Côte d'Ivoire Politique
 

Côte d'Ivoire : Libérés, les 03 soldats enfin à Abidjan, les révélations de Fidèle Sarassoro à leur arrivée

 
 
 
 10087 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 04 septembre 2022 - 00:02

les trois soldates, leurs parents et leur promotion au GATL de Port-Bouët (Ph KOACI)

 

 

Les trois soldates ivoiriennes, membres de l’équipage des 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali, le 10 juillet 2022, sont arrivées à Abidjan ce samedi 3 septembre 2022, comme annoncé.

 

L’avion en provenance du Togo a atterri au GATL de Port-Bouët à 21 heures. Ces trois soldates étaient attendues par leurs parents, proches et amis, comme sur place constaté par KOACI.

 

Awa Bakayoko, Adèle Blédou Kanga et Sita Bamba avaient à leur côté le chef d'Etat-major général des armées (Cemag), le Général Lassina Doumbia et le directeur du cabinet du président de la République, Fidèle Sarassoro qui sont allés les chercher à Lomé.

  

L’émotion était à son comble, comme sur place constaté. Ces trois soldates étaient attendues par leurs camarades de promotion et des membres de leurs familles.

 

Passé l’émotion, le chef de cabinet du président de la République, Fidèle Sarassoro a révélé être allé à Lomé, au Togo, pour un entretien avec le président togolais, Faure Eyadema.

 

Il a d’ailleurs tenu à remercier le président de la République du Togo pour sa médiation qui a permis de libérer ces trois soldates parmi les 46 autres qui restent encore en détention au Mali.

  

Pour le Directeur de cabinet du président Alassane Ouattara, c’est l'implication quotidienne du chef d'Etat ivoirien avec son homologue togolais, qui a permis la libération de ces trois soldates.

 

Fidèle Sarassoro reste en outre confiant pour la libération et pour le retour des 46 autres soldats restant.

 

Lors de l’accueil de ces trois militaires ivoiriennes, le chef d'État-major général des armées, s’est également réjoui du retour au Pays de ces trois soldates ivoiriennes, qui ont quant à elles exprimé leur joie de revenir au Pays et en même temps la tristesse qui les anime relativement à la détention de leurs camarades.

 

« Même si nous sommes tristes parce que nos amis sont restés là-bas et on espère pouvoir les retrouver très bientôt », a fait savoir Sita Bamba au nom de ses camarades.


 

 

Jean Chrésus, Abidjan  


 
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Libérés, les 03 soldats enfin à Abidjan, les révélations de Fidèle Sarassoro à leur arrivée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Les ivoiriens vont fêter ce début de retour à la normalité tous ensemble dans la communion et puis les aigris jaloux qui voulais se couxher allez donc au mali en tenu légère comme vous avez pas honte pulcherie tu veux faut dire on te parachute la bas tchrrrrrrr r
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Eh les blakoros regardez notre armée jolie des femmes des pro il rentrent sans blakoroya comme certain aurait aimé poteau poteau poteau encore pitié lol
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Quelle désillusion pour ce Mali sous influence russe qui pensait déstabiliser la Côte d'Ivoire avec ce montage et les réseaux de Soro.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
La diplomatie et le dialogue seront toujours mieux que la guerrre et la haine, l'apanage du rdr et de ses MOR. Nous l'avons dit a ces va-t-en-guerre qui appellent a la haine de nos frères et sœurs maliens, de faire preuve de patience. Bravo à la diplomatie togolaise. Même si ce n'est pas ''sans délai'' ou ''immédiatement'', les "46" finiront tous par renter chez eux. Pour moi, la libération des ''3/49" est un sérieux revers pour les partisans de la SOLUTION par la haine et la violence.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
Svp @Marius es tu obligé de commenter l'article ?
 
 il y a 3 mois
Sangys
Dans tous les cas, la balle est actuellement dans le camp des maliens. Ce sont eux qui sont les plus nombreux en Côte d'Ivoire et ailleurs dans le monde. Nous verrons bien. Parler trop donne " dagbê".
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre