Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Commande publique, lancement de la plateforme e-fournisseurs pour transformer fondamentalement la relation entre l'État et le secteur privé
 

Côte d'Ivoire : Commande publique, lancement de la plateforme e-fournisseurs pour transformer fondamentalement la relation entre l'État et le secteur privé

 
 
 
 2561 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 21 septembre 2022 - 15:28

Achi et Ackah mercredi à Abidjan (ph KOACI)



Jérôme-Patrick Achi, Premier ministre, a lancé officiellement aujourd'hui, la plateforme e-fournisseurs en présence de certains membres de son Gouvernement et du Président du patronat. Cet outil donne la possibilité à partir du bon de commande de faire toutes les étapes du processus de la livraison, à l'émission d'un certain nombre de documents intermédiaires, jusqu'au paiement.


« Cet outil fait partie des choses inédites dans notre pays. Pour moi, c'est une véritable évolution pour les entreprises, surtout les PME, pour lesquelles, la question de la trésorerie est essentielle dans les engagements qu'elles prennent, c'est vraiment une consolation. On règle la question du délai, surtout on permet aux acteurs du secteur privé d'être rassurés de ce que leur commande est en cours de traitement », a expliqué, le Premier ministre.

Patrick Achi a promis au secteur privé que le Gouvernement ne va pas s'arrêter en si bon chemin, car à l'ère de la technologie modernité, il est nécessaire de faire de la transparence, de la traçabilité, de la dématérialisation, une priorité.


« Ce sont ces éléments qui permettent de développer la confiance entre le Gouvernement et le secteur privé. Il n'est pas possible d'avoir un secteur privé qui se développe à la vitesse que nous souhaitons si nous-mêmes, l'État, nous ne commençons pas à améliorer la qualité des services que nous rendons », a ajouté, le chef du Gouvernement.


Selon lui, cet outil va transformer fondamentalement la relation entre l'Etat et le secteur privé en ce qui concerne la commande publique.


Tout en insistant sur la portée de l'outil mis à la disposition du secteur privé, il a annoncé que d'autres chantiers sont également en cours, notamment la sécurisation du foncier, la question de l'adressage, la collecte des taxes.


«L'état est en chantier continu sur la modernisation de sa transformation. Dans quelques jours, nous enclencherons aussi une séance qui va aborder la question des champions nationaux. C'est un sujet de grande préoccupation sur lequel, nous avons régulièrement mené des réflexions qui aujourd'hui sont mûres et pour lesquelles il sera mis à votre disposition, les éléments de conclusion qui permettront de concourir à accélérer le rôle des sociétés détenues majoritairement par des Ivoiriens dans un certain nombre de secteurs stratégiques. L'état a achevé la réforme de l'appui aux PME mis en place dans un nouvel outil », a-t-il conclu.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Jean-Marie Ackah, président du patronat a au nom du secteur privé salué le lancement de la plateforme e-fournisseurs qui va alléger les souffrances des entreprises.


«Un sujet d'intérêt majeur pour le secteur privé ivoirien, à savoir le paiement des créances des entreprises sur l'Etat et ses démembrements. L'un des problèmes auxquels nos entreprises étaient confrontées est la difficulté qu'elles ont de savoir quant elles pourront rentrer en possession de leurs créances vis-à-vis de l'État. Pour une entreprise, le court délai dès que la prestation est réalisée, il serat nécessairement engagé des ressources pour la réalisation de cette prestation. Ce n'est malheureusement pas le cas lorsque, le client est l'Etat d'autant que rentre en ligne de compte dans ce cas l'étape souvent longue et non maîtrisable de l'engagement, de l'ordonnancement de la dépense. C'était une préoccupation pour les entreprises d'avoir une visibilité et un suivi sur ces différentes étapes. Cette situation qui a des conséquences néfastes sur la trésorerie des entreprises qui se traduisait des délais de règlement non maîtrisables, non traçable. Le lancement officiel de la plateforme e-fournisseurs ce jour est pour nous un résultat concret, efficace, pertinent de la participation du secteur privé au séminaire gouvernemental d'avril 2021 », a-t-il mentionné.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, la mise en place de cet outil performant marquera une avancée importante en Côte d'Ivoire dans le cadre de l'amélioration de notre environnement des affaires.


« La CGECI et au même titre que l'ensemble des organisations du secteur privé se fera l'écho de cette nouvelle solution et ne manquera pas de la promouvoir auprès de ses entreprises membres et de ses partenaires. Vous pouvez compter sur nous pour faire remonter les éventuelles difficultés ou interférences inhérentes à toute solution de telle nature pour pouvoir le rendre plus performant et répondre aux besoins des entreprises et de l'Etat », a déclaré, Jean-Marie Ackah.


Pour Moussa Sanogo, ministre du Budget et du portefeuille de l'Etat, la mise en place du module e-fournisseurs est une brique qui est supplémentaire de l'édifice qu'est le renforcement de l'automatisation et de la dématérialisation des processus dans l'administration, en particulier en matière de gestion des finances publiques.


Il a affirmé que cet outil contribuera à renforcer la qualité du jeu économique en assainissant, les relations notamment entre les fournisseurs et leurs partenaires, en particulier les intermédiaires financiers.


«E-fournisseurs ouvre également la voie à d'autres perspectives. Par exemple, la dématérialisation des factures des fournisseurs et partant le basculement au mode papier, de sorte à avoir un traitement électronique de bout en bout, et l'ensemble du processus est dorénavant possible », a-t-il expliqué.


« Les évolutions nous autorisent à rêver grand, à rêver d'un pays à l'administration publique performante, a la réalisation des activités privées, à la création de richesse et le bien-être des populations », a conclu, M. Sanogo.


 

La réduction des délais de paiement des factures des prestataires de l'Etat constitue l'un des enjeux essentiels de l'applicatif e-fournisseurs. Adama Coulibaly, ministre de l'Economie et des finances, a précisé que les travaux techniques réalisés relatifs à l'interopérabilité des plateformes des administrations concernées ont pris en compte les nouveaux délais de paiement des factures proposés par les groupes de travail sur ce sujet et adopté par le conseil des ministres du 8 décembre 2021.


« De 30 jours pour les facteurs de moins de 30 millions de FCFA soit 97% des facteurs, de 60 jours pour les factures dont les montants sont comprises en 30 et 100 millions de FCFA, soit 2% des facteurs et de 90 jours, pour les factures supérieures à 100 millions de FCFA », a-t-il souligné.


Adama Coulibaly faisant l'état des lieux de paiement de la dette des fournisseurs a indiqué qu'au 31 août 2022, 298, 461 milliards de FCFA ont été réglés sur un total de 446, 651 milliards de FCFA, soit un taux de règlement de 67% à sortir d'un délai moyen de 18 jours.


Pour lui, la mise en œuvre combinée de l'applicatif e-fournisseurs et des mesures de réduction de délai de paiement conformément aux nouvelles dispositions prises par le gouvernement devra permettre de conforter la trésorerie des entreprises et d'accroître leur capacité de financement du plan national développement 2021-2025 dont 75% des investissements sont attendus du secteur privé.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Commande publique, lancement de la plateforme e-fournisseurs pour transformer fondamentalement la relation entre l'État et le secteur privé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter