Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:   Le SYNATACI conteste le bilan du ministère du Tourisme et des Loisirs et menace de grève
 

Côte d'Ivoire: Le SYNATACI conteste le bilan du ministère du Tourisme et des Loisirs et menace de grève

 
 
 
 4068 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 15 février 2022 - 07:17

Gnépé Raymond lundi à Abidjan (ph KOACI)



Le bilan du ministère du Tourisme et des Loisirs publié dans la presse la semaine dernière est l'objet de contestation. Le Syndicat national des agents du Tourisme et de l'artisanat (SYNATACI) crie son indignation et est « stupéfait » d'apprendre que tous les points qui font l'objet de revendications sont satisfaits.


«Une partie de ce bilan publié a suscité sans réserve l'indignation et la révolte chez le Syndicat du personnel du ministère qui est stupéfait d'apprendre que tous les points qui font l'objet de revendications sont satisfaits », a déclaré, Gnépé Raymond, Secrétaire général du SYNATACI à KOACI.


Selon lui, en ce qui concerne les sujets de meilleures conditions de vie et de travail, en ce moment les revendications du personnel sont sur la table du Premier ministre et ne sont toujours pas satisfaites. Parlant de paiement de prime efficiente, de nomination des cadres supérieurs du Tourisme sortis de l'INP-HB, le SG affirme qu'il n'en est rien.


«Nous ne nous reconnaissons pas être bénéficiaires de ce qui nous est faussement attribué. Nous prenons à témoin l'opinion internationale sur l'insupportable quotidien au ministère du Tourisme et des Loisirs et demandons aux autorités dudit ministère de reconsidérer leur position vis-à-vis du personnel », a mentionné, Gnépé Raymond.


 

Le SG a révélé que depuis un certain temps les agents du ministère rencontrent des difficultés et des souffrances et a rappelé que dès sa création en 2000, le syndicat avait un rôle de participation pour accompagner les différents ministres qui sont passés à la tête de ce département pour atteindre leurs objectifs.


«Tous nos points de revendications qui nous ont poussé à une assemblée générale extraordinaire ont été attaquées dans le bilan du ministre. Nous ne sommes pas d'accord. Nous avons notre dossier sur la table de la primature. Si les choses n'évoluent pas comme souhaité, nous allons déposer un préavis de grève parce que, apparemment c'est ce que le ministère veut puisqu'il ne nous appelle pas à la table de négociation », a déploré, M. Gnépé.


Malheureusement, comme l'a indiqué, le syndicaliste, les différentes personnalités qui se sont succédées n'ont jamais traité le volet du mieux être et des meilleures conditions de travail. Depuis le ministre Amadou Koné jusqu'à Siandou Fofana la situation des agents est restée inchangée.


«Dans notre lutte perpétuelle pour qu'il y ait ce mieux être, il y a eu la création d'une régie de recettes et d'avance pour que les agents partent sur le terrain au niveau des agences de voyages, pour les exhorter à se mettre à jour vis-à-vis de l'administration publique. Il y a eu la création de corps d'agents assermentés et ce sont eux qui sont sur le terrain. La régie qui a été créée engrange de l'argent, parce que ces opérateurs paient de l'argent pour se mettre à jour. Mieux nous avons un fonds de développement dans le ministère du Tourisme qui lui aussi engrange de l'argent à travers la taxe de développement touristique qui est recueillie auprès des hôtels avec les prestations des clients. Nous avons Côte d'Ivoire Tourisme, qui est propriétaire de la taxe à l'embarquement au niveau de l'aéroport. 5% de la taxe de l'embarquement recueille par Côte d'Ivoire Tourisme sont reversées dans le fonds de développement touristique. Quand on demande de nous payer une prime, elle n'est pas accessible », a déploré, le SG du SYNATACI.


Gnépé Raymond a relevé que sous le ministre Roger Kacou, un arrêté avait été pris pour faire fluctuer le paiement d'une prime et avec l'arrivée du ministre Siandou Fofana, les choses ont continué.


 

«Avec Roger Kacou s'était sur une périodicité de six mois au pire des cas on arrivait à 9 mois pour percevoir ces primes. On avait commencé avec les montants de 20 mille FCFA par trimestre. Quand le ministre Siandou est arrivé, il a changé la périodicité. Nous sommes passés à 3 mois et la prime est passée à 170 mille FCFA parce que c'est un arrêté fluctuant. Il n'y a pas de grille par grade. Les notions de fluctuation, est que la prime décroît. Depuis décembre dernier nous sommes tombés à 90 mille FCFA. Nous ne pouvons pas continuer comme ça avec le coût de la vie », a-t-il précisé.


Après cinq années d'accompagnement, les agents du ministère du Tourisme veulent que la tutelle soit regardante sur leur situation, mais apparemment le ministère est en train d'aller vers un bras de fer.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Mali : Kandia Camara (min aff etrangères) et Adama Tounkara (médiateur) aux abonnés absents, rien d'étonnant ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Insultes des autorités maliennes, dans une autre époque le pouvoir au...
 
2120
Oui
61%  
 
1268
Non
36%  
 
113
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Le SYNATACI conteste le bilan du ministère du Tourisme et des Loisirs et menace de grève
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Attendez là c'est grave ! Donc le ministre Siandou a menti sur son bilan ???? Rien d'étonnant au regard de l'avidité du personnage vous me direz !
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter