Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Collecte d'une partie de l'épargne informelle estimée à 5300 milliards de FCFA, annonce de la mise en place d'un produit d'épargne réglementé et rémunéré
 

Côte d'Ivoire : Collecte d'une partie de l'épargne informelle estimée à 5300 milliards de FCFA, annonce de la mise en place d'un produit d'épargne réglementé et rémunéré

 
 
 
 3974 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 24 mars 2022 - 18:50



Un séminaire s'est tenu aujourd'hui à Abidjan sur le rôle de la Caisse des dépôts et consignations de Côte d'Ivoire (CDC-CI) en prélude à la mise en place d'un produit d'épargne réglementé et rémunéré distribué en partenariat avec le réseau bancaire et financier.


La CDC-CI a pour mission de mobiliser des ressources additionnelles pour le financement de l'économie. A brève échéance, la CDC-CI à pour vocation de devenir un acteur majeur et un véritable levier tant dans la mobilisation que dans la gestion des fonds publics et privés au profit de l'économie nationale.


L'épargne informelle en Côte d'Ivoire dont le volume représente 80% de l'épargne nationale, constitue un gisement important de ressources estimées à 5300 milliards de FCFA. Minafou Fanta-Coulibaly Koné, Directrice de cabinet représentant, le ministre de l'Economie et des finances a affirmé que l'enjeu de la mise en place d'un produit d'épargne réglementé et rémunéré distribué en partenariat avec le réseau bancaire et financier réside dans la collecte d'une partie de cette épargne à travers les circuits officiels et aux moyens de nouveaux produits d'épargne qui soient simples accessibles et sécurisés.


Selon elle, ce projet permettra non seulement d'améliorer les niveaux de bancarisation ivoirienne mais aussi d'accroître la mobilisation de l'épargne domestique en vue du financement des épargnes nationaux de développement.


Le produit d'épargne qui constitue l'objet du présent séminaire, s'inscrit au rang des initiatives qui répondent à la nécessité d'augmenter l'assiette des ressources destinées aux investissements productifs.


Pour Minafou Fanta-Coulibaly Koné, ce projet marque une étape importante du développement de la CDC-CI qui affiche ainsi ses ambitions en tant qu'investisseur de long terme . Toutefois, elle a invité, le Directeur général de la CDC-CI à ne ménager aucun effort dans le développement de la Caisse car comme il le sait, les attentes restent fortes dans le cadre du financement des politiques publiques du gouvernement.


«Il vous reviendra par conséquent de faire preuve d'inventivité et de saisir toutes les opportunités qui s'offriront à vous afin de garantir le succès de vos interventions. Je puis déjà vous assurer que toutes les initiatives qui s'inscriront dans cette dynamique trouveront un éco favorable auprès du ministère de l'économie et des finances », a ajouté, la Directrice de cabinet.


 

Elle a enfin invité les partenaires à maintenir voire renforcer ce précieux soutien qu'ils apportent à la CDC-CI dans l'amorce et la consolidation de son rôle de tiers de confiance et d'investisseur d'intérêt général.


C'est en novembre 2020, à la faveur de la toute première édition de la Finance en commun à Paris, que l'Agence française de développement a réaffirmé son plein soutien aux réseaux des Caisses de dépôts africaines en confiant à Expertise France une subvention de 3 millions d'euros pour accompagner la structuration des Caisses de dépôts et de consignations de Côte d'Ivoire et du Burkina Faso.


Emmanuel Debroise, Directeur général de l'AFD en Côte d'Ivoire a au nom des partenaires du projet affirmé que la mobilisation massive de l'épargne intérieure est à l'évidence un enjeu essentiel du financement du développement durable des économies.


Pour lui, le modèle original des Caisses de dépôt et consignations permet de mobiliser des ressources intérieures pour investir par effet de levier dans les projets de long terme à fort impact.


«En Côte d'Ivoire la CDC-CI peut contribuer au financement de l'économie en qualité d'investisseur d'intérêt général et d'investisseur financier et accompagner les priorités de politique publique du Plan national de développement 2021-2025 de la Côte d'Ivoire notamment dans les secteurs à fort impact pour les populations comme les infrastructures économiques et sociale, l'énergie verte, le soutien aux entreprises et à l'emploi des jeunes », a expliqué, le Directeur général de l'AFD.


Le financement de l'AFD a permis grâce à Expertise France et l'appui conseil de la Caisse de dépôt et consignations française d'accompagner l'opérationnalisation de la CCDCI. Selon lui, aujourd'hui les résultats sont tangibles et après moins de deux ans d'exécution du projet, il a contribué à l'élaboration d'un modèle prudentiel qui sera mis en place, la définition et la mise en place d'un schéma directeur informatique, l'élaboration de la doctrine de l'investisseur d'intérêt général.


L'étude de faisabilité qui sera présenté confirme son potentiel de mobilisation direct de l'ordre 350 milliards de FCFA et par effet de levier de 600 milliards de FCFA . Sa mise en place contribuerait à conforter le positionnement de la CDC-CI, au cœur de l'écosystème financier ivoirien par les partenariats envisagés pour sa distribution. 


Représentants d'établissements financiers, régulateurs, Etat, partenaires techniques et financier ont échangé aujourd'hui sur le déploiement efficace de ce produit d'épargne.


 

Lassina Fofana, Directeur général de la CDC-CI a indiqué que ce produit en cours d'élaboration est un produit d'appel pour les banques et les établissements financiers car il leur permettra de conquérir de nouveaux clients.


«Ce produit ne vient donc pas concurrencer l'offre existante bien au contraire, il se présente comme un produit complémentaire source de produits d'aide bancaire supplémentaire pour les banques. Avec ce produit la Caisse marqué son engagement à jouer pleinement son rôle d'investisseur de long terme au service de l'intérêt général. Et nous savons pouvoir compter sur l'appui de tous pour la réalisation de ce projet », a-t-il mentionné.


Lansina Bakary, Président de la Commission de surveillance de la CDC-CI a soutenu que l'étude du projet a été faite grâce à la facilité du cabinet, GP2A et réalisée grâce à la facilité d'appui de l'Agence française de développement (AFD).


Il s'agit de la facilité d'appui à la structuration et au développement de la Caisse de dépôt de Côte d'Ivoire avec l'assistance technique d'expertise France et de la Caisse de dépôt France.


La mobilisation des ressources tant locale qu'extérieur est un enjeu majeur pour les caisses de dépôt. Leur modèle économique fait d'elles des acteurs centraux de la mobilisation de l'épargne locale au service de la croissance et du développement économique.


Notons que les représentants des Caisses des dépôts et consignations du Burkina Faso, du Bénin, du Sénégal, de la France , du Maroc, de la Tunisie ont pris part à ce séminaire du jour.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limoger le régisseur ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Orages, la situation des dégâts est-elle moins pire que par le passé?
 
3430
Oui
94%  
 
1
Non
0%  
 
236
Sans avis
6%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Collecte d'une partie de l'épargne informelle estimée à 5300 milliards de FCFA, annonce de la mise en place d'un produit d'épargne réglementé et rémunéré
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Levrai
Future Caisse noire....... Je passais oh
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter