Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire Agrobusiness, des souscripteurs citent Patrick Achi et martèlent «Comment plus de 85 milliards peuvent-ils disparaître des comptes ?»
 

Côte d'Ivoire : Affaire Agrobusiness, des souscripteurs citent Patrick Achi et martèlent «Comment plus de 85 milliards peuvent-ils disparaître des comptes ?»

 
 
 
 13181 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 janvier 2022 - 16:35

Christopher Émile Rebeiz président du GSA entouré de ses collaborateurs (Ph KOACI)


Ce dossier d'Agrobusiness qui a fait un peu plus de 700.000 personnes selon les responsables du Groupement des souscripteurs de l'Agrobusiness (GSA) est loin d'être terminé.


Des personnes qui avaient investi d'importantes sommes d'argent dans des structures d'agrobusiness depuis 2008 ont vu leur espoir voler à l'éclat lorsqu'en 2016 l'Etat ivoirien a décidé de mettre fin à cette activité. Les comptes des structures ont été mis à cet effet sous séquestre un comité de veille dirigé par le directeur général du Trésor Public mis sur pied.


Depuis lors, ils sont plusieurs souscripteurs regroupés en association qui ont décidé de lutter pour que leur argent investi leur soit remboursé.


Certains réclament même des retours sur investissement (RSI), comme ceux du Groupement des souscripteurs de l'Agrobusiness.


 

Ce groupement, dirigé par M. Christopher Émile Rebeiz, face à la presse, dans la commune de Cocody, n'a pas manqué de faire des révélations, comme sur place constaté par KOACI.


Dans ses propos liminaires, dont KOACI a reçu copie, il a fait d'importantes révélations sur l'injonction du Premier ministre ivoirien Jérôme Patrick Achi dans le dossier agrobusiness, alors qu'il était encore Secrétaire général de la présidence.


En effet, le président du Groupement des souscripteurs de l'Agrobusiness martèle que son organisation est toujours en attente d'un rapport du Premier ministre Patrick Achi sur son implication dans cette affaire.


"Nous avons été reçus à plusieurs reprises par l'ex ambassadeur de la Côte d'Ivoire en France feu Charles Gomis qui nous a beaucoup aidé. Ce qu'on ne comprend pas, fin décembre 2019, M. Patrick Achi alors Secrétaire général de la présidence mandate sur instruction du président de la République SEM. Alassane Ouattara, son Conseiller juridique qui s'est rendu à Paris, France pour rencontrer les conseillers de Christophe Yapi PDG des structures de l'Agrobusiness, son principal collaborateur et son avocat. Cette rencontre a eu lieu. L'ex ambassadeur de la Côte d'Ivoire en France feu Charles Gomis a obtenu une audience en notre faveur auprès du Premier ministre Patrick Achi. Nous nous sommes déplacés de Paris à Abidjan, malheureusement, nous n'avons pas été reçus. À ce jour, nous sommes toujours en attente du rapport de M. Patrick Achi. Pour terminer ce chapitre, on peut poser la question suivante. Comment l'Etat ivoirien peut-il déléguer un représentant en l'occurrence un juge pour se rendre à Paris pour discuter avec les représentants d'une personne sous le coup d'un mandat d'arrêt international ?", s'est interrogé M. Christopher Émile Rebeiz.


Evoquant la question de l'état financier des comptes des structures d'agrobusiness, le président du Groupement des souscripteurs a fait remarquer que l'importante somme de 85 milliards FCFA aurait disparu des comptes des structures d'agrobusiness.


 

" Sur la question des 85 milliards disparus. Dans un courrier reçu du comité de veille, il est clairement mentionné que sur un total de 111.678. 548.343 FCFA versés par les souscripteurs, seulement 25.737.222.662 FCFA ont été trouvés sur les comptes gelés, il manque donc 85.741.225.736 FCFA. Comment plus de 85 milliards FCFA, peuvent-ils disparaître des comptes ? Alors que tous les souscripteurs ont versé leur argent auprès des banques. Avec un petit effort, en consultant les relevés bancaires, on peut trouver les traces de ce montant. Mais le comité de veille refuse de suivre cette voie", a révélé M. Christopher Émile Rebeiz, président du Groupement des souscripteurs de l'Agrobusiness.


Pour rappel, dans cette affaire d'Agrobusiness, un mandat d'arrêt international avait été lancé contre M. Christophe Yapi PDG des dites structures, des D.G des sociétés exerçant dans le secteur ont été arrêtés puis libérés. Jusque-là, l'affaire stagne, des souscripteurs ont porté plainte contre les structures d'agrobusiness, mais leur requête a été jugée irrecevable.


Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Trafic de drogue, le pays doit il être plus vigilant sur les profils des étrangers qui s'installent ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Bouaké 2023, Béma Fofana peut il rivaliser avec Amadou Koné...
 
1343
Oui
28%  
 
3276
Non
69%  
 
116
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire Agrobusiness, des souscripteurs citent Patrick Achi et martèlent «Comment plus de 85 milliards peuvent-ils disparaître des comptes ?»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Achi a dû aider son frère attié Yapi à planquer l'argent dans un paradis fiscal, c'est son travail.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Ca sent le roussi pour Achi déja menacé après cette affaire de paradis fiscal aux Bahamas et ce qui se raconte sur ses entreprises ici à Abidjan qui surfacturent et détournent l'argent public. Un type pas net vraiment.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ROKY
mais vous vous attendiez à quoi avec ce PM ? moi depuis l'affaire des pandora papers je l'ai classé, un voleur.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Les djouls veulent la tête de Patrick Achi. Ces derniers n'ont jamais digéré qu'un non-djoul soit premier ministre d'un régime djoul. Ces barbares ont une mentalité qui n'a rien à voir avec la mentalité du vrai ivoirien. Tampiri
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Oui... mais.. nous nous souvenons des Mafieux "placements d'argent" sous le pouvoir FPI
 
 il y a 4 mois
Rolandk
Le FPI vient faire quoi ici, concernant cet article ?
 
 il y a 4 mois
Joperfal
Oubliez cette affaire d' agrobusness dans cette côte d'ivoire. On emprisonne députés sans lever leur humilité. On viole la constitution pour un 3ème mandat et on matte l'opposition...On se rend chez le chef colon qui offre un thé à siroter. N'importe quoi !
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Il n'y a JAMAIS eu de malversation, de crimes et des échecs dans la cours d'un Pharaon....
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Depuis fin 1993, chaque pouvoir-politique a son groupe de Mafia... Du Sphinx de Daoukro au nouveau Pharaon . Les Ivoiriens ont connu le meme genre d'organisation MAFIEUSE sous le pouvoir FPI avec les "placements d'argents"(multiplicateurs de billets), qui ont disparu et blanchis....... Sous le Sphinx, les Niamien Ngoran et Guikahuié dirigeaient la Mafia.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Anticonformiste@
On oublie déjà qu'on investissait l'argent des souscripteurs directement dans l'achat du matériel agricole et des intrants ?
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter