Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    MASA 2022, Patrick Achi appelle   « les investisseurs et partenaires à inventer et écrire de formidables histoires artistiques »
 

Côte d'Ivoire : MASA 2022, Patrick Achi appelle « les investisseurs et partenaires à inventer et écrire de formidables histoires artistiques »

 
 
 
 2238 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 06 mars 2022 - 19:17

Patrick Achi et Tirbuce Koffi au MASA à Abidjan




Jérôme-Patrick Achi, Premier ministre, Chef du gouvernement a présidé le samedi 5 mars 2022, au nom du Président de la République, la cérémonie d’ouverture de la 12ᵉ édition du Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA) qui se tient du 05 au 12 mars 2022.


Il a salué les acteurs du continent et du monde entier présents à Abidjan pour promouvoir l’un des trésors les plus magnifiques de l’Afrique, de ce continent d’émotions et de lumières, de créateurs et d'auteurs, l'art. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Jérôme-Patrick Achi a invité les participants à prendre conscience de l'art, le protéger, le chérir, l’aider à grandir encore en encourageant les talents, les artistes. 


 

Selon lui, la culture n’est pas chose immédiate ni aisée, c’est un splendide combat permanent.


"La culture est une conquête, la plus formidable de l’homme. Une conquête qu’il nous appartient de protéger et de répandre ! C’est là toute l’ambition, élevée, de ce Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan qui pendant une semaine, au travers des ateliers, forums et tables rondes qui seront organisés, offrira une vitrine à la création, à la formation des artistes, à la diffusion des œuvres afin d’apporter une valeur ajoutée aux efforts des professionnels de la culture et du spectacle", a expliqué, le Chef du gouvernement.


Il est certain que le MASA sera aussi un levier puissant pour offrir de véritables opportunités pour les jeunes et talentueux artistes qui y participeront, passionnés de leurs arts et qui surtout au plus profond de leur cœur, entretiennent la volonté réelle de le mettre au service du développement de leur pays. 

 

Le MASA est devenu la vitrine par excellence de l’innovation, de la créativité, ainsi que des opportunités de contrats dans une industrie qui ne cesse de croître.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Patrick Achi estime que, c’est sans doute pour ces mêmes raisons qu’aujourd’hui près de 26 Nations avec 98 groupes des arts et du spectacle sont présentes à Abidjan.


"Nous aurons droit a près de 200 spectacles et représentations disséminées dans toutes les différentes communes d’Abidjan", a mentionné, Achi. 

 

Comme dans tous les domaines d’une nation qui grandit au milieu d’un continent qui émerge, le Premier ministre a soutenu que le milieu des arts et du spectacle doit être dynamique et toujours chercher à s’adapter aux différentes mutations sociales, sociologiques et économiques.  


Le thème de cette 12ᵉ édition du MASA est « les industries culturelles et créatives : le défi des contenus ». Selon le chef du gouvernement, il est une exhortation faite aux créateurs de contenus, quels qu’ils soient, visuels, audio, écrits, fixes ou mobiles, à s'inscrire dans l'innovation, notamment celle la transformation digitale et des réseaux. Car, le digital a bouleversé la culture, modifiant radicalement les conditions d'accès à une grande partie de ses contenus, d’une part les démocratisant, les mettant à disposition en temps réel, et d’autre part, imposant l’invention de nouveaux équilibres économiques - comme la musique a su le faire avec le streaming.  

 

Force est de constater à quel point les industries culturelles sont de plus en plus connectées dans des réseaux fluides. Pour Jérôme-Patrick Achi, il n’est sans doute plus possible aujourd’hui d’être un artiste, de vivre passionnément son art et de ne pas avoir d’identité virtuelle ni d’activité numérique sur les réseaux.  

 

"C’est ce que nous essayons humblement de mener en Côte d’Ivoire où le gouvernement a pris récemment une série de textes législatifs, visant à promouvoir le secteur des arts et la culture et garantir sa viabilité financière", a-t-il souligné.


 

Des fonds ont été également créés pour soutenir le développement de l’industrie du cinéma comme celle de la création artistique. La Côte d'ivoire dispose, en outre, d'une plate-forme unique de promotion de ses meilleurs artistes en France et en Europe : l'atelier d'artistes Christian Latier à la Cité internationale des Arts de Paris, un outil précieux de la diffusion des arts ivoiriens en Europe, permettant de faire l’interaction entre les différentes cultures, de rendre visible la richesse et la diversité de la création contemporaine africaine, de donner librement la parole à des artistes africains travaillant entre l’Afrique et l’Europe et portant des messages étonnants et percutants sur les réalités et le devenir des relations nord-sud. 

 

Selon lui, le Gouvernement est toutefois parfaitement conscient que beaucoup reste à faire par rapport à l’étendue de ses moyens, celles des besoins et de l’ambition bien légitime de nos artistes.  


Pour le chef du gouvernement, les soutiens bilatéraux et multilatéraux, mais surtout les investissements d’acteurs privés experts de ce secteur industriel, permettront un développement puissant et durable du monde des arts et de la culture en Côte d’Ivoire et dans toute l’Afrique.

"Cela sera capital pour notre PIB demain comme cela peut l’être aujourd’hui pour des nations européennes. Cela sera stratégique pour l’emploi de notre jeunesse, qui trouvera dans les industries créatives et culturelles des gisements d’emploi à même de satisfaire ses talents comme son énergie", a déclaré, M. Achi.


Il a invité les partenaires au développement, les investisseurs à explorer la destination de son pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

"Osez, venez, nous vous attendons, nos artistes vous attendent pour inventer et écrire de formidables histoires artistiques en Côte d’Ivoire, pour l’Afrique et pour le monde entier !". 


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : MASA 2022, Patrick Achi appelle « les investisseurs et partenaires à inventer et écrire de formidables histoires artistiques »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter