Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Lutte contre la vie chère, le CNOC-CI prévient: « Libéralisme économique ne signifie pas, désordre économique »
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, le CNOC-CI prévient: « Libéralisme économique ne signifie pas, désordre économique »

 
 
 
 2117 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 15 mars 2022 - 22:43

Soumahoro N’Faly



Comme tous les ans, et ce, depuis 1983, chaque 15 mars est dédié à la célébration de la Journée mondiale des droits des consommateurs, à l’initiative de l’Association internationale des consommateurs ou « Consumer international ». C’est l’occasion de rappeler les droits fondamentaux des consommateurs qui sont au nombre de 4, à savoir, le droit à la sécurité, le droit à l'information, le droit de choisir et celui d’être entendu.


C’est dans cette optique que la Coalition nationale des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire (CNOC-CI) S.O.S Vie chère a organisé le mardi 15 mars un panel à la Bibliothèque nationale, au Plateau. Son président, Soumahoro N’Faly a rappelé que la célébration se tient dans un contexte « particulier », faisant notamment allusion à la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine qui, a-t-il ajouté, « menace sérieusement le coût de la vie ».


Dès lors, a prévenu, Soumahoro N’Faly, « les jours à venir vont être un peu difficile pour les consommateurs ». Occasion également pour le président de l’organisation non gouvernementale de revenir sur le débat de la vie chère en cours en Côte d’Ivoire et qui a valu une séance de travail à la Primature entre le chef du Gouvernement et les différentes organisations des consommateurs.


Sur le sujet, Soumahoro N’Faly a souligné que même si la Côte d’Ivoire a choisi la voie du libéralisme économique, « mais cela ne signifie pas le désordre économique ». Il a en effet, fustigé, au passage, le comportement de certains commerçants qui, profitant de la situation actuelle où tout le monde parle de vie chère, augmentent, selon leur gré, le prix de leurs marchandises, au grand dam des populations.


 

À en croire, ça ne sera plus pour longtemps. « Nous avons sollicité le Gouvernement, heureusement que nous avons été entendus, grâce à une longue liste de produits de grande consommation avec leur prix à Abidjan et à l’intérieur du pays », a souligné M. Soumahoro, qui a promis vulgariser, d'ici à 72 h, le document auprès des représentations de l’organisation ainsi qu’auprès des commerçants.


A l’endroit des consommateurs, il leur a fait savoir que, il ne peut y avoir derrière chaque commerçant, un contrôleur de prix. Mais pour autant, lorsque le constat est fait que les prix demandés par les autorités ne sont pas respectés, c’est de saisir qui de droit.


C’est notamment avec le ministère du Commerce et de l’industrie qui était pour l’occasion représentée au panel par le sous-directeur des enquêtes et concurrence, Maurice Touré. Ce dernier, au-delà de dénoncer les commerçants véreux, il a aussi préconisé, par moments, de « changer les habitudes alimentaires, selon la disponibilité et l’accessibilité ou non, des différents ».


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le sous-directeur des enquêtes et concurrence a aussi conseillé aux populations de visiter plusieurs surfaces ou points de vente, faire une étude comparative, avant de passer à l’action d’achat.


 

Plusieurs autres représentants de ministères ou de structures ont pris part au panel. Il s’agit particulièrement du Dr Kouassi Edith, Conseiller du ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, du directeur juridique et fiscal de l’opérateur Quipux Afrique, Me Ruffin Kartié, du chef de service pôle fonctionnel de la compagnie d’électricité, Zouri Lancina.


Ils ont échangé autour de plusieurs thèmes : « face à la cherté de la vie, quel comportement adopter ? » ; « les conséquences de l’incivisme sur nos routes, c’est la cherté de la vie » ; « La Covid-19 et ses conséquences sur le coût de la vie » ; « la vidéo-verbalisation, le non-paiement des amendes, à quoi s’expose-t-on ? ».


Des prix ont été décernés au Président de la République, au Premier ministre, au Ministre du Commerce et de l’industrie ainsi qu’à un opérateur, spécialisé dans l’importation du thon, Touré Mamadou, Directeur Général de la Société des Mareyeurs Grossistes (SDMG).


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la vie chère, le CNOC-CI prévient: « Libéralisme économique ne signifie pas, désordre économique »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter