Congo (RDC) Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
RDC : Reprise des combats à l'arme lourde dans l'est, le M23 accusé du massacre de 50 civils
 

RDC : Reprise des combats à l'arme lourde dans l'est, le M23 accusé du massacre de 50 civils

 
 
 
 2168 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 02 décembre 2022 - 15:45

Soldats congolais (ph)-




Après cinq jours de trêve, les combats à l'arme lourde ont repris jeudi entre les rebelles du M23 et les forces congolaises dans l'est de la République démocratique du Congo.


Un cessé le feu avait été décidé au sommet de Luanda du 23 novembre mais sur le terrain aucun retrait des rebelles du M23 n'a été observé.


Après une brève accalmie, l’armée congolaise a accusé le M23 d'avoir violé le cessez le feu et massacré,

 au moins 50 civils, ans un village de la région de Bambo, Kisheshe, à environ 70 km au nord de la capitale provinciale Goma, selon le porte-parole des forces armées de RDC (FARDC), le général Sylvain Ekenge.


Le M23 a rejeté jeudi soir ces accusations et demandé une "enquête indépendante".


 

 Par ailleurs , des manifestants ont manifesté jeudi matin à Goma pour protester contre l'attitude de la communauté internationale, accusée d'inaction voire de complicité. 


Ces nouveaux combats en RDC interviennent alors que le Vatican a annoncé les nouvelles dates,

 du 31 janvier au 3 février, d'une visite du pape François en RDC, initialement prévue en juillet mais reportée pour des raisons de santé. 


Le souverain pontife viendra à Kinshasa mais l'étape de Goma ne figure plus au programme.


Le M23 est une ancienne rébellion tutsi vaincue en 2013, qui a repris les armes en novembre 2021 en reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté ses engagements sur la démobilisation et la réinsertion de ses combattants.



 





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
RDC : Reprise des combats à l'arme lourde dans l'est, le M23 accusé du massacre de 50 civils
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
C'est Kagamé qui a ses mains sanglantes derrière cette agression inacceptable. Il n'est même pas à la dernière réunion de chefs d'état la semaine passée. L'Afrique rt l'UA doivent parler haut et fort et condamner cette agression. Après des tonneaux vides viendront nous aboyer que c'est l'occident... Les premiers ennemis de l'Afrique ne sont pas qui on croit... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter