Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Forum des Jeunes de la COP15, Adjoumani dans le tempo de l'autosuffisance alimentaire
 

Côte d'Ivoire : Forum des Jeunes de la COP15, Adjoumani dans le tempo de l'autosuffisance alimentaire

 
 
 
 2070 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 08 mai 2022 - 14:40



Le Forum des Jeunes de la COP15 se tient autour du thème central : "Les métiers de la terre de demain". Il a été débattu par le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et du développement rural au cours d'un panel.


Avant de parler des métiers de la terre, Kobenan Kouassi Adjoumani s'est penché sur la terre elle-même qui est pour l'humanité un bien précieux qui doit être préservé.


Des explications du ministre d'Etat, l'on retient que la terre est la source d'où l'homme puise tout ce dont il a besoin pour son existence et pour sa survie. (Aliments, matériaux de construction, plantes médicinales, eau, etc.)


Cependant, comme l'a indiqué, Kobenan Adjoumani Kouassi, la terre subit énormément de pression de la part de l'Homme qui la sollicite au quotidien. Et quand cette pression devient trop forte, ou trop abusive, elle ne parvient pas à se régénérer correctement.


Selon lui, on observe alors, en ce qui concerne l'agriculture, une baisse de la productivité des sols, la sécheresse et parfois l'accentuation de la désertification, selon que l'on se situe dans une région du monde ou dans une autre.


"Sachant que la terre est sa source de vie, en agissant ainsi, l'Homme s'autodétruit", a déploré, le ministre d'Etat.


 

Dans les pays en voie de développement, le mode d'agriculture pratiquée qui est l'agriculture extensive contribue fortement à l'épuisement des terres, réduisant les opportunités pour les jeunes de développer des activités génératrices de revenus, les poussant à s'orienter vers d'autres horizons, à travers l'exode rural et l'immigration, qui pour eux, constituent des issues salutaires qui malheureusement tournent souvent au drame.


Adjoumani a affirmé que cette situation prive les exploitations agricoles de leurs bras valides.


Il a expliqué que depuis 2016, le Programme National d'Investissement Agricole a permis de créer 1,8 million d'emplois directs dans le secteur agricole, dans un pays où plus de 60% de la population active évolue dans ce secteur.


"S'il y avait davantage d'intérêt des jeunes pour le secteur agricole, les statistiques de création d'emplois dans ce secteur pourront être améliorées et l'on ne parlera plus de pénurie", s'est-il justifié.


Afin d'adresser efficacement ces problèmes, inverser la tendance et emmener les jeunes à s'intéresser davantage à l'agriculture et à ne plus risquer leur vie dans la traversée de la Méditerranée, Adjoumani a annoncé que le Gouvernement Ivoirien, à travers le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural a entrepris plusieurs réformes.


"Pour résoudre la question de la pénibilité du travail, le Gouvernement Ivoirien a décidé de faire de la mécanisation et de la modernisation des moyens de productions agricoles, une priorité. Et pour pouvoir utiliser ces outils modernes, l'agriculteur doit être bien formé et bien encadré. Pour cela, mon département ministériel dispose d'un Programme qui apporte des formations à la carte, quel que soit le niveau de l'agriculteur. Il dispose également de l'Institut National de la Formation Professionnelle Agricole qui comprend 5 écoles reparties sur l'ensemble du territoire ivoirien et qui délivre des formations qualifiantes et diplômantes. Nous pouvons aussi noter l'existence de filières dédiées à la formation agricole au sein de certaines de nos universités et grandes écoles. Il y a également l'Agence Nationale d'Appui au Développement Rural qui œuvre aux côtés des agriculteurs pour leur prodiguer des conseils sur les bonnes pratiques agricoles", a insisté, le ministre d'Etat.


Il a rappelé les actions menées par le gouvernement s'agissant le foncier rural, L'État.


 

La mise en place d'une Agence Foncière Rurale pour impulser la politique de sécurisation foncière, le développement du concept d'agriculture zéro déforestation mis en œuvre dans la filière cacao, avec le planting de 60 millions d'arbres en cinq (05) ans.


Pour ce qui est des questions de financement, Adjoumani a révélé que la Banque Africaine de Développement a aidé son département à mettre en place un mécanisme de financement des activités agricoles des jeunes qui pourront désormais en bénéficier pour le développement de leurs startups.


En conclusion, il a mentionné que l'agriculture nourrit son homme, car il y a d'importantes opportunités d'emplois à saisir.


"L'État œuvre à la création d'un écosystème favorable aux jeunes à travers la mise en place d'un cadre réglementaire sécurisant et attrayant, à travers des mécanismes de financements, de formation et d'appui-conseil. Devenez les nouveaux agriculteurs modernes de Côte d'Ivoire et renversons ensemble les tendances actuelles", a-t-il conclu.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Forum des Jeunes de la COP15, Adjoumani dans le tempo de l'autosuffisance alimentaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
C'est la politique de la lutte contre la deforestation, le braconnage(massacre des animaux sauvages), la peche excessives.... qui est pratiquement inexistante dans notre pays. Dans bon nombre de pays la faune et le flore sont tres bien protégées..... Chez nous en RCI, c'est du grand désordre
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter