Afrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Décès à 79 ans d'Amadou Ali, ancien vice - PM, controversé  sur les manœuvres pour la succession de Biya
 

Cameroun : Décès à 79 ans d'Amadou Ali, ancien vice - PM, controversé sur les manœuvres pour la succession de Biya

 
 
 
 2202 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 28 septembre 2022 - 06:35

Amadou Ali (Ph)



Au Cameroun, Amadou Ali, ancien vice Premier ministre de 2004 à 2019 et membre du gouvernement pendant 35 ans, est décédé mardi soir des suites de maladie.


Koaci est à mesure de confirmer le décès d'Amadou Ali survenu le mardi 27 septembre 2022 à 79 ans.


Le haut commis de l'État avait regagné le Cameroun, il y a moins d'un mois, après une évacuation sanitaire en Europe.


Fidèle parmi les fidèles du président Biya, le natif de Kolofata (Extrême Nord), a été membre du gouvernement de 1984 au 4 janvier 2019, soit 35 ans.


Amadou Ali a été longtemps malade avant d'être évacué par avion médicalisé dans un hôpital de haut standing européen. Il est finalement décédé ce 27 septembre.


L’ancien vice - Premier ministre a fait l’essentiel de sa carrière comme l’une des éminences grises du système politique qui gouverne le Cameroun depuis bientôt 40 ans.


 Administrateur civil, cacique du Rdpc, (parti au pouvoir), SG de la présidence, il a été de toutes des batailles.


Le natif de Kolofata (1943) était diplômé de l'Ecole nationale d'Administration et de magistrature (Enam) et de l’institut d’administration publique de Paris.


 

 Directeur de l’organisation du territoire (Dot), sous-préfet, secrétaire général du ministère de la Fonction publique,

 Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie.


Secrétaire général de la présidence de la République, ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense, ministre de la Justice, puis Vice-Premier, ministre d'État, il aura été au cœur du système Biya.


Affaire WikiLeaks


En 2009, le masque d'Amadou Ali tombe. 


Il est au cœur d'une vive polémique sur le partage du pouvoir par une entente entre nordistes et sudistes.


Un câble WikiLeaks révèle un entretien en mars 2009 entre Janet Garvey ambassadrice américaine de l’époque et le ministre de la Justice au menu des échanges, la succession de Paul Biya.


Selon la note diplomatique américaine classée confidentielle, Amadou Ali aurait affirmé que la succession du président Biya, originaire de l’ethnie Bulu, devait être envisagée sous le prisme ethnique.


 D’après le câble WikiLeaks, ce cacique du régime Biya aurait mentionné l’accord tacite existant entre les Bulu et les Beti du grand Sud d’un côté, et les Nordistes de l’autre.


 

Le câble WikiLeaks révèle qu'il a  déclaré que le nord continuerait de supporter Paul Biya aussi longtemps que celui-ci voudrait rester président.


Plus grave, lors de son entretien avec la diplomate américaine, Amadou Ali aurait fait savoir que les nordistes ne supporteraient plus un successeur issu de la même ethnie ou de l’ethnie Bamileké. 


"L’analyse de Monsieur Ali sur un sujet aussi tabou, renforce notre conviction que l’élite politique camerounaise est de plus en plus préoccupée à manœuvrer pour l’après-Biya" conclura l'ambassadrice américaine.




Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com



   

  


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo dans la Mê, le PPA-CI joue-t-il la victimisation pour sa communication ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocati...
 
2258
Oui
39%  
 
3373
Non
58%  
 
143
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Décès à 79 ans d'Amadou Ali, ancien vice - PM, controversé sur les manœuvres pour la succession de Biya
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter