Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Taekwondo, la justice déboute Jean Marc Yassé, Maître Soumahoro « il n'y a plus de président »
 

Côte d'Ivoire : Taekwondo, la justice déboute Jean Marc Yassé, Maître Soumahoro « il n'y a plus de président »

 
 
 
 5536 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 juin 2022 - 15:53

Maître Soumahoro Ibrahima lors de la conférence de presse (ph KOACI) 



L'Assemblée générale élective du président de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) tenue le 30 octobre 2021 par le comité directeur sortant, et ce, en dépit du report dudit scrutin par le juge des référés le 29 octobre 2021, a été annulée le 05 mai 2022 par le tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau.Toute décision qui crée de facto depuis lors un vide juridique à la tête de la fédération ivoirienne de Taekwondo.


C'est ce qu'a laissé entendre ce jeudi 16 juin 2022, Maître Soumahoro Ibrahima, Ceinture Noir 4ᵉ DAN et candidat aux élections de la présidence de la FITKD au cours d'une rencontre avec la presse.


 

« Le 05 Mai 2022, statuant en audience publique et après débats contradictoires, le président du Tribunal de première instance d’Abidjan a ordonné l’annulation de l’AGO et Elective du 30 octobre 2021, et qui a vu l’élection de Monsieur Jean Marc Yacé à la présidence de la FITKD. Une décision de justice qui signifie clairement qu'il n'y a pas eu d'élections. Ce qui veut dire qu'aujourd'hui à la tête de la fédération ivoirienne de Taekwondo, il n'y a pas de président car il y a un vide juridique. C'est pourquoi nous demandons à Mr Jean Marc Yassé de cesser de se prévaloir du titre de président de la fédération de Taekwondo.», a martelé Maître Soumahoro Ibrahima.


Ce qui choque surtout Maître Soumahoro et la majorité des clubs, c'est la défiance de la Justice ivoirienne dont fait montre l'équipe du Maire de Cocody en organisant des compétitions.


La résolution de la crise qui secoue le Taekwondo, se disent convaincus Maître Soumahoro et la majorité des Taekwondos-in ivoiriens, ne sera objective que si elle passe par la mise en place d'une commission indépendante qui aura en charge d'assurer la reprise des élections et son bon déroulement. Un comité qui, selon eux, devra prendre en compte la désignation d'un membre par candidat, un représentant du ministère des sports ainsi qu'un représentant du Comité National Olympique.


Le candidat, sur qui tous au Taekwondo semblent s'accorder à dire qu'il a la caution et le soutien de la quasi-totalité des clubs, a lancé un appel aux autorités juridiques ainsi que sportives à l'effet de régler au plus vite cette crise. « Nous demandons au ministère des Sports, au Comité National Olympique ainsi qu'au Ministère de la justice de prendre leurs responsabilités pour l'organisation démocratique des élections. Nous voulons des élections transparentes, justes et équitables pour tous.» a-t-il fait savoir.


Faut-il le souligner, suite à l’annulation de l'AG du 30 octobre 2021, nous apprenons que l'équipe de Maître Jean Marc Yassé aurait interjeté appel de la décision, en mentionnant le sursis à exécution de la formule exécutoire.


T.K.Emile, Abidjan

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Taekwondo, la justice déboute Jean Marc Yassé, Maître Soumahoro « il n'y a plus de président »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter