Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Neuf mois après la découverte majeure dans le bassin sédimentaire, le Groupe ENI sous Pression pour l'économie du pays ?
 

Côte d'Ivoire : Neuf mois après la découverte majeure dans le bassin sédimentaire, le Groupe ENI sous Pression pour l'économie du pays ?

 
 
 
 4887 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 30 juin 2022 - 12:05

Le Ministre Sangafowa aurait mis la pression sur ENI (PH) 


Neuf (09) mois après la découverte sédimentaire dans le bloc CI-101, en eaux profondes, opéré en consortium  avec la société nationale Petroci Holding, la société Italienne ENI est-elle sous pression ? 


Selon les informations de sources concordantes, la future exploitation des gisements pétroliers et gaziers récemment découvert en Côte d’Ivoire a été en marge de l’Africa CEO Forum, qui s’est tenu les 13 et 14 juin à Abidjan.


A en croire les informations rapportées, le Ministre des mines, de l'énergie et du pétrole, M. Sangafowa Coulibaly, aurait mis le groupe italien ENI sous pression pour qu’il accélère la mise en production du gisement offshore Baleine, considéré comme un potentiel « game changer » pour l’économie du pays. 

À ENI, qui se fixe un horizon de mise en production à 2026, il a réclamé d’accélérer le calendrier, informe-t-on.

Pour rappel, c’est le 1er septembre 2021, qu’un communiqué du Ministère des Mines , du Pétrole et de l’Energie, informait de la découverte des réserves concernant du pétrole brut et du gaz naturel associé. 


 

« Le potentiel peut être estimé de manière préliminaire à environ 1,5 à 2 milliards de barils de pétrole brut d’une part et d’autre part à environ 1800 2400 milliards de pieds cube de gaz associé. C’est donc une découverte importante qui viendrait ainsi fortement accroitre les réserves prouvées pour la Côte d’Ivoire ainsi que sa production pétrolière et gazière dans les années à venir », indiquait la note.


Une découverte qui avait réjoui le chef de l’Etat, Alassane Ouattara. « Je me réjouis de cette importante découverte de pétrole brut et de gaz naturel dans le bassin sédimentaire de notre pays. De belles perspectives pour la production pétrolière gazière dans les années à venir », avait posté l’actuel homme « fort » du pays.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Neuf mois après la découverte majeure dans le bassin sédimentaire, le Groupe ENI sous Pression pour l'économie du pays ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
De 10%, Eni a accepte la revalorisation a 17% pour l etat de Cote d Ivoire. Vous n en avez pas fait cas, aujourd hui vous leur demandez d acceler un investissement de 11 milliard de dollars pourtant la decouverte s est faite bien avant decembre 2020 mais vous n avez pas voulu que ce soit su Politique oblige, 2025 n est pas loin non plus. sinon vous n etes pas plus presses qu Eni vue les cours du petrol. Votre empressement vous seuls savez le pourquoi sinon il a ete dit 2023 premiers barils, plein regime 2026 depuis le debut. Les autres acteurs majeurs ne mettront pas pied avant 2025 encore moins avant la phase seconde phase d exploitation donc calmez vous. Profitez des revenus des pres de 12000 barils vous obtiendrez des gisements en production a partir de 2023 et cherchez l argent ailleurs pour maintenir le train de l etat
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter