Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali :  Affaire des 46 soldats ivoiriens, Faure Gnassingbé décrispe la situation, libération en vue
 

Côte d'Ivoire-Mali : Affaire des 46 soldats ivoiriens, Faure Gnassingbé décrispe la situation, libération en vue

 
 
 
 11039 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 26 décembre 2022 - 17:34


Faure Gnassingbé (ph)


Les soldats ivoiriens, au nombre de quarante-six, détenus au Mali depuis cinq mois pourraient bientôt rentrer chez eux. Les autorités maliennes et ivoiriennes ont signé, jeudi 22 décembre, un document actant leur libération. Cette nouvelle évolution de cet épineux dossier est le fruit de la diplomatie togolaise sous l’impulsion de son Président Faure Gnassingbé.


Engagé pour la paix et la stabilité en Afrique de l’ouest, le chef de l’Etat du Togo a, dès le début cette crise entre le Mali et la Côte d’ivoire, entrepris une médiation très active en vue de décrisper la situation et réconcilier les deux pays frères.


Malgré les divergences de points de vue qui avaient ralenti la résolution rapide de ce différend, une avancée notable et heureuse a été trouvée. Elle se matérialise par l’accord de libération signé par les deux parties en présence du représentant de Faure Gnassingbé en la personne de son ministre des affaires étrangères, Prof Robert Dussey.


Une affaire en voie de résolution


 

Depuis la semaine dernière, cette affaire de libération des 46 soldats ivoiriens semble être sur la bonne voie. Les différentes parties ont fait l’immense effort d’alléger leurs positions sur la question. Ce qui a conduit au protocole d’accord marquant le renforcement de la coopération entre les deux pays en vue de mettre fin aux tensions.


Le déplacement de la délégation ministérielle ivoirienne à Bamako marque surtout l’adhésion de la Côte d’Ivoire à cette formule. Et cela semble porter ses fruits selon Téné Birahima Ouattara, chef de la délégation ivoirienne et ministre d’État chargé de la Défense. « Nous pouvons dire que nous venons de faire un voyage fructueux, ici, en terre malienne », a-t-il déclaré.


Il faut souligner que la délégation ivoirienne a été reçue par le Président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Aussi, elle a pu, dès son arrivée, rencontrer les 46 militaires qui se portent bien et très ravis de cette évolution heureuse de la crise.


La diplomatie efficiente du Président Gnassingbé


L’engagement et la détermination du Président togolais dans cette affaire des 46 soldats ivoiriens est la résultante d’une diplomatie active en Afrique de l’ouest, en faveur de la paix. En effet, malgré les multiples atermoiements des deux parties, l’objectif de Faure Gnassingbé n’a pas changé. Il consiste à dénouer, en bien, cette crise qui risque d'envenimer la cohabitation pacifique au sein de la CEDEAO.


La signature de cet accord entre le Mali et la Côte d'Ivoire demeure une réussite d'étape de la médiation du Togo, pilotée par le ministre togolais des affaires étrangères, prof Robert Dussey. « Nous sommes heureux d’être témoins et cosignataires de l’engagement que les deux parties, la partie malienne et la partie ivoirienne, ont pris à Bamako », a-t-il exprimé.


 

Ainsi, l’acceptation de cette signature historique par la Côte d'Ivoire dans une « ambiance fraternelle » témoigne de la prise en compte certaines de ces préoccupations et également de celles maliennes. Le dénouement définitif et paisible, l’ambition de Faure Gnassingbé, reste très attendu en cette fin d’année conformément à la demande de la commission de la CEDEAO par la voix de son président, Omar Touray.


Bientôt la joie des familles des 46 militaires ivoiriens grâce à l’abandon des poursuites de ces soldats, option souhaitée au nom de la paix, par le parquet général de la République du Mali.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Affaire des 46 soldats ivoiriens, Faure Gnassingbé décrispe la situation, libération en vue
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Mais le sous marin que la Turquie a donné au mali il va pas nous frapper lol il va pas partir du port de euh euh mais où est le port du Mali lol comme la Russie leur a donné un sous marin kiokiokioki vous allez danser sauter il seront libre pas un malade et dépêchez le 31 janvier arrive blakoro tic tac tic aicha tu vas voir c'est des ivoiriens ma pauvre fille finir comme ça griotte de jeunes imbécile videoman lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Le'mali qui bandit les muscles et répondait du tac au tac depuis le derniers ultimatum bue' sec maintenant le. 1er ministre malien regrette cet incident malheureux loooool.... Plus ce garanr et un doc pour demander pas de représailles économique après lol eh tellement la. Date du 31 les a fait yohi il ont supplie les ivoiriens de revenir pourquoi pas mettre une date après le 31 kiokiokioki
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Si je ne le vois pas, je ne le crois pas.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ivoiriens, Ivoiriennes, mes chers compatriotes, dormons tranquilles rt tranquillement. Des observateurs avertis l'avait souligné... TIC TAC TIC TAC TIC TAC... Le compte à rebours au deadline du 1ER JANVIER avance à GRANDS PAS... Le crasseux bidasse Goïta a jusqu'à minuit une minute CAR OUATTARA A DIT "ENOUGH!" Après minuit le 1er Janvier Ouattara et la puissante CIV se réservent tous les droits du monde de "frapper" à genoux économiquement, diplomatiquement et financièrement le petit pays très pauvre du Mali. Le bidasse Goïta qui cherche maintenant un portail grand ouvert de sortie a compris le message... Ouattara va FRAPPER fort... TROP C'EST TROP ! Ouattara a été clair en donnant une dernière chance... TCHOCO TCHOCO nos frères otages seront libérés SANS CONTREPARTIE AUCUNE... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Si ton soi-disant "Pissanci" est vraiment un garçon, qu'il attaque le Mali.,. Nous Ivoiriens devrons avoir HONTE.
 
 il y a 1 an
Peace101
Toi vié @sriki là même oh, je t'ai fait quoi aujourd'hui ? Attends, c'est bandji frelaté mélangé au tchapalo tu as bu encore au petit déjeuner ou quoi ? Tu aimes trop palabres comme femme bété. Bon, je vais te traduire ça en Baoulé de Toumodi tu vas bien comprendre. Je dis oh, yé dit, "économiquement, diplomatiquement et financièrement"... Tic tac tic tac, le 1er Janvier approche et Ouattara dans sa magnanimité prévient avant de frapper... Tic tac tic tac, et ça fait PANIQUER Goïta qui a appelé Gnassingbé pour demander à Ouattara de temporiser... On observe...
 
 il y a 1 an
Rolandk
Après les ultimatums et les menaces, le dromadaire national et ses moutons ont fini par ce prosterner devant Goïta. La honte du siècle. C'est le caleçon de dramane qui est gros, sinon y a rien dedans. Kiokiokiokio
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Nous les Ivoiriens, nous aimons TOUJOURS faire la GRANDE GUEULE,,, Nous avons tort. Notre ministre de la Défense est un bricoleur...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter