que l'autre, celui des grandes écoles est censé arrêter ses études après le BTS ? », autant d’interrogations de la plateforme.


 

La FIEST exige du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara, le retour des Prises en Charge afin de les aider à continuer leurs études jusqu'au Master, mais également la revalorisation de la subvention qui depuis 1990 n'a pas changé pour les étudiants des grandes écoles.


 « Malgré l'existence de tous ces problèmes, nous tenons à remercier le Ministre qui a finalement répondu à nos cris de cœur en décidant d'organiser la soutenance pour les sessions d'avril et décembre 2021 », souligne-t-elle.


Enfin, la plateforme dénommée Force Intersyndicale de l'Enseignement Professionnel et Technique (FIEST), prend l'opinion nationale et internationale à témoin sur la nécessité de trouver une solution à tous ces maux avant la reprise des cours, auquel cas, elle se donnera les moyens nécessaires de parvenir à ses fins.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limoger le régisseur ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Orages, la situation des dégâts est-elle moins pire que par le passé?
 
3430
Oui
57%  
 
2351
Non
39%  
 
236
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Enseignement supérieur privé, la plateforme dénommée Force Intersyndicale de l'Enseignement Professionnel et Technique (FIEST) interpelle le Ministère de tutelle
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter