Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Affaire enlèvement d'un Libanais à Cocody pour demande de rançon, 03 auteurs présumés, interpellés
 

Côte d'Ivoire : Affaire enlèvement d'un Libanais à Cocody pour demande de rançon, 03 auteurs présumés, interpellés

 
 
 
 5324 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 juin 2022 - 20:16

les présumés ravisseurs du ressortissant Libanais (Ph KOACI)

 

L’affaire avait fait grand bruit dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Un ressortissant Libanais s’est fait enlever à Cocody Danga par des individus le 15 juin 2022.

 

Ces malfrats, qui ont ligoté leur victime dans un champ de manioc à Bingerville, ont demandé une rançon de cent mille (100.000) Dollars Américains et cinq millions (5.000.000) de FCFA aux proches de la victime.

 

Après leur acte criminel, deux (02) des ravisseurs ont été interpellés par la police, apprend KOACI de sources sécuritaires.

 

Interrogés par les agents de la Police Criminelle, ces malfrats sont passés aux aveux, indiquant qu’ils exécutent des ordres du cerveau de l’enlèvement.

 

Les investigations des agents de la Direction de la Police Criminelle (DPC) ont permis d’interpeller le même jour à Koumassi, un troisième suspect identifié sous le nom de B T, 46 ans, maître de Karaté.

 

Ce dernier a été formellement identifié par la victime, comme étant celui qui a aidé son ravisseur à le kidnapper à Cocody Danga, à le ligoter, avant de le jeter dans le coffre-fort de son propre véhicule pour une destination inconnue.

 

Si le commanditaire de l’enlèvement est pour l’heure introuvable, les 03 malfrats interpellés ont tous été conduits devant le parquet pour répondre de leurs actes.

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Affaire enlèvement d'un Libanais à Cocody pour demande de rançon, 03 auteurs présumés, interpellés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article