Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Objectifs du séminaire sur le foncier rural à Yakassé-Attobrou (Mé) à l'initiative de l'ancienne Ministre Ohouochi Clotilde
 

Côte d'Ivoire : Objectifs du séminaire sur le foncier rural à Yakassé-Attobrou (Mé) à l'initiative de l'ancienne Ministre Ohouochi Clotilde

 
 
 
 2124 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 août 2022 - 13:01

Ohouochi Clotilde (Ph) 


A l’initiative de la présidente de l’Association AKWOSHU, l’ex ministre des Affaires sociales et de la Solidarité Nationale Clotilde Ohouochi par ailleurs présidente du Comité de pilotage, a organisé samedi dernier un séminaire sur le foncier rural à Yakassé-Attobrou dans la région de la Mé.


« Protection de l’environnement et sécurisation des terres du Domaine Foncier Rural dans la Pays Akyé. Rôle et place de la Diaspora » a été le thème dudit séminaire qui a vu la participation des élus locaux, les têtes couronnées, les cadres, les jeunes, les femmes et les hommes.


La problématique du foncier rural occupe une place de choix dans les missions que nous nous sommes assignées et est inscrite dans notre Matrice d’actions prioritaires 2018-2023.


 En effet, les ventes massives des terres agricoles, l’exploitation abusive des ressources naturelles, la déforestation sont des défis économiques et écologiques majeurs qui nous interpellent tous. Des constats et témoignages récurrents, de même qu’une littérature abondante en la matière, nous confortent quant à la cohérence et à la pertinence de notre démarche. 


Dans le souci de mieux appréhender l’ampleur du phénomène dans nos localités, nous avons organisé un séminaire à Paris le 10 novembre 2019, avec l’appui technique de l’AFOR et de la Mairie d’Adzopé, de même que la contribution scientifique de Mme Angèle BOKA, Ancienne ministre des Eaux et Forêts, Mathias KOFFI Directeur des Opérations Techniques de l’AFOR, du Pr Antoine Akpo AMONKOU, Maire d’Adzopé et Dr Gustave ABOUA, Directeur général de l’Environnement et du Développement durable au Ministère du même nom, Nous nous sommes également appuyés sur une démarche documentaire notamment une étude de INADES FORMATION Côte d’Ivoire (IFCI). Cette étude menée en juin 2012 est intitulée : 


 

« Étude participative sur les acquisitions massives de terres agricoles en Afrique de l'Ouest et leur impact sur l'agriculture familiale et la sécurité alimentaire des populations locales. Cas de la Côte d’Ivoire ». L’objectif principal de cette étude est de réaliser un diagnostic de la situation en Afrique de l’Ouest en général et en Côte d’Ivoire en particulier, et d'évaluer l’impact sur l'agriculture familiale et la sécurité alimentaire des populations locales. 


Le département d’Alépé fait partie des zones couvertes par l’enquête, et confirme l’existence du phénomène dans notre région. Outre l’occupation massive des terres agricoles, on note une exploitation illégale et excessive des ressources naturelles, notamment aurifères, particulièrement, à Kong 2 dans le département de Yakassé-Attobrou et Nyan, dans la Sous-préfecture d’Assikoi. Toutes ces activités se réalisent au détriment de la culture vivrière, familiale, hypothéquant gravement la sécurité alimentaire dans la région.


L’appauvrissement des masses villageoises, l’appât du gain facile, mais surtout la méconnaissance de la Loi sur le Foncier rural et des textes subséquents sont à l’origine de ces transactions illégales de ventes des forêts. Au-delà de la méconnaissance de la loi, les procédures actuelles d’obtention de certificats fonciers constituent également une source de difficulté majeure. En effet, selon une enquête de l’AFOR en 2020, la délivrance des Certificats Fonciers (CF) dans la région de La Mé a très peu de succès. 


A titre d’exemple, dans le département d’Adzopé (chef-lieu de région), sur 307 demandes enregistrées depuis l’adoption de la loi, seulement 90 certificats fonciers ont été délivrés dont 8 certificats collectifs au moment des enquêtes terrain. Comme constaté ailleurs, la sécurisation des terres rurales par la DTV et la délivrance des CF ne rencontrent pas un franc succès. Les procédures nouvelles diligentées sous l’autorité de l’AFOR permettront certainement de donner un nouvel élan aux opérations sur le terrain. 


 

L’Objectif principal était de mobiliser les populations sur la problématique du Foncier rural en vue de les impliquer dans le processus de sécurisation des terres et la protection de l’environnement. Objectifs opérationnels - Réaliser un diagnostic de la situation des acquisitions et de l’exploitation massive des terres, de l’orpaillage, de l’urbanisation galopante, et l’impact sur la sécurité alimentaire, la santé, les moyens d’existence de même que sur les écosystèmes forestiers ; Contribuer à la sensibilisation des populations pour la compréhension des textes législatifs régissant le Domaine Foncier Rural, et proposer des pistes de solutions pour la sécurisation et l’immatriculation des terres ; -Contribuer à promouvoir l’émergence d’une culture environnementale ; Faire le plaidoyer en faveur de la culture vivrière et la sécurité alimentaire ; 



Les résultats attendus à ce séminaire sont : Le diagnostic de la situation des acquisitions et de l’exploitation massive des terres, de l’orpaillage, de l’urbanisation galopante, et l’impact sur la sécurité alimentaire, la santé, les moyens d’existence de même que sur les écosystèmes forestiers est réalisé ; - Les mécanismes de sensibilisation des populations pour la compréhension des textes législatifs régissant le foncier rural, la sécurisation et l’immatriculation de leurs terres sont identifiés et connus ; - Les méthodes pour contribuer à l’émergence d’une culture environnementale sont connues ; - Les outils pour faire le plaidoyer en faveur de la culture vivrière et la sécurité alimentaire sont inventoriés et connus . 


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Objectifs du séminaire sur le foncier rural à Yakassé-Attobrou (Mé) à l'initiative de l'ancienne Ministre Ohouochi Clotilde
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter