Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bingerville, litige foncier opposant Akouai-Agban à certains villages, après la décision du Conseil d'Etat, le Président de la Commission chargé du foncier met en garde
 

Côte d'Ivoire : Bingerville, litige foncier opposant Akouai-Agban à certains villages, après la décision du Conseil d'Etat, le Président de la Commission chargé du foncier met en garde

 
 
 
 4669 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 03 septembre 2022 - 17:29

André Djro, président de la Commission foncière du village d’Akouai-Agban (Ph KOACI)

 

Un litige foncier a opposé le village d’Akouai-Agban à ses voisins de Koffikro, Danhokro et de Brebgo, des localités de la commune de Bingerville.

 

Cette mésentente entre ces villages voisins a été conduite devant le Conseil d’Etat, qui dans son arrêt, a tranché en faveur du village d’Akouai-Agban.

 

Sauf que depuis la décision rendue par le Conseil d’Etat, Diomandé Gbè, opérateur qui a des intérêts dans le village d’Akouai-Agban, se repend dans la presse.

 

Une attitude que ne semble pas apprécier les cadres et responsables coutumiers de ce village, qui estiment qu’après la décision du Conseil d’Etat, le dossier est clos et que seuls les dépositaires des us et coutumes sont habilités à parler au nom du village dans ce dossier.

 

André Djro, président de la Commission foncière du village d’Akouai-Agban dans la Commune de Bingerville, au cours d’un rendez-vous avec la presse, a tenu à mettre en garde toute personne qui essayerait maladroitement d’intervenir dans ce dossier.

 

Le cadre Atchan, président de la Commission chargé du foncier du village d'Akouai-Agban d’où il est originaire, réagissant à l’intervention de Diomandé Gbè concernant un litige foncier qui opposait le village de Akouai-Agban à certains villages voisins, se dit très étonné de la sortie de cet opérateur économique.

 

« Monsieur Diomandé Gbè serait un opérateur qui a eu une convention de lotissement avec l’ancienne Chefferie à qui nous avons demandé une copie de la convention le liant à la Communauté villageoise. Il a purement et simplement refusé parce qu’il ne reconnaissait pas l’Arrêté préfectoral qui faisait de Monsieur Adobi Aké Guy, le nouveau Chef du village d’Akouai-Agban sous prétexte que l’ancien Chef serait celui qu’il respecterait malgré toutes les démarches entreprises par la Commission foncière et le Chef du village lui-même. », estime-t-il.

 

« Sa sortie dans la presse nous choque et nous étonne. Voici un Monsieur qui parle au nom du Chef du village et de sa Communauté sans autorisation aucune. Quelqu’un qui n’est ni du village, ni de la Commission foncière et qui n’a pas l’autorisation du Chef et qui parle au nom du village et passe son temps à dire des choses mettant parfois en difficulté la Communauté. Nous demandons à Monsieur Diomandé Gbè d’arrêter de faire ces genres de déclarations et d’avoir les pieds sur terre concernant les problèmes fonciers d’Akouai-Agban sinon nous allons porter plainte contre lui. S’il se réclame un opérateur du village, alors qu’il reste dans ce registre et qu’il arrête de parler au nom de notre Communauté sans l’autorisation du Chef du village. », a prévenu André Djro.

 

Enfin, le président de la Commission foncière du village d’Akouai-Agban a invité M. Diomandé Gbè de ne plus parler au nom d’Akouai-Agban sans l’accord de Chef du village, encore moins de parler de la situation foncière sans la Commission foncière du village Akouai-Agban.



 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bingerville, litige foncier opposant Akouai-Agban à certains villages, après la décision du Conseil d'Etat, le Président de la Commission chargé du foncier met en garde
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article