Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    2è édition des rendez-vous du génie civil, Beugré Mambé à propos des effondrements de bâtiments: «Quand je vois cela, mon cœur et mon âme saignent »
 

Côte d'Ivoire : 2è édition des rendez-vous du génie civil, Beugré Mambé à propos des effondrements de bâtiments: «Quand je vois cela, mon cœur et mon âme saignent »

 
 
 
 3120 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 04 décembre 2022 - 14:40



La 2è édition des rendez-vous du génie civil s’est déroulée, ce samedi 3 décembre 2022, à Abidjan-Plateau sous le parrainage du Ministre-gouverneur, Robert Beugré Mambé et en présence d’un parterre de personnalités dont le ministre Ezan Akélé.


Tout en félicitant les organisateurs de l’évènement, le Ministre-gouverneur, Robert Beugré Mambé, a présenté les avantages du métier de génie civil.


« Si on pouvait mesurer l’intérêt du métier de génie civil beaucoup chercheraient à être ingénieur de génie civil parce que nous avons la chance de manipuler les chiffres, mais sous un autre aspect ce sont des nombres. De deux, on manipule la géométrie, sous un autre aspect, on manipule des forces. Troisièmement, nous avons la chance de faire des calculs avec la sécurité. On appelle cela de l’anticipation. Dernière chose, tous les travaux de génie civil tendent à structurer la vie de la communauté pour lui permettre de se déplacer, de se loger et de vivre dans un environnement sain. Je voudrais encourager la jeunesse et dire qu’il faut consolider ce projet, amplifier ce projet lui donner la vrai dimension qu’il mérite pour qu’on entre dans la mémoire collective de tous les ingénieurs de génie civil dès l’école jusqu’à ce qu’un jour le Seigneur nous rappelle pour aller lui rendre compte de ce que nous aurons fait ici », a indiqué Robert Beugré Mambé.


Il a également donné les techniques adéquates pour lutter contre les effondrements d’immeubles constatés ces dernières années. Selon lui, les constructions de bâtiments devraient répondre à un certain nombre de critères.


« Nous avons abordé la question des bâtiments qui s’écroulent. Mais quand on voit cela, notre cœur et notre âme saignent. Je disais à une réunion avec monsieur le ministre de la Construction qui a l’humilité de nous écouter. Je lui ai dit : ‘’monsieur le ministre, je vous demande pardon, tendez l’oreille pendant 10 minutes et vous allez comprendre ce qui se passe’’. Premièrement Les maîtres d’ouvrage doivent choisir des terrains constructifs mais quelque soit la nature du terrain qui est mis à la disposition pour la construction, la première des choses à faire, ce sont les études géotechniques. Quelle est la capacité du sol à supporter le type d’immeuble qu’on veut mettre en place ? Deux, selon la nature du sol quel type de fondation, il faut affecter à l’immeuble ? Trois, dès qu’on passe à R+1, il faut se mettre en tête que le calcul de structure est une exigence. Quatre, le bureau d’étude peut avoir bien calculé, mais si l’ouvrier qui est sur le chantier met les aciers à l’envers, il a tout gâté. Quand vous avez une poutre isostatique qui est sur deux appuis et que le mouvement précurseur doit être repris, les aciers sont en bas de la poutre pour répandre les forces d’attraction. Parce qu’il n’y a que l’acier qui résiste à la force d’attraction, mais si vous mettez à l’envers, la poutre n’existe plus, quelles que soient les dimensions que vous lui donnez parce qu’en bas c’est le béton. Le béton ne résiste pas à l’attraction mais il résiste à la compression. Donc il est important que les bureaux d’étude soient sur le chantier pour contrôler la mise en œuvre. Une chose est de calculer, une autre est de mettre en œuvre », a-t-il longuement expliqué non sans évoqué également l’importance de la question du dosage du béton et de l’eau.


 

Selon lui, il est important d’avoir des permis de construire, des calculs bien faits, avoir des ouvriers de mise en œuvre bien structurés mais surtout avoir la capacité de contrôler sinon la structure qui sort du bureau d’étude n’a pas de valeur sur le terrain si c’est mis en œuvre en envers.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Avant lui, le président du comité d’organisation, Mounien N’Guessan, a indiqué que ‘’les Rendez-vous du génie civil’’ vise à rapprocher l’ancienne et la nouvelle génération d’ingénieurs en génie civil.


«Les rendez-vous du génie civil visent à faire en sorte que les jeunes viennent apprendre aux côtés des anciens, faire en sorte que les anciens transmettent leur savoir et donnent leur orientation, faire en sorte que nous puissions nous rencontrer ne serait-ce qu’une fois l’année pour échanger sur des thématiques qui nous concernent », a-t-il indiqué.


Au cours de cet évènement, une conférence autour du thème « Rôle et responsabilités des ordres professionnels dans la sécurisation des professions et la protection des civils : cas du génie civil » a été animée par Coulibay Souleymane, président de la Chambre nationale des Ingénieurs-Conseils et Experts de Côte d’Ivoire (CHANIE). Son exposé s’est articulé autour de 4 points. Entre autres Concept d’ordre professionnel ; Types d’ordres professionnels ; les ordres professionnels et autres organisations du domaine du génie civil ; le rôle et les responsabilités des ordres professionnels du génie civil. Il a également fait part de l’importance de la création de l’ordre des génies civils.


 

Dans la même veine deux communications ont été dites. L’une portant sur « les enjeux de la mobilité urbaine dans les grandes agglomérations : cas du District Autonome d’Abidjan » animée par M. Gahié de l’Autorité de la mobilité urbaine dans le grand Abidjan (AMUGA) et l’autre animée par le Dr Menin Messou portant sur : l’Ensi, Ecole national supérieur d’ingénieurs.


A noter par ailleurs que les Rendez-vous du génie civil ont été l’occasion d’une remise de tableaux honorifiques à sept anciens du génie civil dont le Ministre-gouverneur Beugré Mambé, Coulibaly Souleymane, Eba Basile, PCA de la SODECI au titre du prix Félix Houphouët Boigny pour la promotion du génie civil.


La proclamation des résultats du prix Jean-Michel Moulod pour le meilleur retour d’expériences a été également a eu lieu et c’est Babo Aristide, ingénieur des travaux publics, qui a reçu le premier prix pour son étude technique de mise en œuvre d’une banque de données des prix de référence du bâtiment et des travaux publics.


Les Rendez-vous du génie civil, faut-il le souligner, est un évènement de rencontre, de distinctions et de partage d’expériences en hommage au président Félix Houphouët-Boigny et au ministre Jean-Michel Moulod.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métrologie volontairement suspendues par une "mafia" ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 au Plateau, Sawegnon peut il avoir des chances face...
 
1097
Oui
32%  
 
2220
Non
65%  
 
111
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 2è édition des rendez-vous du génie civil, Beugré Mambé à propos des effondrements de bâtiments: «Quand je vois cela, mon cœur et mon âme saignent »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter