Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fonction Publique, Anne Ouloto annonce pour 2023 plus de réformes et d'innovations pour parachever l'œuvre de transformation qualitative de l'administration
 

Côte d'Ivoire : Fonction Publique, Anne Ouloto annonce pour 2023 plus de réformes et d'innovations pour parachever l'œuvre de transformation qualitative de l'administration

 
 
 
 25071 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 11 janvier 2023 - 09:13

La Ministre Anne Ouloto (Ph) 


Le Ministère de la Fonction Publique va procéder au lancement dans les prochains jours de ses activités au titre de l’année 2023. 


Au cours d’une rencontre des acteurs et partenaires de l’Administration Publique, le Ministre de la Fonction Publique exposera les grands chantiers de 2023 visant la transformation qualitative de l’Administration Publique amorcée depuis sa prise de service en avril 2021.


Pour rappel, l’année 2022 a été marquée par d’importants acquis, tant pour l’administration que pour les Fonctionnaires et Agents de l’Etat, résultant de la mise en œuvre d’importantes réformes et innovations initiées par Madame le Ministre Anne Désirée Ouloto. 


L’un des plus grands défis de la Ministre, à son arrivée à la Fonction Publique, a été, sans conteste, l’amélioration de la gouvernance. Et c’est par les concours, objets de toutes les préoccupations des populations que débutèrent les premières et significatives reformes.

 

Placé sous le triptyque Transparence-Equité-Célérité , l’environnement des concours a été amélioré par, entre autres, la suppression des cours de préparation en présentiel au profit des cours gratuits en ligne, l’institution d’un Conseil de Supervision intégrant les Préfets des Régions retenues pour abriter les épreuves écrites, la restriction de la visite médicale aux seuls candidats déclarés admis , la personnalisation et l’informatisation des feuilles de composition, la sécurisation de tout le processus par la Gendarmerie et la réduction des délais de proclamation des résultats, de manière séquentielle.


Toutes ces réformes ont eu pour conséquence directe, l’amélioration de la confiance de l’opinion publique dans l’organisation des concours et de réduire considérablement les suspicions de corruption.


L’autre préoccupation des usagers qui a fait l’objet d’attention de la Ministre était la célérité dans la production et la délivrance des actes administratifs, notamment les actes de nomination dans les emplois permettant le traitement du premier mandatement. L’on est passé à des délais d’un an à trois mois en moyenne pour la perception du premier salaire pour les nouveaux fonctionnaires et la pension de retraite pour ceux qui sont admis à faire valoir leurs droits à la retraite. 


Cette célérité dans la production des actes administratifs s’adosse d’ailleurs désormais à un manuel de procédures dont le Ministère de la Fonction Publique s’est doté afin de mieux situer les usagers-clients sur le circuit de traitement de leurs actes.


La formation également était inscrite sur la liste des priorités d’amélioration de la gouvernance du Ministère de la Fonction Publique. Ainsi, le cadre réglementaire et organisationnel de la formation et du renforcement des capacités des fonctionnaires a été revisité par l’élaboration d’un Plan National de la Formation afin d’améliorer les compétences des fonctionnaires et agents de l’Etat et d’accroitre leurs performances.


Afin de rapprocher l’administration des populations, un plan de repositionnement des services déconcentrés a été initié. En région, les représentations du Ministère de la Fonction Publique sont mieux assurées avec des Directions Régionales opérationnelles.



Toujours au chapitre de la gouvernance, la Ministre a procédé à une meilleure régulation des mouvements des fonctionnaires dans les ministères. A cet effet, un Comité d’Affectation et de Mise à disposition des Fonctionnaires a été créé et installé qui procède à une gestion méthodique et transparente des mutations des agents publics de même que leur mise à disposition. 


 

Par ailleurs, l’un des actes majeurs de la gouvernance de la Ministre est l’instauration des Journées de la Fonction Publique dont la deuxième édition a été célébrée dans la ferveur, du 28 novembre au 1er décembre 2022, sous le haut patronage de Son Excellence Tiémoko Meyliet Koné , Vice-président de la République. Ces journées visent au réarmement moral des animateurs de l’Administration Publique et à l’affirmation de leur rôle et de leur importance dans la mise en œuvre des politiques publiques de développement.


Les festivités marquant ces journées ont d’ailleurs été ponctuées par de grandes innovations avec l’instauration des Awards de la Fonction Publique et par la reconnaissance du mérite de plus de 1000 fonctionnaires et agents de l’Etat.  


Au titre de la moralisation, la question de la discipline dans l’administration a été également adressée avec la réforme du Conseil de Discipline qui, désormais, pourra traiter avec célérité et efficacité les cas d’indiscipline et des manquements à l’éthique et à la déontologie. Cette réforme s’est prolongée avec la création d’un comité éthique, l’élaboration d’une charte éthique et de déontologie afin de promouvoir les valeurs de respect de la hiérarchie, de responsabilité, redevabilité et de transparence dans la gestion des affaires publiques. 


En outre, l’un des grands chantiers d’Anne Désirée Ouloto est la Modernisation de l’Administration Publique. A ce titre, une Direction Générale en charge de la Transformation du Service Public a été créée. Un projet de signature électronique pour plus de célérité dans le traitement des actes est en phase d’expérimentation avant sa généralisation.


Le profilage et la codification des postes de travail a démarré. L’élaboration des Référentiels des Emplois et des Compétences de 04 Ministères ont été élaborés en 2022, portant à une dizaine le nombre de Ministères traités. 

Cet engagement de la Ministre à redynamiser la Fonction Publique et à lui redonner son lustre d’antan a été couronné des Prix Nationaux d’Excellence en 2021 et 2022 respectivement attribués à l’OSEP et à la Direction des Concours.


L’un des grands chalenges réussis par la Ministre de la Fonction Publique est la conduite, avec dextérité, du dialogue social dans un style managérial qui lui est propre. Plusieurs mois durant, avec force d’écoute, de patience et parfois de fermeté, Anne Désirée OULOTO a su faire converger toutes les vues des responsables syndicaux vers la nécessité de privilégier le dialogue à la grève dans toutes les revendications.


Le dialogue social s’inscrit, d’ailleurs, comme le nouveau paradigme dans la gestion des relations entre le Gouvernement et les partenaires sociaux. Une méthode et un engagement qui ont abouti à la décision du Président de la république d’octroyer des mesures et avantages historiques et inédits aux fonctionnaires et agents de l’Etat qui ont vu ainsi leur condition s’améliorer substantiellement.


Avec ces nombreux et importants acquis, Madame le Ministre ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. C’est pourquoi, elle annonce pour 2023 plus de réformes et d’innovations pour parachever l’œuvre de transformation qualitative de l’administration publique qu’elle a enclenchée dès sa prise de fonction en avril 2021.

2023 sera l’année du renforcement du cadre institutionnel pour plus de réformes en vue de la totale transformation qualitative de l’Administration Publique.


A cet effet, des lettres de missions, accotées aux priorités du gouvernement en matière de Fonction Publique, seront adressées aux Directeurs pour plus de responsabilité et de redevabilité dans l’atteinte des objectifs assignés pour 2023. 


Ces priorités sont, pour cette année, centrées sur le perfectionnement des cadres. Ainsi donc, le cadre législatif et organisationnel du service public sera renforcé avec l’adoption du nouveau statut général de la Fonction Publique, la révision du décret portant création et organisation de l’Observatoire du Service Publique, La réalisation d’études d’impact préalable à la soumission des projets de lois au Gouvernement afin d’améliorer la qualité des projets de lois transmis au parlement. La réforme de l’ordre du mérite et du Conseil de discipline

 

 En matière de formation des cadres, la réforme de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) et du Centre d’Education à Distance (CED-CI), la mise en place d’une nouvelle politique de formation continue des Fonctionnaires et agents de l’Etat appuyées d’un Plan National de formation (PNF) et l’opérationnalisation du centre de perfectionnement des fonctionnaires et agents de l’État, sont inscrits au titre des priorités.


 

 En matière de maintien de la paix sociale, il y aura la mise en place d’un Comité Sectoriel de dialogue social pour le maintien et le renforcement de la qualité des relations avec les partenaires sociaux, nécessaire à la consolidation de la cohésion sociale.


En matière de modernisation de l’Administration, le renforcement du cadre légal et institutionnel du PRIME (Programme national d’appui aux Réformes Institutionnelles et à la Modernisation de l’Etat) en matière de modernisation et de gestion des ressources de l’État, Cent cinquante (150) procédures dématérialisées seront mises en exploitation dans le cadre de la Modernisation des Processus Métiers (MPM).


Une version améliorée du SIGFAE sera créée et mise à la disposition des fonctionnaires pour favoriser une plus grande interactivité dans la gestion de l’espace fonctionnaire notamment.


Toujours dans le cadre de l’amélioration continue du service public, le paiement des salaires des nouveaux fonctionnaires sera fait au plus tard 3 mois après leur prise de service, à compter du deuxième trimestre 2023.

Le Ministère prévoit, par ailleurs, pour renforcer ses capacités opérationnelles de proximité, la construction, la réhabilitation et l’équipement des Directions Régionales ainsi que la création des antennes de la Fonction Publique pour une plus grande proximité avec les populations. 


Madame le Ministre entrevoit également pour 2023 la codification et le profilage des postes de travail dans huit (08) autres ministères à savoir le Ministère de la Fonction Publique ; le Ministère du Plan et du Développement ; le Ministère de l’Economie et des Finances ; le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; le Ministère du Commerce de l’Industrie et de la Promotion des PME ; le Ministère des Mines ,du Pétrole et de l’Energie ; le Ministère de la Construction ,du Logement et de l’Urbanisme et le Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation). 


Le but du projet de profilage et de codification des postes de travail est de doter chaque fonctionnaire d’une fiche de poste dans laquelle sera décrite ses missions et ses activités. Ainsi le rôle et les responsabilités de chaque fonctionnaire seront clairement définis et mesurables. 


Au total, 2023 sera donc pour le Ministère de la Fonction Publique, une année charnière dans son engagement à transformer radicalement le service public.


Toutes ces innovations viendront conforter l’idée d’une nouvelle Fonction Publique, avec des fonctionnaires nouveaux, véritables animateurs de l’action publique. 


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fonction Publique, Anne Ouloto annonce pour 2023 plus de réformes et d'innovations pour parachever l'œuvre de transformation qualitative de l'administration
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Initiative salutaire ! De plus en plus, il fait bon d'être fonctionnaire aujourd'hui. En effet, la fonction publique a été métamorphosée en bien. Ce n'est plus cette gangrène clanique et corrompue créée par les microbes et monstres de la refondation qui tenez-vous bien y avaient inscrit des milliers de fonctionnaires fictifs membres de leurs ethnies et fpi (principalement bétés, didas, guérés et assimilés) ... Incroyable ! Et ce sont ces microbes et animaux sauvages devenus parti de pi-pi qui donnent des leçons et veulent revenir au pouvoir... Pouaaaaahhhhh....
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter