Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : Une transition de 36 mois puis de 24 mois, la CEDEAO dit non à la junte au pouvoir
 

Mali : Une transition de 36 mois puis de 24 mois, la CEDEAO dit non à la junte au pouvoir

 
 
 
 3578 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 mars 2022 - 13:12

Assimi Goita et le médiateur de la CEDEAO ,Goodluck Jonathan



Aucun accord n'a été trouvé entre la CEDEAO et la junte militaire au pouvoir sur la durée de la transition, a-t-on appris.


Après deux jours de visite, les 18 et le 19 mars, le médiateur ouest-africain pour le Mali, Goodluck Jonathan s'en est allé de Bamako sans obtenir de la junte une date des élections pour un retour au pouvoir des civils.


Dans un communiqué publié après le départ de M. Jonathan, le gouvernement du Mali affirme avoir soumis un chronogramme relatif aux "élections avec un délai de 36 mois (trois ans) pour la transition. 


 

Mais cette proposition n'aurait pas été acceptée par le médiateur" ouest-africain puis le gouvernement dit avoir proposé "un nouveau délai de 29 mois", que le colonel Assimi Goïta, dans un effort ultime visant à parvenir à un compromis réaliste (...) a ramené à 24 mois", selon le communiqué.


Le Mali a été durement frappé par des sanctions économiques de la CEDEAO en janvier après la décision de la junte militaire au pouvoir depuis le coup d’État de 2020 de prolonger la transition de cinq ans.


Toutefois, la transition en place bénéficie du soutien de la population malienne.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Mali : Une transition de 36 mois puis de 24 mois, la CEDEAO dit non à la junte au pouvoir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Ce "BadLuck" J. est encore là ? ? Son accoutrement noir luciférien se passe de commentaire. Voilà le genre de personnage qui se déguisent en religieux pour pratiquer de la pédophilie. BadLuck fut un des acteurs majeurs à avoir contribué négativement à la crise Ivoirienne. A. Goïta doit éviter de suivre les propositions de ce diable habillé en robe noire...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Une transition de 24 mois est compréhensible...... Nous Ivoiriens, avons fait une grave erreur en voulant aller vite aux élections avec l'ex- pouvoir militaire de feu- Guéi Robert... Nous continuons de souffrir des effets de cette rapide transition qui avait été mal conduite.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter