Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Lancement de la 21ᵉ édition concours d'agrégation des sciences de santé, Patrick Achi affirme que « le CAMES contribue à la création d'un capital humain »
 

Côte d'Ivoire : Lancement de la 21ᵉ édition concours d'agrégation des sciences de santé, Patrick Achi affirme que « le CAMES contribue à la création d'un capital humain »

 
 
 
 3738 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 07 novembre 2022 - 15:12

Patrick Achi ce lundi à Abidjan




Le lancement de la 21ᵉ édition du concours d'agrégation des sciences de santé du Conseil Africain et Malgache de l'Enseignement Supérieur (CAMES) a eu lieu aujourd'hui à Abidjan en présence du Premier ministre, chef du Gouvernement.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


396 candidats venus de 13 pays africains seront évalués au cours de cette édition sur les 19 que compte le CAMES.


Jérôme Patrick Achi, a affirmé que le développement durable des pays africains est conditionné, d'une part par la disponibilité d'une expertise médicale de pointe formée au sein des structures d'enseignement supérieur et de recherche en sciences de la santé, et d'autre part, par l'accès équitable des populations aux soins et aux prestations.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon lui, le CAMES est l'institution unique qui constitue un cadre naturel d'évaluation des Africains par des Africains dans le respect des "meilleurs standards internationaux d'éthique et de déontologie".


Il a relevé que le CAMES contribue à la création d'un capital humain comme vrai levier du développement stratégique des États africains. Il a saisi l'opportunité pour décliner la politique actuelle de la Côte d'Ivoire en matière de santé, notamment avec la création et le développement de la CMU.


 

Jérôme-Patrick Achi a annoncé l'ouverture prochaine de deux nouvelles unités de formation et de recherche en sciences médicales au sein des universités de San Pedro et de Korhogo.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le concours d'agrégation en sciences de la santé, l'un des 9 Programmes statutaires du CAMES, contribue indubitablement à l'élévation du niveau qualitatif de nos enseignants-chercheurs en sciences de la santé.


Selon Adama Diawara, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, grâce à ce concours, la Côte d'Ivoire a des Maîtres de Conférences agrégés qui, à leur tour, forment efficacement les médecins qui constituent les cadres supérieurs de la santé.


«Le savoir-faire des agrégés est reconnu unanimement. Je remercie, à cet égard, le Secrétariat général du CAMES pour la qualité de la mise en œuvre de ce programme dont l'importance est capitale. Qu'il me soit permis de saluer les Présidents, Recteurs et DG d'université ici présents, ainsi que les Présidents coordonnateurs des jurys et les Membres des jurys. Je sais pouvoir compter sur leur rigueur pour que la présente session du Concours d'Agrégation en Sciences de la Santé soit un succès », a-t-il ajouté.


Le ministre a formé des vœux de succès aux candidats et candidates ivoiriens après des années de dur labeur.


 

«La Côte d'Ivoire vous regarde. Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara et le Gouvernement, avec à sa tête le Premier Ministre, SEM Patrick Achi, vous font confiance. Soyez dignes de cette confiance », a insisté le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Il a soutenu que le succès des candidats ivoiriens constitue l'un des facteurs de réussite de la stratégie de développement de la formation en sciences de la santé, en cours d'élaboration par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, à savoir, l'augmentation du nombre d'étudiants admis en Licence 2 de Médecine, Pharmacie et Odontostomatologie, l'ouverture de deux nouvelles Unités de Formation et de Recherche (UFR) de Sciences Médicales au sein de l'Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, sur le site de Kassirimé, et de l'Université de San Pedro, ainsi que la création d'un Institut de Médecine Vétérinaire au sein de la future université d'Odienné, l'ouverture de la formation des médecins aux universités privées, bien sûr sous certaines conditions très strictes.


Adama Diawara a annoncé que le projet de décret relatif à cette réforme majeure, est en cours d'élaboration au niveau du Ministère en charge de l'enseignement supérieur et celui en charge de la santé.


Notons enfin qu'au cours de cette cérémonie, le Chef du gouvernement ivoirien a été décoré dans l'ordre international des palmes académiques du CAMES pour sa haute contribution au développement du secteur de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lancement de la 21ᵉ édition concours d'agrégation des sciences de santé, Patrick Achi affirme que « le CAMES contribue à la création d'un capital humain »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Dans ce pays, Il y a plein d'agrégés en agrégation, de docteurs en doctorat (donc du capital humain de haut niveau) qui ne sont pas utilisés de façon optimale. Hôôôpkôô !! Le rattrapage ethnique est passé par là...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter