Tchad Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tchad-Qatar: A Doha, les rebelles quittent la table des négociations, 32 groupes politico-militaires s'opposent
 

Tchad-Qatar: A Doha, les rebelles quittent la table des négociations, 32 groupes politico-militaires s'opposent

 
 
 
 2902 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 18 juillet 2022 - 10:27

Pourparlers à Doha



Les rebelles tchadiens ont décidé de se retirer des pourparlers entamés le 13 mars avec le gouvernement tchadien.


 À Doha, au Qatar, depuis quatre mois, ces groupes rebelles participant aux pourparlers accusent la délégation gouvernementale de harcèlement, intimidation, menaces et désinformation.


Dans leur communiqué, les rebelles ont estimé que la date du dialogue de paix national destiné à ouvrir la voie aux élections fixé le 20 août a été prise sans aucune consultation.


 

Selon eux, il s'agit d'une tentative de N'Djamena "d'exclure" de nombreux groupes armés et leurs alliés politiques du dialogue. 


Cependant, les mouvements politico-militaires, qui trouvent leur décision incompréhensible alors que les négociations semblent évoluer, ont pour leur part signé un communiqué commun rejetant la suspension des pourparlers de Doha annoncée la veille par les trois groupes réunissant l'ensemble des politico-militaires présents au Qatar.


Ils ont relevé qu’ils avaient pris connaissance avec « surprise » le communiqué de presse signé et diffusé le 16 juillet par un « groupuscule de mouvements s’autoproclamant abusivement représentatifs de tous les mouvements politico – militaires », et par lequel ce groupuscule annonce la suspension des négociations de paix en cours à Doha au Qatar.


 

Les 32 mouvements politico-militaires et alliés, signataires du communiqué de presse, ont affirmé réfuter cette initiative « solitaire et irréfléchie » de ces derniers.


Les négociations de Doha ont été entamées le 13 mars 2022. Les mouvements sont sur le point d'aboutir à un accord équitable, quatre mois après le début des pourparlers, ont ils estimé.


Au pouvoir depuis la mort de son père, le général Mahamat Idriss Déby Itno avait établi un calendrier de transition de 18 mois pour des élections nationales après un "dialogue national inclusif" avec toute l'opposition politique et tous les groupes rebelles. 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Tchad-Qatar: A Doha, les rebelles quittent la table des négociations, 32 groupes politico-militaires s'opposent
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter