Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour éviter la Constitution de passifs, les prestataires et fournisseurs de l'Etat pourront exiger des bons de commandes réguliers avant toute prestation
 

Côte d'Ivoire : Pour éviter la Constitution de passifs, les prestataires et fournisseurs de l'Etat pourront exiger des bons de commandes réguliers avant toute prestation

 
 
 
 4568 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 27 août 2022 - 08:29


La campagne de sensibilisation au profit des usagers de la dépense publique sur la constitution des passifs se poursuit. Après les étapes d’Aboisso et de Bouaké, les émissaires du ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, en mission de vulgarisation des activités de la Cellule d’Information des Opérateurs Economiques (CELIOPE), ont séjourné dans la région de San-Pedro du 22 au 25 août 2022.


La CELIOPE est un instrument à la disposition de l’économie ivoirienne et son mode opératoire lui permet de mobiliser les informations relatives au budget, de les mettre à la disposition du grand public et des opérateurs économiques. Elle a pour mission essentielle d’informer, d’assister, de conseiller, et d’orienter les opérateurs économiques qui ont des préoccupations, des sollicitations auprès de l’administration.


Kodia Chiboni Marceline, représentant Traoré Seydou, Directeur général du Budget a au cours d'un échange avec les opérateurs économiques de la région réunis le mercredi 24 août à la salle des fêtes de la mairie de San-Pedro déclaré qu'il a été donné de constater que de nombreux prestataires et fournisseurs de l’Etat du fait de la mauvaise qualité du mode de contractualisation rencontrent d’énormes difficultés aux dénouements de leurs opérations budgétaires.


C’est pourquoi elle a souligné que cette campagne représente une opportunité pour mieux comprendre les règles budgétaires et s’approprier les bons réflexes lors de la contractualisation avec l’Etat. Selon la représentante de M. Traoré, les prestataires et fournisseurs de l'Etat pourront ainsi exiger des bons de commandes réguliers, édités à partir des applicatifs budgétaires (SIGOBE, RICI-EPN, SIGESCOD, SIGOMAP) avant toute prestation.


 

« Face à un bon de commande proposé par un gestionnaire de crédits vis-à-vis duquel vous avez des doutes, ayez le réflexe d’aller le faire vérifier par la CELIOPE qui doit vous rassurer. Ce qui vous permettra d’éviter la constitution de passifs, situation par ailleurs interdite dans les finances publiques et formalisé par note circulaire de Monsieur le Premier Ministre pour amener les acteurs de la dépense à plus de responsabilité », a-t-elle recommandé.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Depuis plusieurs années, la Côte d'Ivoire a entrepris un vaste programme de réformes des finances publiques, en vue d’assainir et renforcer le système de gestion des ressources publiques indispensables à la mise en œuvre des politiques publiques de développement et de réduction de la pauvreté.


Kouamé née Kouakou Kalidja, Préfet du Département de Tabou, représentant le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo a rappelé que l’État a mis en place la CELIOPE au sein de la Direction générale du Budget et des Finances depuis mai 2015 pour accompagner et éclairer les opérateurs économiques.


Madame le Préfet a invité les opérateurs économiques de sa région à s’approprier la CELIOPE, cet outil d’information qui est le leur.


 

A la suite des interventions des représentants du ministre du Budget et du portefeuille de l'Etat et du Directeur général du Budget et des finances, le Chef de la cellule, Yao Florent, a présenté sa structure et ses activités en mettant l’accent sur le contexte de création de la CELIOPE, ses missions et objectifs, ses modes de saisine ainsi que les statistiques portant sur les différentes requêtes enregistrées. Yao Florent a également présenté les applicatifs informatiques « E-Requête » et « E-Fournisseur ».


Les opérateurs économiques ont exprimé leur satisfaction quant à l’organisation d’une telle campagne de sensibilisation au profit des usagers de la dépense publique sur la constitution des passifs, qui est une faute de gestion.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour éviter la Constitution de passifs, les prestataires et fournisseurs de l'Etat pourront exiger des bons de commandes réguliers avant toute prestation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter