Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le collectif des avocats de Pulchérie Gbalet dénonce « un complot » contre leur cliente et pointe du doigt « la ruse » utilisée lors de son interpellation
 

Côte d'Ivoire : Le collectif des avocats de Pulchérie Gbalet dénonce « un complot » contre leur cliente et pointe du doigt « la ruse » utilisée lors de son interpellation

 
 
 
 6053 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 31 août 2022 - 16:17

Les avocats de Pulchérie Gbalet ce mercredi face à la presse (Ph KOACI)

 

 

Pulchérie Gbalet, activiste proche de l'opposition radicale, a été écrouée à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) depuis le lundi 22 août 2022.

 

Celle qui entretiendrait des relations étroites avec la junte au Mali, sous influence russe, et Guillaume Soro pour des plans de complots contre la Côte d'Ivoire, a été placée sous mandat de dépôt à la suite d’une information judiciaire suite à une enquête en relation avec l’affaire des 49 militaires ivoiriens injustement détenus au Mali.

 

« Entente avec les agents d’une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d’Ivoire, de manœuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l’ordre public, diffusion de nouvelles fausses de nature à entraîner une atteinte au moral de la population », c'est ce qui lui est reproché par le Ministère public.

 

Les avocats de celle connue pour ses appels à toute sorte de manifestations sans suite se sont exprimés ce mercredi 31 août 2022 pour dénoncer, selon eux, une violation grave de la procédure en vigueur dans l'affaire de leur cliente.

 

Lors d'une conférence tenue à Cocody ce jour, Maître Eric Saki et le collectif des avocats ont fait savoir que leur cliente n’a reçu de convocation d’aucun officier de police judiciaire en vue d’une éventuelle audition.

 

Contexte sensible d'enquête avec des faits liés à la sureté de l'État, ils ont dénoncé la ruse qui a été mise en place pour interpeller la présidente de l’ACI.

 

« Pourquoi un officier de police judiciaire ne délivre pas de convocation pour lui permettre de répondre comme cela est prévu par les textes et qu’on utilise la ruse, une ruse utilisée par le directeur général de la police nationale (...) pour nous cette manière de faire n’est rien d’autre qu’une restriction où une tentative pour faire taire dame Pulchérie Gbalet », a regretté Maitre Eric Saki.

 

Sans commenter ou rapporter les propos tenus, l’avocat ajoute que le fait pour Pulchérie Gbalet de rencontrer les parents des 49 soldats ivoiriens écroués à Bamako n’est pas un crime.

 

« Le fait de rencontrer les parents des 49 soldats, est-ce que c’est une infraction ? Surtout que nous avons en face un défenseur des droits de l’homme dont la mission est tout naturellement est de s’assurer des droits de nos concitoyens. Elle est restée dans le cadre de sa mission », soutient-il.

 

 Enfin, le collectif des avocats de Pulchérie Gbalet a dénoncé ce qu’il qualifie de complot contre leur cliente.

 

« Nous estimons que certainement, il s’agit d’un complot », a dénoncé Me Éric Saki porte-parole des avocats de Pulchérie Gbalet.

  

Alors qu'elle avait joui de la clémence de l'Etat en 2020, de retour du Mali, elle fut entendue pour la première fois le 3 août 2022. Libérée après 24 heures de garde à vue, cette dernière s'était faite activement remarquer par ses sorties très enflammées sur Internet, pointant du doigt une faiblesse de l’Etat ivoirien dans la gestion du dossier des 49 soldats ivoiriens écroués au Mali.


Pour rappel, sous couvert de cette bien étrange affaire de militaires écroués alors qu'ils effectuaient une mission onusienne en bonne et due forme, contexte mondial de crise est-ouest en cours, l'État ivoirien suspecte des plans de déstabilisation pilotés par des éléments proches de la junte au Mali avec le concours d'Ivoiriens en Côte d'Ivoire et à l'étranger. Pulchérie Gbalet pourrait en faire partie.



 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le collectif des avocats de Pulchérie Gbalet dénonce « un complot » contre leur cliente et pointe du doigt « la ruse » utilisée lors de son interpellation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ziegler
A malin malin et demi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
C'est à croire que les Gba... et les Gbo... sont des individus à problème ! Des gens source de problème dans notre pays. Il va falloir que le législateur prenne ces responsabilités pour qu'on n'autorise plus ce genre de noms. Ils ont suffisamment fait de dégâts.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Eh 'es gars on sait que le dossier est lourd mais pardon travaillez en justice laissez buz reme radio lol elle a trop parlé on était tous là lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Qu'elle reste en taule celle-là. Tout le monde se fout d'elle en plus.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Okapi
Ouvertement et sans se gêner, ils sont des spécialistes des coups bas, de la violence sous toutes ses formes; ils ne les assument jamais. Ils font comme si la CIV était leur propriété privée, bande de plaisantins! Le déni des faits, la violence et la victimisation sont leurs marques déposées. Dans aucun pays au monde, les agissements très graves de Pulchérie seraient tolérées. Cette femme imbue d'elle-même, ignorant que ce pays était bien gouverné, doit subir la rigueur de la loi.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Justice Et Paix
Il serait mieux de fermer notre frontière au mali et arrêter toute collaboration, à commencer pas le retrait de notre troupe basée sur le territoire malien. . .
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Pendant qu'on y, interrogez tous ceux qui rentrent en CI après avoir séjourné au Mali.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre