Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Adou Richard justifie la détention de Gbalet et met en garde les personnes qui violeraient la loi pénale
 

Côte d'Ivoire : Adou Richard justifie la détention de Gbalet et met en garde les personnes qui violeraient la loi pénale

 
 
 
 11135 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 août 2022 - 16:01

Adou Richard


Depuis le 19 août 2020, Pulchérie Edith Gbalet, activiste proche de l'opposition radicale, est poursuivie pour des faits d'atteinte à l'ordre public, participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l'autorité de l'État, destruction volontaire de biens publics et provocation à un attroupement, suite à son mot d'ordre de désobéissance civile.


Dans un communiqué, le Procureur de la République, Adou-Richard Christophe met en garde toutes les personnes qui, sous le couvert de l'exercice de leur liberté d'expression ou d'action citoyenne, s'adonneraient à violer la loi pénale, notamment en mettant en danger la vie des concitoyens à l'étranger. Il indique qu'elles seront interpellées et qu'elles subiront la rigueur de la loi.


Wassimagnon


"COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE D'ABIDJAN


Depuis le 19 août 2020, Dame Pulchérie Edith Gbalet, se disant membre de la société civile, est poursuivie pour des faits d'atteinte à l'ordre public, participation à un mouvement insurrectionnel, atteinte à l'autorité de l'État, destruction volontaire de biens publics et provocation à un attroupement, suite à son mot d'ordre de désobéissance civile.


En dépit de l'extrême gravité de ces faits, elle a bénéficié, le 28 avril 2021, d'une mise en liberté provisoire et a été placée sous contrôle judiciaire par le magistrat instructeur.


Le 27 juillet 2022, Dame Pulchérie Gbalet s'est rendue au Mali, où elle a rencontré certaines personnalités. À son retour en Côte d'Ivoire, le 03 août 2022, elle a été interrogée par les agents enquêteurs sur les motifs de son voyage. Elle a gardé le silence devant toutes les questions qui lui ont été posées. Dame Pulchérie Gbalet était, par la suite, remise en liberté.


Quelques jours plus tard, elle se lançait dans une véritable campagne de dénigrement de l'action du Président de la République et du Gouvernement dans la gestion de la crise liée à la rétention de 49 de nos militaires au Mali. 


 

Elle dénonçait, en outre, une prétendue escalade de la violence à l'endroit des populations maliennes vivant en Côte d'Ivoire.


Dans une vidéo en date du 16 août 2022, diffusée sur le réseau social Facebook, elle déclarait que :


- l'État de Côte d'Ivoire n'empruntait pas la bonne voie pour faire libérer les 49 soldats, mais choisissait plutôt «la voie de la violence verbale, autorisait en outre des manifestations qui visent à agresser des maliens».

- L'État de Côte d'Ivoire aurait d'autres intérêts inavoués en encourageant l'escalade de la violence.

- L'opinion publique était instrumentalisée en faisant croire que le Mali avait tort...etc


Toujours dans le cadre de son activisme visant à jeter le discrédit sur les institutions de la République, Dame Pulchérie Gbalet a rencontré certains parents de soldats retenus au Mali en vue de les inciter à désavouer l'action gouvernementale. Elle a fait savoir que ses mandants et elle étaient à même de faire libérer ces 49 soldats.


 Les faits susmentionnés, dont la gravité n'est pas à démontrer, tombent sous le coup des articles 155, 179 et 183 du code pénal sous les chefs :


- d'entente avec les agents d'une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d'Ivoire ; 

- de manœuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l'ordre public ;

- et de diffusion de nouvelles fausses de nature à entrainer une atteinte au moral de la population.


Dame Pulchérie Gbalet a, en conséquence, été interpellée et déférée à mon Parquet. Une information judiciaire a été ouverte à son encontre et suit son cours.


C'est le lieu pour le Procureur de la République de rappeler aux uns et aux autres que les libertés d'expression, de réunion pacifique et d'association, ainsi que le droit de participer aux affaires publiques doivent s'exercer dans le strict respect des lois.


Enfin, le Procureur de la République met en garde toutes les personnes qui, sous le couvert de l'exercice de leur liberté d'expression ou d'action citoyenne, s'adonneraient à violer la loi pénale, notamment en mettant en danger la vie de nos concitoyens à l'étranger. Il tient à indiquer qu'elles seront interpellées et qu'elles subiront la rigueur de la loi.


 

                                                                     FAIT À ABIDJAN, le 26 AOÛT 2022



                                                  LE PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE D'ABIDJAN"



                                                                    ADOU RICHARD CHRISTOPHE




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Adou Richard justifie la détention de Gbalet et met en garde les personnes qui violeraient la loi pénale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ziegler
Bien fait pour l’œuf qui voulait se faire aussi gros qu'un bœuf. Force doit rester à la loi. Merci Mr le Procureur
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
kkskof
franchemennnnnnnnnnnt !!!!!!!!!! Côte d'Ivoire Yakooooooooo
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Le chien a besoin d être averti donc c edt fait vous voulez jouer on va jouer bientôt la grâce vous allez la regretter tchrrrr
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Mais pulcherie gabalet n'a pas menti. En fait, il n'ya que vous qui n'aimez pas entendre la vérité. Est-ce que il n'ya pas eu marché. Mais pourquoi cette méchanceté gratuite. Vous savez, la roue tourne.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Chacun doit rester dans son rôle. Il est inadmissible que des chiwawas de séplou y voient là une occasion pour mettre de l'huile sur le feu. Et donc après les tentatives de subversion, il faut s'assumer. En tant que récidiviste tu verras comment la justice ne va pas te louper. Pendant que l'autre sera en train de danser ''bayayougouba'' d'Aicha Koné, toi tu moisiras en prison.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Adou Richard tout feu tout flamme et après on nous diras satan nous a envoûté. En attendant le petit juge de Ouattara continue sa chevauchée . N'importe quoi
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter