Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali : Les 46 soldats ivoiriens condamnés à 20 ans de prison, les 3 libérées à la peine de mort
 

Côte d'Ivoire-Mali : Les 46 soldats ivoiriens condamnés à 20 ans de prison, les 3 libérées à la peine de mort

 
 
 
 18665 Vues
 
  17 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 30 décembre 2022 - 19:07

Les trois soldats libérés en septembre dernier à leur retour à Abidjan



Le verdict du procès des 46 soldats ivoiriens retenus en otage au Mali depuis juillet dernier est tombé ce vendredi soir.


Contre toute attente du côté d'Abidjan, la justice de la junte militaire au pouvoir au Mali les a condamnés à 20 ans de prison et 2 millions de Fcfa d'amende chacun.


Classés comme des mercenaires par Bamako alors qu'ils effectuaient une mission sous mandat de l'Onu, ils ont été condamnés pour "crimes d'attentat et complot contre le Gouvernement. d'atteinte à la sûreté extérieure de l'Etat, de détention, port et transport d'armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler l'ordre public par l'intimidation ou la terreur.", comme relevé.


La justice malienne a condamné par ailleurs et pour les mêmes griefs, mais par contumace, les trois soldats libérés en septembre dernier à la peine de mort et à 10 millions de Fcfa d'amende.


Les décisions de la Cour d'assise de Bamako ont été rendues publique à travers un communiqué signé du Procureur général, Ladji Sara.


 

Enfin, nous apprenons que l'Etat ivoirien devrait faire appel de la décision du jour qui tombe comme un coup de froid, voire une provocation de plus dans cette affaire devenue objet de chantage et de jeu politique entre Bamako et Abidjan.


Le communiqué

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Ci-dessous l'intégralité du communiqué



Le Procureur Général près la Cour d'appel de Bamako, informe l'opinion nationale et internationale que la Cour d'assises de Bamako en son unique session ordinaire de l'année judiciaire 2021-2022, se tenant a son siège sis à la Cour d'appel de Bamako, a rendu au cours de son audience des 29 et 30 décembre 2022, dans l'affaire Ministère public contre Kouassi Sanni Adam et 48 autres, deux Arrêts N°201 et 202 tous en date du 30 décembre 2022. Par le premier Arrêt, la Cour d'Assises est entrée en voie de condamnation contre les quarante-six

(46) accusés comparants, dont liste nominative figurant audit Arrêt, par le prononcé à leur encontre de la peine de vingt-ans (20) ans de réclusion criminelle et celle de deux (2) millions d'amende chacun, du chef des crimes d'attentat et complot contre le Gouvernement. d'atteinte à la sûreté extérieure de l'Etat, de détention, port et transport d'armes et de munitions de guerre ou de défense intentionnellement en relation avec une entreprise individuelle et collective ayant pour but de troubler l'ordre public par l'intimidation ou la terreur.


 

Elle a en outre ordonné la confiscation des armes ayant servi à la commission des infractions retenues à la charge des accusés.


Par le second Arrêt, la Cour est également entrée en voie de condamnation par contumace contre les trois (3) accusées non comparantes dont liste nominative figurant également audit Arrêt par le prononcé à leur encontre de la peine de mort et celle de dix (10) millions d'amende chacune du chef des mêmes infractions retenues à la charge de leurs coaccusés comparants.


Enfin, la Cour par l'Arrêt civil n°203 en date du 30 décembre 2022. recevant la constitution de partie civile de l'Etat du Mali, a condamné l'ensemble des accusés à lui payer le franc symbolique.


Bamako le 30 décembre 2022


Le Procureur Général P/I


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Après l'incident à la frontière, vers un retour des relations entre les deux Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du Di...
 
1186
Oui
20%  
 
4677
Non
78%  
 
144
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  17 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Les 46 soldats ivoiriens condamnés à 20 ans de prison, les 3 libérées à la peine de mort
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Comprendra qui voudra, je pense que la meilleure analyse est la votre depuis le départ, "un jeu politique entre Bamako et Abidjan". Une affaire peut être pas prête de se terminer
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Safroulaya !!! Même la justice soviétique pâlit de jalousie face à la justice de clowns maliens. On fait des simagrées à HUIS CLOS où on interdit la presse et tout le monde. D'abord, pourquoi donc à huis clos si l'on est sûr de son fait ? Un cliquetis de clowns qui arrivent dans preuves aucunes de toutes accusations. Le bidasse crasseux décide de 20 ans dans la nuit et de 3 peines de mort. Je préfère en rire... La CIV attend la date butoire et verra si ce bidasse respectera le mémorandum. Dans le cas contraire, Ouattara n'aura pas de choix mais de FRAPPER économiquement, financièrement et diplomatiquement ce pays empêtré dans une pauvreté extrême. De deux, ils ont accusé nos frères otages d'être étrangers pour ensuite retropédaler pour reconnaître qu'ils sont Ivoiriens sous bannière onusienne confirmée par l'ONU elle-même. Même dans les fables des griots poussiéreux, c'est trop incroyable ! Juste un observateur de passage...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Pour finir, TCHOCO TCHOCO nos frères OTAGES arrivent et cela sans contrepartie aucune. Le clown bidasse peut faire ses acrobaties pour se donner une porte de sortie honorable... On observe et on attend....
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Échanger les prisonniers et opposants politiques entre les deux pays comme les USA et la RUSSIE le font et viennent de le faire........ Est-ce qu'on a besoin d'aller au CP1 pour savoir cela ????.................. @SRIKA l'avait dit depuis longtemps.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Nous c est la fin du val on attend quand la fête est fini et y a plus de vuvuzella lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Immédiatement, hein! Et sans conditions! Bandécons!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Voyons ! Ah oui ! Même le mémorandum signé par le crasseux Goïta ne stipule aucune condition... Aucune. Yes, "sans conditiond" tout comme ta pondeuse ampuantie prenait les porcs... Lollllllll... Im**cile !
 
 il y a 1 an
Ubiquismus
-HAAAWOOOOO !! -Tempus narrabo (qui vivra verra) !!!!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Folie...folie...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Il est trop gaou ce ministre à l'allure d'un haoussa, hier il nous présentait une saisine malienne disant que les soldats étaient en route pour Abidjan. Ça me rappelle la honte de Neville Chamberlain quand il est revenu de Berlin avec le traité de non-agression et 2 semaines plus tard hitler attaqua la Pologne. Chamberlain fût limoger et remplacer par le vieux lion Churchill.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
J'ai vraiment mal pour ces pauvres idiots que la secte rdr a envoyé à l'abattoir au Mali et qui y souffrent aujourd'hui énormément. "Quand on envoie, il faut savoir t'envoyer", disait le président Gbagbo. Que Goïta ait pitié de leurs familles et leur accorde la grâce présidentielle. Qu'il ne tienne pas compte des idioties de dramane et de ces moutons désœuvrés analphabètes qui racontent des idioties pour laisser ces gens mourir en prisons.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Nous on vous a toujours dit ici que votre mokochi là c'était un serveur de thé au FMI. A part palabre et le soutien des impérialistes il pouvait jamais être président. Voilà, il a envoyé son frère au gros nez et à l'accent mokochi comme lui aller acheter la honte chez les maliens. Mettez-vous à genox et demandez pardon à Goita il va prendre pitié de vous. Bandécons de 2023!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Bonne Année 2023 à Goita. C'est l'homme qui est l'homme et c'est mouton qui est mouton!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Même les plus tarés parmi les plus sorciers des microbes du chien galeux minable koudou ont fini par comprendre que Goïta devient fou, et que le HUIS CLOS (Riresss) du crasseux bidasse est risible et au-delà de tout bon sens. Même le chien tchoin gbagba n'a reçu de condamnation à mort dans aucune juridictions... Tic tac tic tac... On observe...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Eh les blakoros on va fêter pour nos gars et nous et notre pays le 31 votre misères intellectuelles va rien changer et gbagbo restera un pisseu entre les mains de nady bamba qui va lui faire soumara lafri et quand nos gars seront dehors on va les fêter y a rien au fait goita a fait combien de km de goudron lol
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Les moutons et leur gourou sauteur de clôtures ont été humiliés, déshonorés et traînés dans la boue par Goïta. La honte du siècle. Ils sont maintenant en train de raconter des âneries sur la toile pour couvrir leur honte. Ils cherchent causerie mais personne ne leur répond. Kiokiokiokio ! Assimi Goïta, pardon il faut sciencer sinon nos moutons se meurent. Kiokiokiokio
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Lollllllllll.... Plus de 90% des Ivoiriens préfèrent un "sauteur de clôture" qui bâtit des ponts, routes, gratte-ciels et usines en CIV plutôt qu'à un menteur et abruti comme gbagba "sauteur des fillettes" de ses compagnons de lutte et qui va construire des usines fictives aux USA... Ahiii... Ou bien ? Imb**cile ! On observe...
 
 il y a 1 an
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter