Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Japon : La JICA équipe le ministère de la santé pour les contrôles sanitaires aux frontières
 

Côte d'Ivoire-Japon : La JICA équipe le ministère de la santé pour les contrôles sanitaires aux frontières

 
 
 
 1733 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 avril 2022 - 10:02

Dimba et Kojiro jeudi à Noé




L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a initié deux projets financés par le Gouvernement du Japon à travers l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) dans le cadre de l'appui aux efforts des pays de la CEDEAO.


Il s'agit de la collecte de données sur l'amélioration de la facilitation des frontières et le renforcement des capacités de santé publique aux frontières en Afrique de l'Ouest en réponse aux maladies infectieuses telle que la COVID-19 et l'amélioration des capacités de gestion des frontières pour répondre, entre autres, à d'éventuelles menaces sanitaires.


Pour concrétiser la réalisation de ces projets, la JICA par le canal de l'OIM met à la disposition du ministère de la Santé de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle des équipements et engins roulants d'une valeur de 196 millions de FCFA.


Tous ces dons visent à renforcer les capacités de réponse aux menaces sanitaires au niveau des frontières terrestres de Noé et de Laléraba.


Le dispositif mis en place aux différentes frontières par le ministère est essentiel pour prévenir les menaces sanitaires car il permet de contrôler l'état de santé de toute personne désireuse d'entrer sur le territoire et détecter éventuellement toute suspicion de maladie. Cette importante mission est assurée au quotidien par l'Institut national d'hygiène publique au bénéfice des populations.


Pierre Dimba N'GOU, ministre de la Santé de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, accompagné du représentant de la JICA, de l'OIM et de l'ambassadeur du Japon a remis officiellement aujourd'hui à Noé les équipements des projets JCA-OIM aux bénéficiaires.


Ces équipements sont composés de kit de trois toilettes mobiles, de dispositif de lavage des mains, de réservoir d'eau pour l'alimentation des stations de lavage des mains, de caméra thermique, d'installation de système d'énergie solaire, d'ambulance médicalisée et de tensiomètres.


Cette cérémonie s'inscrit dans le cadre du projet de renforcement de la capacité de gestion des frontières pour répondre aux crises de Santé publique, financé par le Gouvernement du Japon.


 

L'ambassadeur du Japon, SEM Ikkatai Katsuya a annoncé que ce sont environ 2,72 milliards de FCFA qui ont été investis dans ce projet qui a pour objectif de sécuriser et faciliter la circulation des biens et des personnes aux frontières des pays d'Afrique de l'Ouest.


Les pays concernés par les corridors pour l'anneau de croissance en Afrique de l'ouest sont le Ghana, le Togo, le Burkina Faso, le Bénin et la Côte d'Ivoire.


Dans le cadre de la Nouvelle approche pour la paix et la stabilité en Afrique, (NAPSA) préconisée par le Japon lors de la 7ème Conférence de Tokyo sur le développement de l'Afrique en faveur du développement et la stabilité politique de la région ouest-africaine y compris le Sahel, l'ambassadeur a annoncé que son pays entend soutenir les efforts actifs de la Côte d'Ivoire.


La fermeture des frontières notamment terrestres qui a suivi l'émergence de la maladie à COVID-19, qui finalement s'avèrera moins dangereuse qu'une grippe ou un palu, a eu néanmoins des effets négatifs importants sur la libre circulation des personnes et des biens freinant ainsi le développement social et économique des pays de la sous-région.


Fujino Kojiro, représentant résident de la JICA Côte d'Ivoire, et le représentant de l'OIM ont indiqué qu'ils sont persuadés que les équipements fournis dans le cadre de ce projet appuieront les efforts du gouvernement à répondre à ces exigences.


Le représentant résident de la JICA est convaincu que cette action favorisera l'ouverture, une réouverture rapide des points d'entrées terrestres contribuant à la redynamisation des économies régionales.


Il a enfin exhorté les agents et les utilisateurs des points d'entrées de Noé et de Laléraba à une utilisation consciencieuse des équipements fournis pour assurer leur durabilité et a appelé au strict respect des procédures standards normalisées afin d'assurer une continuité des activités économiques même en cas de crise sanitaires actuelles ou futures.


Pierre Dimba N'Gou ministre de la Santé de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle s'est réjoui de l'apport de l'OIM et de la JICA dans la détection des cas suspects de maladie.


 

Dans le contexte actuel marqué principalement par une rareté des ressources, pour le ministre, recevoir ce don est une agréable opportunité pour son département ministériel et au-delà, cette action cadre parfaitement avec les objectifs du Gouvernement qui privilégie les interventions visant à améliorer la santé des populations en général et celle des couches sociales les plus vulnérables en particulier.


« Ce don contribuera de manière significative à renforcer nos capacités de prévention de préparation et de riposte pour faire face à tout moment à la propagation internationale des maladies transmissibles comme, la COVID-19 conformément au règlement sanitaire », a ajouté, Pierre N'Gou Dimba.


La stratégie mise par le Gouvernement ivoirien pour faire face à la pandémie de la COVID-19 a donné des résultats satisfaisants, car l'épidémie, très anecdotique en Côte d'Ivoire et finalement pas dangereuse (peu de cas et taux de létalité inférieur à 0,1%, ndlr) connaît une régression marquée par la baisse du nombre de cas de décès.


Selon le ministre de la Santé de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, cependant, les populations doivent rester vigilantes, car l'évolution des pandémies en général, sont, bien évdiemment, imprévisibles.


Au nom des populations de Tiapoum et du Sud Comoé, le député de Tiapoum et le représentant du Président du Conseil régional ont plaidé pour l'ouverture de la frontière terrestre de Noė et de l'équipement des centres de santé, de personnels et de tableaux techniques de qualité.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Japon : La JICA équipe le ministère de la santé pour les contrôles sanitaires aux frontières
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter