Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Nuit du destin, l'Imam Arna Konaté : «Les discours des autorités musulmanes ont largement contribué à apaiser les tensions et à éviter le pire dans notre pays »
 

Côte d'Ivoire : Nuit du destin, l'Imam Arna Konaté : «Les discours des autorités musulmanes ont largement contribué à apaiser les tensions et à éviter le pire dans notre pays »

 
 
 
 3857 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 avril 2022 - 12:13

Docteur Arna Konaté au pupitre de la Moquée de la Riviera Golf



La cérémonie officielle de la célébration de la nuit du Qadr ou nuit du destin organisée par le Conseil supérieur des Imams, des mosquées et des affaires islamiques (COSIM) a eu lieu hier en Côte d'Ivoire à la grande mosquée de la Riviera-Golf. Le chef de l'Etat ivoirien absent du pays s'est fait représenter par Tiémoko Meyliet Koné, Vice-président à cette célébration.


Cette année, la célébration de cette excellente nuit de prière et d'adoration s'est articulée autour du thème central : «Le discours du juste milieu et son impact dans la consolidation de la cohésion sociale ».


Ce thème a été décortiqué par Docteur Arna Konaté, Vice-recteur de l'Université musulmane africaine, Imam adjoint de La mosquée Arafat de la Riviera Bonoumin.


Au terme de son exposé, le conférencier a affirmé qu'en Côte d'Ivoire le discours religieux dans son ensemble a toujours été modéré depuis la pénétration des différentes religions sur le territoire ivoirien favorisant ainsi la coexistence pacifique entre les différentes confessions religieuses aboutissant à la cohésion sociale dans le pays.


«En effet, nous pouvons constater que pendant les différentes crises politiques qu'a connues notre pays, les discours religieux, notamment ceux des autorités musulmanes ont largement contribué à apaiser les tensions et à éviter le pire dans notre pays. Aujourd'hui nous pouvons nous réjouir de la paix, la stabilité et le développement que connaît notre pays », s'est justifié, l'Imam.


Afin de consolider cette cohésion sociale qui règne entre les ivoiriens, il estime que les religieux ont toujours un grand rôle à jouer en s’imprégnant des valeurs religieuses en améliorant le contenu de leurs discours selon des orientations.


 

Selon le guide religieux, le discours du juste milieu doit être un frein au radicalisme et à l'extrémisme violent. Il doit permettre l'unité de la communauté dans sa diversité, doit consolider la sécurité et la tranquillité dans la société, doit permettre de propager l'esprit de tolérance et de vivre ensemble. Enfin le discours du juste milieu doit permettre de réformer et de moraliser la société en donnant une solution aux éventuels conflits dans la société.


Arna Konaté a précisé que le juste milieu ou la modération est la meilleure mesure dans tous les actes qui doivent concourir à la cohésion sociale. Et cela passe nécessairement par la tolérance, le respect des différences, la connaissance approfondie de l'esprit des textes religieux qui prônent l'amour, l'entente et la paix dans la société.


«Les responsables religieux de toutes confessions, les détenteurs d'autorité politique et coutumier, les hommes de médias doivent mettre au centre de leurs actions, la vie et le bien-être de l'homme à travers un discours du juste milieu », a mentionné, le Vice-recteur.


Pour que la cohésion sociale puisse perdurer dans la société, il recommande, le renforcement du dialogue inter-religieux avec la mise en place avec le soutien de l'Etat un observatoire en charge de la supervision et de l'orientation, la formation et le renforcement des capacités des prédicateurs et guides religieux sur les composants et méthodologies du discours du juste milieu pour la paix, l'entente et la cohésion sociale dans le pays. Et les hommes politiques doivent aussi avoir de la modération dans leur discours en privilégiant l’intérêt public sur l'intérêt personnel.


Le guide religieux a enfin invité les populations ivoiriennes à méditer ensemble sur le verser 24 de la sourate 14 dans lequel Allah interpelle les hommes sur l'effet de la parole.


Bien avant dans son développement, le conférencier avait donné la signification du discours du juste milieu et la cohésion sociale.


Il a expliqué que la notion de juste milieu consiste à se tenir dans une position de modération et d'équilibre et cette position intermédiaire optimale ne doit pas souffrir ni d'excès, ni de défaut.


 

«Le juste milieu n'est ainsi pas le moyen pour le médiocre, mais le juste milieu est plutôt l'excellence l’optimum et le parfait. En guise d'illustration nous avons beaucoup de versets dans le saint Coran à travers lesquels Allah nous interpelle et nous appelle à la modération (sourate 25 verset 67) », a-t-il indiqué.


«Le discours du juste milieu est authentiquement modéré respectant les normes religieuses loin de tout excès et négligence. Tel est le discours du juste milieu. Quant à la cohésion sociale, elle est l'ensemble des processus individuel et collectif qui contribuent à assurer à chacun l'égalité des chances et des conditions d’équité, d'accès aux droits fondamentaux et au bien-être économique social et culturel. Je vous arme à construire ensemble une société solidaire et co-responsable pour le bien-être de tous. Elle demande la contribution de tous les comportements de la société. Ainsi à travers cette définition, nous pouvons dire que l'importance du discours du juste milieu se résume en sa qualité de réforme de moralisation, éloquence, d'avertissement, de réflexion et de prudence. Il est plutôt la base de l'orientation, de la Solidarité et de l'harmonie au sein des sociétés », a ajouté, Arna Konaté.


«Le discours du juste milieu exige certaines conditions et critères relatives à son présentateur d'abord et son contenu ensuite. Selon le conférencier, les conditions et critères du présentateur du discours du juste milieu sont entre autres, la connaissance de la religion et de ses fondements. Le présentateur du discours du juste milieu doit être familier avec les sources juridiques islamiques. A savoir, le Coran, la Souna du prophète Mahomet SAW, la jurisprudence islamique et ses principes. Il ne faut pas s'aventurer dans une chose dont on a pas la maîtrise. La connaissance de l'environnement et de la société à laquelle s’adresse le discours est d’une importance capitale. Cela nécessite une connaissance des différents groupes de la société et de la nature des personnes, de leurs culture et tradition facilitant ainsi la classification du discours approprié pour chaque groupe. Ensuite jurisprudence par ordre de priorité. Il vaut mieux que le présentateur du discours religieux tienne compte des étapes, des priorités. Il doit toujours privilégier les questions les plus importantes au moins importantes, l'intérêt public à l'intérêt privé. Ce qui est nécessaire et ce qui ne l'est pas. Cette exigence transparaît dans le commandement du Prophète Mahomet SAW. Utiliser la sagesse et la bonne exhortation dans le style du discours. La sagesse et la bonne exhortation sont très importantes dans le discours religieux. Le présentateur du discours du juste milieu doit utiliser un langage clair et facile à comprendre. Il doit être sage dans sa démarche et très intelligent dans le choix des mots tenant compte le niveau de compréhension de son auditoire. Le présentateur du discours du juste milieu ne doit pas avoir dans dictionnaire lexical des mots obscènes, conflictuels en traitant tous ceux qui ne partagent pas son avis ou son courant religieux d'égarés. Le présentateur du discours du juste milieu doit être un exemple dans la mise en pratique du contenu du discours. Il doit doit avoir une concordance entre la parole et l'action. C'est une grande abomination auprès de Allah de dire ce que vous ne faites pas », a exhorté, le Vice-recteur.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Pour lui, le contenu du discours du juste milieu doit être facile, doux et flexible, reflétant le respect, l'appréciation loin de l'arrogance, la violence et l'oppression. Le discours du juste milieu ne doit rien contenir qui soit susceptible de confondre les auditeurs dans la compréhension de leur religion. Ainsi, le présentateur doit s'éloigner des textes ambigus et des terminologies mal orientées. Enfin, le présentateur du discours du juste milieu doit être en symbiose avec la réalité sociale, intellectuelles et psychologique de ses auditeurs afin de les orienter sur ce qui est utile dans leur vie ici bas et dans leur vie de l'au-delà. Tel est l'impact du juste milieu sur la cohésion.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Nuit du destin, l'Imam Arna Konaté : «Les discours des autorités musulmanes ont largement contribué à apaiser les tensions et à éviter le pire dans notre pays »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
Toujours à s'éterniser dans le mensonge. Vous devriez changer de langage
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter