Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : À Diabo, 50 femmes formées par la ZLECAF sur l'exportation des produits agricoles
 

Côte d'Ivoire : À Diabo, 50 femmes formées par la ZLECAF sur l'exportation des produits agricoles

 
 
 
 1245 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 août 2022 - 15:04

Des participantes à l'atelier de formation (ph KOACI) 



50 femmes ont été formées par le Comité National de la Zone Libre d'Échange Continentale Africaine (CN-ZLECAF) le jeudi 25 août 2022 au foyer des jeunes de Diabo, sur l'exportation des produits agricoles. À l'occasion du lancement de ses activités agricoles 2021-2022 à Diabo, dans le mois de Juillet 2022 dernier, l'Association Diabo Ville Émergente, présidée par dame Rébecca Yao, a sollicité le ministère du Commerce, de l'industrie et de la promotion des PME via une requête formulée.


Elle a interpellé le gouvernement sur les besoins de sa communauté, des femmes qui travaillent durement pour faire avancer leur localité et aussi pouvoir moderniser les cultures qu'elles font.


 

Pour répondre aux aspirations de cette association et de savoir les besoins réels en vue de pouvoir formuler les programmes nécessaires à l'appui et à l'encadrement des femmes de Diabo, le ministre Souleymane DIarrassouba, a dépêché une mission du CN-ZLECAF afin de faire un diagnostic pour savoir les besoins réels en vue de pouvoir formuler les programmes nécessaires à l'appui et à l'encadrement des femmes de Diabo.


C'est dans cette optique que Mme Rébecca a organisé un atelier de renforcement des capacités de 50 femmes de l'association Diabo Ville Émergente le jeudi 25 août 2022 au foyer des jeunes de Diabo sur « l'exportation dans la ZLECAF ». Il s'agira de manière spécifique de permettre aux femmes de Diabo d'acquérir des notions sur l'accord de la ZLECAF, ses enjeux et opportunité, avoir des notions sur la mobilisation des ressources et les compétences managériales dans le cadre de l'exportation, connaître les différentes composantes réglementaires, juridiques, financières et logistiques qui existent dans le cadre de la ZLECAF, améliorer l'efficacité des femmes dans le cadre du Commerce transfrontalier, mieux comprendre le cadre macroéconomique et l'écosystème des exportations mettant en exergue les initiatives de l'état de Côte d'Ivoire pour soutenir le secteur privé et outiller chaque acteur en vue d'une facilitation de leurs activités d'exportation.


Fatoumata Fofana Boundy, secrétaire exécutive du CN-ZLECAF, donne le contenu de cette formation. « Cette première rencontre commence sur la formation sur l'exportation, les documents nécessaires, connaître l'accord, savoir qu'il existe. Les protocoles, les annexes qui font partie de l'accord. Et savoir les outils qui ont été mis en place par le CN-zlecaf pour tirer les parties maximales de l'accord. En outillant sur les procédures et les documentations nécessaires à l'exportation, elles savent comment se préparer pour mieux aborder le marché continental.» a expliqué Fatoumata Fofana Boundy, secrétaire exécutive du CN-ZLECAF.


Pour elle, la ZLECAF est une opportunité que les femmes de Diabo doivent saisir pour leur autonomisation et aussi en connaître les contours. « C'est une opportunité à saisir mais pour le faire, il faut s'apprêter, mettre à niveau la production, les procédures, les produits, moderniser ce qu'on fait, remplir les standards internationaux pour pouvoir compétir avec des grands pays qui sont aussi avancés.» a-t-elle indiqué.


La présidente de l'association Diabo Ville Émergente, Rébecca Yao, se dit très heureuse pour cette opportunité qui leur est offerte. « Nous sommes très heureuse parce que déplacer la ZLECAF qui a à sa tête une femme, donc la promotion du genre des femmes compétentes qui vient aussi entretenir d'autres femmes qui veulent suivre le modèle. Nous avons besoin d'être informées surtout sur les dispositions mises en place par le gouvernement avec à sa tête le président Alassane Ouattara en faveur de l'autonomisation des femmes et leur ascension au marché continental et régional. Nous sommes disposées à prendre une part active aux échanges commerciaux et à être ce poids qui va conduire l'économie locale et régionale.» fait-elle savoir.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : À Diabo, 50 femmes formées par la ZLECAF sur l'exportation des produits agricoles
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter