Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Polémique de chefferie à Dabou, le comité d'organisation vole au secours d'Essis Esmel
 

Côte d'Ivoire : Polémique de chefferie à Dabou, le comité d'organisation vole au secours d'Essis Esmel

 
 
 
 3088 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 mai 2022 - 21:03



Essis Esmel Emmanuel, ancien ministre de la Promotion de l'investissement et du développement du secteur privé, est depuis le mercredi 18 mai 2022, le nouveau chef du village de Toupah situé à 75 km d'Abidjan dans le département Dabou. Fils du village, l'ancien ministre a été désigné à l'unanimité par la génération Bodjl au pouvoir le 14 novembre 2021.


C'est au cours d'une consultation populaire que Essis Esmel Emmanuel a été désigné officiellement le mercredi 18 mai en présence du sous-préfet de Toupah qui représentait, le Préfet de région pour être le chef du village de Toupah.


En attendant la délivrance de son arrêté de nomination par le Préfet, selon les rites et critères de désignation en vigueur établis par la Génération Bodjl, Essis Esmel Emmanuel serait contesté par certains habitants du village alors que c'est à l'unanimité des membres de sa génération qu'il a été porté à la tête du village.


 

Dans un entretien accordé à KOACI, Beugré Ezzechiel, Président du comité d'organisation de la consultation populaire rétablit la vérité et affirme au passage que le choix de «l'ancien ministre ne souffre d'aucune contestation »


La désignation du ministre Essis Emmanuel comme chef de village de Toupah, dans le département de Dabou, selon des rumeurs, serait contesté par certains habitants du village. Dans cet entretien téléphonique, Beugré Ezzechiel, président du comité d'organisation de la consultation populaire qui a vu l'approbation du choix de l'ancien ministre par la génération Bodjl, rétablit la vérité.


«Effectivement, mercredi dernier, nous avons organisé à la place publique du village une consultation populaire pour désigner le chef de notre village. C'était en présence du sous-préfet de Toupah et des populations du village. Pour en venir à la cérémonie du mercredi, je voudrais rappeler qu'en novembre dernier, nous les Obodjlu, la classe d'âge au pouvoir, avions tenu une réunion au cours de laquelle Essis Emmanuel avait été désigné à l'unanimité pour être le chef du village. Une fois ce choix opéré, il fallait remonter l'information à nos devanciers que sont les Nigbessi. Cela a été fait. Ces derniers nous ont demandé de tenir une réunion avec les membres de la diaspora. Ce qui a été fait. Sur cette base, les Nigbessi ont demandé de mettre en place un cadre pour réconcilier tous les enfants du village. Nous nous sommes ainsi retrouvés sur la place publique du village le 14 novembre 2021. Un procès-verbal d'approbation du choix d'Essis Emmanuel a été dressé. Nous avons donc demandé la présence de tout le village une nouvelle fois à la place publique le 18 mai dernier. À cette occasion, le sous-préfet a pris à témoin la population. Celle-ci a marqué son accord au choix par un tonnerre d'applaudissements », a expliqué, le Président du Comité d'organisation.


Il reconnait néanmoins qu'un villageois avait émis des réserves suite à la désignation du ministre Essis Esmel Emmanuel mais après intervention du sous-préfet tout est rentré dans l'ordre. Selon Beugré Ezzechiel, ce village s'interrogeait si la fonction de député était compatible avec celle du chef du village.


«Le sous-préfet a expliqué que bien qu'élu député, Essis Emmanuel ne siégeant pas à l'assemblée nationale, il pouvait être chef de village. Cette précision faite, le choix a été adoubé par tout le village », a-t-il ajouté.


 

Le Président du comité d'organisation de la consultation populaire, a réaffirmé que la légitimité de Essis Esmel Emmanuel ne souffre pas, car le choix du chef de village ne peut pas faire l'unanimité des villageois.


«Dans ce genre de chose, on ne peut avoir l'unanimité au niveau du village. Je vous ai dit qu'au niveau de la génération, c'était un choix unanime. Au niveau du village, il y a quelques-uns qui ont dit qu'il est ministre, il est député, il ne peut être chef de village. Ils ont été mis en minorité. Parce que pour la grande majorité du village, il a les capacités pour être le chef du village. Pour nous, il n'y a pas de débat. Notre chef de village, c'est Essis Emmanuel. Le choix du chef ne souffre d'aucune contestation », a-t-il conclu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Miss CI 2022, Bebi Philip a-t-il bien fait de s'en prendre aux autorités en public?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les occidentaux tentent-ils d'imposer l'homosexualité dans nos modes...
 
2182
Oui
76%  
 
622
Non
22%  
 
53
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Polémique de chefferie à Dabou, le comité d'organisation vole au secours d'Essis Esmel
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter