Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   4ᵉ pont, une plate-forme de péage aménagée côté Yopougon
 

Côte d'Ivoire : 4ᵉ pont, une plate-forme de péage aménagée côté Yopougon

 
 
 
 13115 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 25 septembre 2022 - 17:17

Travaux en cours du 4e pont à Abidjan



Le Gouvernement ivoirien a sollicité et obtenu le soutien de la Banque africaine de développement (BAD) pour la mise en œuvre du Projet de transport urbain de la ville d'Abidjan (PTUA) qui consiste en la construction d'infrastructures routières structurantes.


En attendant la visite du chantier du 4ᵉ pont par le Premier ministre annoncée pour les prochaines heures, une délégation du PTUA accompagnée des membres du Gouvernement ivoirien du bâtiment et des travaux publics (GIBTP) a organisé une visite de chantier de certains projets structurants lancés dans la capitale économique ivoirienne.


La délégation est partie du chantier de la Y4 à la Riviera palmeraie au projet du 4ᵉ pont en passant par les Travaux de prolongement du Boulevard Latrille dans la commune de Cocody, d'une longueur de 7,3 kilomètres, composé de deux avenues et un boulevard principal et à l'Échangeur K9 qui fait partie des ouvrages en construction sur le 4ᵉ pont.


Le projet de contournement de la ville d'Abidjan, communément appelé Y4 a une longueur de 26 kilomètres et est subdivisé en deux lots.


« Nous avons visité le premier lot, nous avons constaté que le projet est très bien parti avec un taux d'avancement de 60%. Le projet est censé s'achever en avril 2023, tout est mis en œuvre effectivement pour que les délais soient respectés », a confié, Dosso Aboubacar Sidiki, Coordonnateur adjoint du Projet transport urbain Abidjan (PTUA).


Le Coordonnateur adjoint, a affirmé que le PTUA a connu quelques difficultés liées à la libération des emprises. Selon lui, aujourd'hui le projet est totalement libéré, il n'y a plus de difficultés majeures.


 

« Nous avons constaté lors de la visite qu'il faut renforcer les équipes et les difficultés sont maîtrisées. Aujourd'hui, il n'y a pas de difficultés majeures qui empêcheraient, effectivement, la livraison du projet au délai indiqué », a ajouté, M. Dosso.

La Y4 viendra décongestionner la ville d'Abidjan. Comme mentionné par le Coordonnateur adjoint du PTUA, elle sera une bouffée d'oxygène pour les populations.


« Aujourd'hui, quand on quitte le nord d'Abidjan pour aller dans la zone sud, on passe tous par Adjamé. Avec ce projet, nous avons la possibilité de ne plus passer par Adjamé quand on vient de Bingerville d'aller à Abobo, Anyama sans passer par Adjamé. C'est une bouffée d'oxygène que le projet apporte à la population abidjanaise », a-t-il expliqué.


Le PTUA organise ces séries de visites afin de faire connaître aux différentes parties prenantes du projet, de mieux le maîtriser, de comprendre et d'être clémentes vis-à-vis d'eux face aux difficultés d'embouteillages que des personnes rencontrent. Elles permettent d'expliquer et de faire comprendre à la population tous les projets réalisés par le PTUA.


Concernant le projet emblématique du 4ᵉ pont, l'ouvrage a un avancement de 80%. Les responsables du PTUA ont pu constater que le tablier est achevé et il reste l'étanchéité, les équipements, les travaux de finition. Selon Dosso Aboubacar Sidiki, l'ensemble du projet est réalisé à 60%, parce que les travaux ont pris un peu de retard à cause de la libération des emprises. Comme la Y4 les difficultés sont aujourd'hui maîtrisées et tout est mis en œuvre pour pouvoir respecter les délais indiqués.


Le 4ᵉ pont est une infrastructure routière longue de 7,2 kilomètres qui a un pont emblématique de 1,4 kilomètre. Il y a une partie routière de 4 kilomètres en deux fois trois voies, une plate-forme de péage. Et l'ouvrage principal a 2x4 voies.


« Cet ouvrage principal nous permet d'accéder au boulevard de la paix et de regagner facilement le plateau. On a également la possibilité d'aller jusqu'à l'Indenié au niveau de la caserne des sapeurs-pompiers en partant de ce projet. On pourrait le dire, le projet relie la commune de Yopougon à celle du Plateau en passant par Attecoubé. Avant, on mettait une heure, aujourd'hui, nous sommes fiers de le dire, on mettra au maximum 10 minutes pour quitter Yopougon pour le Plateau », a assuré, le Coordonnateur adjoint.

À l'heure actuelle, on peut affirmer que les délais indiqués seront respectés, mais M. Dosso est prudent. « L'homme propose, Dieu dispose ».


« Nous avons connu beaucoup de difficultés, la saison pluvieuse qui n'est pas négligeable a eu un impact considérable. Je peux le dire, on sera bien avancé », a-t-il conclu.


Hamed Traoré, Directeur exécutif, du Groupement ivoirien du bâtiment des travaux publics (GIBTP), a indiqué qu'il était important pour cette structure de pouvoir constater l'évolution des travaux structurants que l'Agence de gestion des routes (AGEROUTE) en tant que maître d'ouvrage délégué pilote.


 

« Nous sommes venus voir aussi avec satisfaction que ces travaux qui permettront un désengorgement de la ville d'Abidjan sont véritablement un fait. Nous avons vu aussi que nos entreprises qui sont attributaires de certains lots et pour d'autres sont des sous-traitants avancent avec une dynamique très intéressante. Et s'est avec une satisfaction que nos entreprises de GIBTP ont pris part à cette visite et nous en sortons satisfaits », s'est réjoui, le Directeur exécutif.


Bien que n'ayant pas d'observation particulière à faire, le GIBTP espère que les entreprises qui prennent part aux travaux pourront tenir les délais de livraison.


« Je félicite les entreprises qui prennent part aux travaux qui avec beaucoup de contraintes et les emprises qui n'ont pas été forcément libérées à temps ont pu délivrer des services de qualité. Nous espérons qu'elles pourront tenir les délais de livraison », a déclaré, Hamed Traoré.

Souvent les entreprises locales se plaignent de l'attribution des marchés à certaines entreprises étrangères. La réalisation de ces travaux a été confiée à des entreprises ivoiriennes. Le GIBTP se dit satisfait des travaux réalisés et plaide pour qu'il y ait plus d'entreprises ivoiriennes dans la conduite des grands projets.


«Nous aurons aimé que tous ces projets soient attribués à nos entreprises parce qu'elles ont l'expertise avérée pour conduire ce type de travaux, mais effectivement, on a quelques entreprises qui interviennent sur ces projets structurants. Notre plaidoyer, c'est qu'on puisse avoir beaucoup plus d'entreprises membres du Groupement et d'autres entreprises ivoiriennes citoyennes pour montrer leur capacité à pouvoir piloter ces travaux-là. En tout état de cause, nous espérons que cela sera pris en compte sur les autres projets à venir, parce que c'est au contact des entreprises qui ont beaucoup plus d'expériences que nos entreprises sous-traitantes arriveront à avoir beaucoup plus d'expériences dans la conduite des grands projets », a conclu, le Directeur exécutif.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 4ᵉ pont, une plate-forme de péage aménagée côté Yopougon
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter