Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Indemnisation des victimes des déchets toxiques, 13 associations opposées à la rupture entre l'UNAVDT-CI et le cabinet Fadiga &Co
 

Côte d'Ivoire : Indemnisation des victimes des déchets toxiques, 13 associations opposées à la rupture entre l'UNAVDT-CI et le cabinet Fadiga &Co

 
 
 
 7619 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 10 mars 2023 - 01:06


Sur les vingt-quatre (24) associations membres de l’Union nationale des associations des victimes des déchets toxiques (UNAVDTCI) qui ont commis le cabinet d’Avocats de droit anglais dénommé « FADIGA & CO » pour les assister à monter le dossier et à les représenter devant une juridiction d’un pays d’Europe où TRAFIGURA a son siège social, 13 ne sont pas d'accord avec la décision du Président Pipira Denis de mettre fin à la relation contractuelle avec Maître KALILOU FADIGA.


Ces 13 associations et plusieurs centaines de victimes des déchets toxiques se sont mobilisées ce jour au Baron de Yopougon pour dire non à cette décision. Les responsables de ces 13 associations ont affirmé au cours d'une rencontre avec la presse que Me Kalilou Fadiga est combattu parce qu’il protège les intérêts des victimes dans la gestion des fonds de la nouvelle indemnisation et soutiennent que cette rupture n’engage que les plaignants.


« Au bout de 1 an de paiement de 95% des victimes, il reste 5% autres à indemniser, selon le procès-verbal de l’assemblée générale des représentants eux-mêmes. Ces victimes sont introuvables. Ces représentants ont demandé à l’avocat de leur redistribuer l’argent de ces victimes. L’avocat ayant refusé, voila l’objet de leur colère et leur plainte. Cette rupture avec l’avocat n’engage que ces plaignants », ont déclaré, Pamphile Dossoukpé et ses camarades.


 

« Depuis 7 ans, nous n’avons pas fait d’Assemblée générale. Nous avons mis en place un comité ad’hoc pour gérer les affaires courantes de notre faitière », ont-ils poursuivi.


Cette division entre les associations de l'UNAVDT-CI est née de la gestion des fonds destinés à l’indemnisation des 5% des victimes des déchets toxiques restants sur les 4752 concernées par la procédure ayant abouti au paiement de 540 000 FCFA à chacune des bénéficiaires.

« Aucun cabinet d’avocat n’a accepté de nous représenter, compte tenu de la complexité et de la problématique du dossier des victimes de déchets toxiques. C’est Me Kalilou Fadiga qui a conduit, à terme, cette nouvelle procédure. Quand on ne veut pas être reconnaissant, on se tait », ont rappelé, Pamphile Dossoukpé et ses camarades.


Me Kalilou Fadiga avait reçu mandat de 4752 victimes sur les 6624 victimes des déchets toxiques engagées dans l'action judiciaire à Londres en 2009, avec le cabinet Leigh Day & Co, pour défendre leurs intérêts.


Malheureusement, ces victimes n'ont pas perçu à ce jour leur pécule, à l’issue du décaissement des 22,5 milliards de FCFA, alors que chacune avait droit à la somme de 750 000 FCFA comme indemnisation.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : En meeting Soubré, Thiam a porté des critiques sur la Gouvernance du RHDP, partagez-vous son avis ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" su...
 
5500
Oui
70%  
 
2217
Non
28%  
 
176
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Indemnisation des victimes des déchets toxiques, 13 associations opposées à la rupture entre l'UNAVDT-CI et le cabinet Fadiga &Co
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter