Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Lancement officiel du PADES financé par la BM, les Universités Nangui Abrogoua et Houphouët Boigny reçoivent respectivement 1.650.000.000 FCFA et de 7.150.000.000 F CFA
 

Côte d'Ivoire : Lancement officiel du PADES financé par la BM, les Universités Nangui Abrogoua et Houphouët Boigny reçoivent respectivement 1.650.000.000 FCFA et de 7.150.000.000 F CFA

 
 
 
 3777 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 17 mars 2022 - 23:18


Le Professeur Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a présidé cet après-midi la cérémonie de lancement officiel du Projet d'appui au développement de l'enseignement supérieur (PADES) et la signature des Contrats de performance (CDP) de l'Université Nangui Abrogoua (UNA) et de l'Université Félix Houphouët Boigny (UFHB) en présence de plusieurs personnalités dont, le représentant de la Banque mondiale, principal bailleur du projet et des étudiants.


Le Gouvernement de Côte d'Ivoire a obtenu des fonds d'un montant de 100 millions USD, soit 57 724 216 000 F CFA, de l'Association Internationale de Développement (IDA) en vue de financer le PADES. Ce projet vise à apporter un soutien au développement de l'Enseignement supérieur à travers l'amélioration de la pertinence et la qualité des programmes d'enseignement supérieur, l'amélioration de l'employabilité des diplômés, et le renforcement des capacités institutionnelles du ministère et des Etablissements d'Enseignement Supérieur (EESs).


Mis en vigueur le 12 juillet 2019, pour une durée de cinq (5), le PADES est le premier projet financé par la Banque mondiale dans le secteur de l'Enseignement supérieur pour y soutenir les réformes engagées par le gouvernement. Ce projet est géré par le Bureau de Coordination des Programmes Emploi (BCP-Emploi) sous la tutelle du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.


Dans le cadre de la mobilisation des ressources pour le financement du plan de relance économique lié aux impacts de la COVID-19, le Gouvernement ivoirien et la Banque mondiale ont convenu de réaménager le portefeuille des projets de cette institution. Ainsi, le projet a vu son montant passé de 100 à 30 millions USD, soit 17 317 264 800 francs CFA, entrainant, de ce fait, sa restructuration matérialisée par un amendement à l'accord de financement daté de juillet 2021.


Une des grandes réformes appuyées par le projet est l'instauration des Contrats de Performance (CDP) signés entre les MESRS et les Etablissements d' Enseignement Supérieur sur la base des principes d'efficience, de performance et de redevabilité dans l'utilisation des ressources publiques.


Selon le ministre Diawara, deux EESs sur sept, initialement prévus grâce au Contrat C2D ont été retenus après la restructuration du projet. Ce sont l'Universités Nangui Abrogoua (UNA) et l'Université Félix Houphouët Boigny (UFHB).


 

La cérémonie de lancement du projet qui a eu lieu ce jeudi 17 mars 2022 à l'amphithéâtre A du District de l'UFHB a vu la signature des CDP de ces deux EESs d'un montant de 1.650.000.000 F CFA pour I'UNA et de 7.150.000.000 F CFA pour l'UFHB qui seront financés par le PADES.


Ces CDP permettront, à ces EESs, de moderniser la gouvernance numérique, d'améliorer l'efficacité interne et externe ainsi que l'offre de formation, mettre en place un dispositif, d'assurance qualité interne, renforcer les partenariats nationaux et internationaux et promouvoir une communauté citoyenne et responsable ainsi que le genre et l'inclusion sociale.


«On sera derrière pour les amener à aboutir aux résultats. Un responsable d'université qui n'y arrive pas peut être remercié comme le ministre lui-même. Si à un moment donné le Président de la République estime que le ministre ne fait pas bien son emploi, il le vire. Donc les responsables d'universités c'est pareil, nous sommes tous tenus par les résultats », a prévenu, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Le Professeur Adama Diawara a indiqué qu'il attend des universités bénéficiaires sur au moins 80% de réalisation au niveau des indicateurs parce que, s'ils ont bien fait, il ira voir la Banque mondiale pour demander un nouveau financement.


«Si vous faites bien vous ouvrez la porte de la Banque mondiale pour qu'on aille demander un financement supplémentaire », a-t-il insisté en précisant au passage que ce projet est fondé puisqu'il va permettre de résoudre un certain nombre de problèmes structurels dans le sous secteur de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Lors de la sa présentation, Dr. Hermann Toualy, Coordonnateur du PADES DCP-Emploi a annoncé que le projet accompagnera le MESRS dans les réformes de la mise en place de l'Agence Nationale d'Assurance Qualité (ANAQ) dans l'Enseignement supérieur, de l'opérationnalisation de l'Observatoire de l'Insertion Professionnelle des Diplômés de l'Enseignement Supérieur (OIPDES), de la mise en place du Système d'Information et de Gestion (SIG) de l'Enseignement supérieur, de l'amélioration du BTS, de la mise en place d'un mécanisme de gestion des plaintes dans les EESs et de l'amélioration de la création et du fonctionnement des écoles doctorale.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Coppola Andrea, représentant la Banque mondiale a affirmé que ce projet est ambitieux, car il a pour objectif de développement, d'améliorer la gestion de l'Enseignement supérieur, d’augmenter le nombre de sessions dans les programmes professionnels et d’améliorer la qualité des programmes de formation dans les établissements d'enseignement public participants aux programmes et leurs adéquation au marché de l'emploi.


Selon lui, à terme, il est attendu que ce financement bénéficiera directement à plus de 2000 étudiants inscrits dans les programmes professionnels et permettra de faire un grand pas vers l'autonomisation des universités avec la mise en place des contrats de performance.


«Ce projet devrait permettre, une augmentation de 10% du taux d'emplois des diplômés dans les Universités qui sont soutenues. Dans le cadre des activités appuyées par le projet, des avancées notables sont déjà constatées concernant le lancement de processus de passation des marchés pour les études de projet. Ce PADES offre une opportunité de consolidation et de pérennisation des résultats. Il se tourne résolument vers le renforcement des institutions en charge de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ce qui est essentiel pour atteindre les objectifs de croissance du pays », a conclu, le représentant de la Banque mondiale.


Wassimagnon 


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Indépendance, invités, Gbagbo et Bédié se sont-ils arrangés pour faire fond bond à Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Grace présidentielle accordée, deal avec Ouattara, Gbagbo a-t-il eu c...
 
2122
Oui
48%  
 
2151
Non
49%  
 
126
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lancement officiel du PADES financé par la BM, les Universités Nangui Abrogoua et Houphouët Boigny reçoivent respectivement 1.650.000.000 FCFA et de 7.150.000.000 F CFA
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter