Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Nouvel an ensanglanté à Oumé, un étudiant assène 5 coups de couteau à un jeune
 

Côte d'Ivoire : Nouvel an ensanglanté à Oumé, un étudiant assène 5 coups de couteau à un jeune

 
 
 
 5926 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 janvier 2023 - 14:44

Le jeune poignardé (ph KOACI)



À Yaoyoakoreko dans le département d'Oumé, un étudiant qui serait membre de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), a poignardé le jeune Dadié Gohi Charles dans la soirée du lundi 2 janvier 2023, a appris KOACI de sources sur place.


L'idéal pour chaque Ivoirien est de passer la fête de fin d'année auprès des siens dans le bonheur. C'est bien cette tradition que voulait respecter Kouassy Ghislain et Dadié Gohi Charles. Mais malheureusement, c'est de la mauvaise manière qu'ils se sont illustrés. Ces deux jeunes gens ont préféré la bagarre et le sang à la quiétude et à la paix.


 

C'est dans la continuité de la célébration du nouvel an, que les jeunes du campement de Yaoyoakoreko, ont convié leurs amis des campements voisins à se joindre à eux pour se réjouir d'être dans la nouvelle année 2023. Surtout, quand on sait le nombre important de décès qui a été enregistré au cours de l'année 2022. Réunis autour de plusieurs repas arrosés d'alcool et le tout dans une ambiance surchauffée de décibels, ces jeunes gens passent du bon moment qui attire forcément plus d'un. Quoi de plus normal donc que ceux-ci soient rejoints par l'un des responsables national de la FESCI, Kouassy Ghislain, lui-même originaire d'un campement environnant, qui y a été invité par son ami Kof Polo.


Dès son arrivée, il tombe sous le charme de l'ambiance festive et décide de donner une relance à cette fête, en offrant la somme de 25 000 fcfa à ses hôtes. Ce don n'est pas du goût de Dadié Gohi Charles qui ne l'apprécie pas. Il va ainsi l'exprimer. « Tu nous donnes 25 000 fcfa pourquoi ? Où as-tu eu cet argent puisque tu n'es qu'un simple étudiant qui ne travaille pas. C'est vous qui volez l'argent des gens là. Tu es un voleur. Espèce de brouteur. » a-t-il martelé.


Dans un calme ambiant, l'étudiant se retourne vers son hôte Kof Polo pour lui dire qu'il n'est pas content de ces mots pas du tout gentil de Dadié Gohi Charles. Gênés par ces injures, Kof Polo et certains jeunes présents, se sont mis à présenter les excuses du groupe à l'étudiant de la FESCI. Au moment où l'ambiance compte revenir à la normale, Dadié Gohi Charles motivé par l'alcool, prend par l'arrière le cou de Kouassy Ghislain et le met au sol avec une rapidité incalculable. Frustré par ce qu'il vient à nouveau de subir, l'étudiant court vers son véhicule pour récupérer un couteau qu'il introduit par 5 fois dans le corps de Dadié Gohi Charles.


Après ce forfait, le fesciste part à la sous-section de justice d'Oumé pour porter plainte contre celui qui l'a injurié et frappé. Quant à Dadié Gohi Charles, il est conduit à l'infirmerie pour les premiers soins. Ensuite, il prend un certificat médical et porte enfin plainte contre l'étudiant qui s'est transformé en bouché. C'est à l'amiable, que la justice les a renvoyés, indique-t-on.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Nouvel an ensanglanté à Oumé, un étudiant assène 5 coups de couteau à un jeune
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter