Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   70e Journée mondiale des malades de la lèpre, Achi depuis Adzopé : « La lèpre n'est plus un problème de santé publique mais ...»
 

Côte d'Ivoire : 70e Journée mondiale des malades de la lèpre, Achi depuis Adzopé : « La lèpre n'est plus un problème de santé publique mais ...»

 
 
 
 3108 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 12 mars 2023 - 20:22

 Côte d'Ivoire :  70e Journée mondiale des malades de la lèpre, Achi depuis Adzopé : « La lèpre n'est plus un problème de santé publique mais ...»


Ce dimanche 12 mars 2023, la Côte d'Ivoire célèbre la 70ᵉ Journée Mondiale des Malades de la Lèpre. La cérémonie officielle a eu lieu à Adzopé en présence de Patrick Achi, Premier ministre, chef du Gouvernement. Il a à l'occasion rendu hommage aux malades de la lèpre et a affirmé qu'avec un traitement simple efficace, on peut guérir de la maladie.


« Je n'oublie jamais non plus celles et ceux qui continuent d'être touchés par la maladie. Notre regard, notre pensée et nos prières sont avec eux. Avec un traitement simple, efficace, connu, une poly chimiothérapie de trois antibiotiques qui permet de soigner les malades et d'éviter s'il est administré précocement toute invalidité », a-t-il indiqué.


Le Premier ministre a également soutenu qu'à force d'obstination, de dévouement, d'action, de progrès dans les soins, la lèpre n'est plus un problème de santé publique en Côte d'Ivoire. Mais dans le même temps, elle n'a pas encore totalement disparu.


« Nous ne pouvons donc pas baisser la garde et nous satisfaire de nos victoires actuelles, car comme l'indique, les statistiques nationales, chaque jour on dépiste en Côte d'Ivoire plus d'un cas de lèpre et même si cela est infiniment moins, que les plaies de notre passé, c'est encore trop. Toujours trop pour notre nation », a conseillé, Jérôme Patrick Achi.


Pour éradiquer la lèpre, exhorte les populations à continuer leurs efforts méticuleux et engagés pour aboutir à l'objectif zéro lèpre 2030.


« Ça sera la pierre finale apportée au combat commencé ici, il y a 81 ans, par Raoul Follereau. Dans cette perspective, nous avons tenu une assemblée de haut niveau, il y a 9 mois, pour expliquer et médiatiser notre objectif zéro lèpre et mobiliser plus de 10 milliards de FCFA autour des trois axes forts. Nos efforts dans la lutte contre la lèpre était également l'amélioration de l'accès à l'eau, dans l'assainissement également du cadre de vie des populations là où cela pouvait être encore nécessaire et plus globalement l'amélioration de leur vie. Tout ceci ne peut se faire qu'avec vous avec toutes les femmes et les hommes de ce pays et avec nos partenaires que je remercie du fond du cœur pour ce sens, l'altruisme, ce don de soi, ce sacerdoce. Tous ensemble, nous parvenons petit à petit à faire de la Côte d'Ivoire, un modèle en matière de santé publique en Afrique de l'Ouest, un modèle pour les pays du Sud en matière d'éradication totale et définitive de la lèpre et des maladies tropicales négligées. Cela en gardant en tête et au cœur, ce conseil de Raoul Follereau formulé à la fin de sa vie aux femmes et aux hommes qu'il chargeait de poursuivre son combat pour le bien-être humain », a-t-il ajouté.


Le Premier ministre a en définitive encouragé tous les malades et ceux qui sont guéris de la lèpre qui doivent quelquefois lutter contre les obstacles de la suspicion des uns et des autres pour s'insérer dans la vie.


« Acclamez ou dénoncez, soyez conquis ou indignes, mais ne soyez jamais neutre indifférent, passif, résigné, agissez pour faire quelque chose de votre vie. L'agrandir pour vous et pour tous celles et ceux autour de vous. Car vivre, c'est aider les autres à mieux vivre ». Ensemble, achevons le combat millénaire contre la lèpre », a conclu, Jérôme Patrick Achi en paraphrasant, Raoul Follereau, le vagabond de la charité.


 

Pour le ministre de la Santé, cette commémoration est également un jour de recueillement et de reconnaissance en l'endroit de Raoul Follereau.


« C'est ici même, sur cette terre d'Adzopé que tout a commencé, il y a de cela 70 ans, avec le vagabond de la charité que j'ai nommé Raoul Follereau, en présence du premier Président de la Côte d'Ivoire, Feu Félix Houphouët-Boigny », a-t-il mentionné.


Le thème de cette célébration s'articulait autour « des malades de la lèpre et des autres maladies tropicales négligées ont besoin de plus d'attention. Ensemble, agissons maintenant »


Selon Pierre N'Gou Dimba, ce thème appelle donc à une solidarité agissante commune afin d'arriver, d'ici à 2030, à zéro lèpre, voire zéro Maladie Tropicale Négligée en Côte d'Ivoire.


La lèpre, maladie infectieuse et contagieuse due à une bactérie, touche principalement la peau, les yeux, le nez et les nerfs périphériques. Cette maladie entraîne des lésions cutanées et nerveuses qui peuvent retarder ou freiner le bien-être social et économique de nos braves populations et donc le développement de notre très chère patrie, la Côte d'Ivoire. Aussi, la lèpre et les autres Maladies Tropicales Négligées touchent en majorité les populations rurales.


En prélude à la célébration officielle de ce jour, une campagne de sensibilisation et de dépistage actif intégrée a eu lieu, du 23 au 30 janvier 2023, dans le district sanitaire d'Adzopé et a permis d'examiner 1655 personnes parmi lesquelles quatre (4) nouveaux cas de lèpre, un (1) cas de l'ulcère de Buruli, 288 cas de gale et 655 autres cas de dermatose commune ont été diagnostiqués.


Le ministre de la Santé et de l'hygiène publique a annoncé que tous ces cas diagnostiqués ont été pris en charge gratuitement.


 

« En ce qui concerne la lèpre, notre pays, à l'instar des autres pays, continue de dépister des cas. Ainsi, au titre de l'année 2022, notre pays a enregistré 484 cas de lèpre. Ces maladies qui sévissent encore, nécessitent une mutualisation de nos forces pour une intensification de la lutte. Face à ce tableau épidémiologique, nous devons redoubler d'efforts et nous mettre ensemble main dans la main, afin d'éradiquer la lèpre de la Côte d'Ivoire d'ici à 2030. Pour y parvenir, nous mettons en œuvre des stratégies, notamment le projet Wash initié en avril 2022 à Gagnoa qui consiste à détecter, examiner et effectuer des traitements préventifs sur des sujets contacts des Multi bacillaires, le renforcement des campagnes de dépistage dans les districts endémiques d'Oumé, Adzopé et Korhogo et nous prenons en charge gratuitement tous les malades de la lèpre et des Maladies Tropicales », a-t-il ajouté.


Pierre N'Gou Dimba a exhorté les populations à se mobiliser pour le dépistage précoce au niveau communautaire, afin d'éviter les infirmités qui sont sources de stigmatisation.


Pour une meilleure intégration de nos malades, il a plaidé pour la lutte contre le rejet et la stigmatisation, sous toutes ses formes à l'endroit de ses frères et sœurs malades, pour leur redonner le sourire.


« Nous devons éliminer les obstacles qui empêchent les personnes touchées et leurs familles de vivre dans la dignité et jouir de tous leurs droits fondamentaux en tant que membres à part entière de la société. Car c'est UNIS, dans une lutte intégrée, que nous arriverons à relever le défi de l'éradication de la lèpre et des autres Maladies Tropicales Négligées », a conclu, le ministre de la Santé et de l'hygiène publique.


Jean-Marie Yaméogo, représentant résident de l'Organisation mondiale de la santé a soutenu que la Côte d'Ivoire est à la bonne voie de l'élimination de la lèpre en 2030. Il a annoncé que l'OMS a dégagé 86 millions de FCFA pour l'achat de médicaments et prise en charge pour la lutte contre la lèpre et l'ulcère de burili. Jean-Marie Yaméogo a enfin indiqué que l'Organisation a offert 300 paires de chaussures orthopédiques d'une valeur d'environ 5 millions à 300 malades.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 70e Journée mondiale des malades de la lèpre, Achi depuis Adzopé : « La lèpre n'est plus un problème de santé publique mais ...»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter